Veyrier noie son dauphin

0

Dans le choc du week-end, les Veyrites s’imposent largement face à l’Olympique de Genève, leur dauphin actuel, et confortent leur place de leader avec une avance de quatre points.

On attendait monts et merveilles de ces deux formations qui restaient sur cinq victoires consécutives et dix buts inscrits lors de leurs trois dernières sorties en 2017. Que nenni, la montagne a accouché d’une souris.

Invaincus à domicile cette saison, les Veyrites ont été fidèles à leurs habitudes avec un bloc solide et des efforts incessants pour occuper toutes les zones d’un terrain en piteux état. Un facteur de jeu qui n’a pas avantagé des Olympiens venus avec la ferme intention de pratiquer un football fait de passes courtes et de sorties de balle propres. Le premier quart d’heure est outrageusement dominé par les visiteurs qui exercent un pressing haut initié par le quatuor offensif, Fall-Barbosa-Mboso-Marques. La première tentative est justement l’œuvre de Moustapha Fall qui manque de peu le cadre après une perte de balle d’Huguenin, le capitaine veyrite (15’). Servi magnifiquement par Marques, auteur d’un rush solitaire sur le flanc droit, le meneur de jeu Fall gaspille inexplicablement une munition à six mètres de la cible (18’). L’Olympique de Genève ne se décourage pas et se crée à nouveau une énorme occasion par l’intermédiaire de Marques, son meilleur buteur, qui perd son face-à-face avec Centeno (20’).

Une occase, un but

Les locaux font le dos rond et, contre toute attente, ils placent une première banderille après un une-deux astucieusement conclu par Jeangros, l’avant-centre, qui met le ballon entre les jambes de Da Silva Monteiro (34’, 1-0). Surpris, les protégés de Patrick Stifani tentent de réagir avant la pause avec un superbe enchaînement contrôle de la poitrine et volée du droit de l’intenable Fall, qui voit son ballon flirter avec la transversale de Centeno (42’). Opportunistes et généreux dans l’effort, les Veyrites terminent la première période avec un avantage qui va changer la physionomie du match.

Au retour des vestiaires, les Olympiens, dominateurs, ne desserrent pas l’étreinte et se créent une opportunité en or avec un nouveau face-à-face loupé par Barbosa qui croise trop son tir et ne profite pas de la subtile déviation aérienne de l’omniprésent Fall (46’). Les coéquipiers de Fall continuent deà pousser et s’octroient deux nouvelles occasions sur deux lourdes frappes des deux milieux récupérateurs, Arifi (50′) et Ngweth (52′).

Les Verts continuent à se montrer solidaires et font le break grâce à Taddeo, qui n’a qu’à pousser le ballon dans le but vide après une perte de balle fatale dans la surface de réparation du capitaine Ntsoli (62′, 2-0). Un second but qui permet à Veyrier Sports de sortir la tête de l’eau et d’y plonger celle de son dauphin après un gros quart d’heure de souffrance.

Ngweth pressé par le premier buteur, Jeangros

Le coup de massue

Patrick Stifani, l’entraîneur de l’OG, décide alors de modifier son schéma tactique et de jouer en 3-4-3 en incorporant son jeune attaquant prometteur, Benguetib. Mal lui en a pris puisque cinq minutes après ce remaniement, les Verts inscrivent leur troisième but sur une contre-attaque supersonique, sculptée d’une main de maître par Röthlisberger et polie brillamment par le nouvel entrant Teicher (75′, 3-0).

Le dernier quart d’heure est logiquement à l’avantage des Noirs qui se ruent vers l’attaque pour sauver l’honneur. Dans les arrêts de jeu, le coup franc direct de Maxime Sanou, entré plus tôt dans la partie, frôle la lucarne (92′) et l’ultime face-à-face de Marques se solde par un énième échec (94′).

Le plan de jeu parfait de Daniel Villa et le réalisme glacial de ses poulains ont totalement assommé un Olympique de Genève beaucoup trop friable défensivement et inefficace offensivement. Ce dernier se déplacera à Plan-les-Ouates, lors de la prochaine journée, pour tenter de se racheter alors que son bourreau du jour défiera le FC Kosova, pour confirmer son hégémonie et embellir un printemps qui s’annonce radieux.

Röthlisberger et Barbosa à la lutte

Bonheur pour l’un, malheur pour l’autre

Ces trois points ont suscité des émotions bien distinctes chez le Veyrite Clément Bagnoud et l’Olympien Stefano Giachino, tous deux passés par la case juniors du Servette FC.

Le premier, titulaire au poste de latéral droit et heureux d’avoir empoché les trois points, a confié : « C’est ma première saison avec le FC Veyrier Sports et je prends énormément de plaisir dans ce club familial où tout le monde se soutient. Le public est souvent présent en nombre à nos matches, l’entraîneur nous fait progresser de semaine en semaine et le plaisir de jouer avec des joueurs de qualité est immense ». Quant aux objectifs de son équipe, « Clem » a ajouté : « Notre but est de réaliser le doublé Coupe-Championnat en montant en 2ème Ligue interrégionale et en remportant la Coupe genevoise. On ne se le cache pas et on travaille dur pour y arriver. À titre personnel, je voudrais aider mon équipe à atteindre ses objectifs et continuer dans cet environnement footballistique qui me sied parfaitement ».

Stefano Giachino, le solide défenseur central auteur d’un raté qui n’a pas manqué de faire le buzz la semaine dernière sur les réseaux sociaux, s’est exprimé sur la défaite du jour : « Aujourd’hui, on est très déçus car on avait la ferme intention de s’imposer pour devenir leader. Malheureusement, on commet des erreurs qui nous coûtent cher et on croque de nombreuses occasions devant le but. On a senti une certaine tension entre nous lorsqu’on a encaissé le troisième but. Peut-être qu’on était frustrés par la tournure des événements car on avait l’impression de dominer et de mériter mieux ». Au sujet de sa première saison avec l’Olympique de Genève, il a affirmé « se sentir de plus en plus à l’aise au sein du groupe et confiant pour les sept prochains matches à jouer car tout reste encore jouable. »

 

FC VEYRIER SPORTS – OLYMPIQUE DE GENÈVE FC  3-0 (1-0)
Stade de Veyrier-Village, environ 200 spectateurs

Buts : 33′ Jeangros 1-0, 62′ Taddéo 2-0, 75′ Teicher 3-0

Veyrier (4-1-4-1) : Centeno – Bagnoud, Moreira, Huguenin ©, Cohen (65′ Martin) – Innaurato – Taddéo, Machado, Poceiro, Röthlisberger (85′ Reymond) – Jeangros (60′ Teicher).
Entraîneur : Daniel Villa

Olympique de Genève (4-2-3-1) : Da Silva Monteiro – Bakalovic, Giachino, Ntsoli ©, El Kholti (70′ Benguetib) – Ngweth, Arifi (54′ Sanou) – Barbosa, Fall (82′ Barona), Mboso – Marques.
Entraîneur : Patrick Stifani

Avertissements : Centeno, Moreira, Cohen, Jeangros (Veyrier) ; Sanou (OG)

 

Photos : IV Sport

 

 

Share.