Chênois tient sa revanche

0

Juniors A – Les jeunes par les jeunes / Les hommes de Carlos Alonso s’imposent amplement face à Meyrin lors d’un match maîtrisé du début à la fin (0-5).

Avant cette rencontre, Meyrin occupe la deuxième place de son groupe de Juniors A inter. La victoire est impérative afin de ne pas laisser Lancy s’échapper en tête. 
Face à eux, une équipe de Chênois septième au classement, battue 2-0 au premier tour.
 Les locaux partent favoris. Cependant, tout ne va pas se dérouler comme prévu…

Meyrin en difficulté

C’est sous un soleil plein que l’arbitre donne le coup d’envoi au Stade de Vaudagne. Le match rentre immédiatement dans le vif et, étonnamment, les visiteurs dominent leur vis-à-vis. Chênois occupe la moitié de terrain adverse, se procure des occasions et ouvre à juste titre le score. Betim Bilalli glisse un ballon précis à l’ailier Zongo qui conclut du plat du pied (14’, 0-1).

Le monologue de l’équipe rouge continue. Qlirim Billali élimine trois adversaires aux abords de la surface et frappe. Son tir est repoussé mais le buteur Bandini est à l’affût du rebond et inscrit son dix-septième but en championnat (21’, 0-2). Chênois a même l’occasion de tripler la mise mais, cette fois-ci, Bandini manque le cadre sur un service de Rodrigues.

La pause arrive donc sur un double avantage des Rouges bien mérité. Unique bémol pour l’équipe du coach Alonso, l’expulsion de Marie peu avant la pause. 
La performance des Meyrinois jusqu’ici laisse à désirer : ils n’ont pas sollicité le gardien Reis une seule fois. Les joueurs devront montrer une toute autre attitude pour espérer changer le cours du match.

« Notre solidarité a fait la différence »

Au retour des vestiaires, Chênois continue de gérer le match. Les locaux ne sont décidément pas à leur affaire, comme le confirme l’entraîneur Sergio Simonetti : « Cela ne s’est pas passé comme prévu, c’est un match à oublier pour nous ». Ils ne se rendent dangereux qu’avec Dantas qui bute sur le gardien chênois (53’).

En face, les joueurs guidés par Alonso ont le mérite de ne rien lâcher : « On s’est retrouvés à un de moins mais on a continué d’être patients et solidaires comme en première mi-temps » commente l’entraîneur.

La discipline des visiteurs va être récompensée. A la demi-heure de jeu, une superbe action collective conclue par Betim Bilalli scelle définitivement le sort du match (74’, 0-3). Les Meyrinois baissent les bras et encaissent deux autres buts à la suite. D’abord d’une superbe frappe de De Oliveira sur une remise de Rivera (76’), puis d’un tir en finesse du même Rivera (79’). L’avertissement du capitaine Tshikomb ne gâche pas le « clean sheet » de Reis : les Rouges résistent à ces dernières minutes à neuf contre onze et la rencontre se termine sur ce score sans appel.

« On a eu beaucoup de réussite aujourd’hui mais la victoire est méritée. Notre solidarité a fait la différence » conclut Carlos Alonso. Chênois fait donc le plein de confiance avant d’affronter Monthey dimanche prochain tandis que Meyrin devra se relancer face à Etoile Carouge pour ne pas laisser filer Lancy vers le titre de champion.

 

FC MEYRIN – CS CHÊNOIS  0-5 (0-2)
Stade de Vaudagne

Buts : 14’ Zongo 0-1, 21’ Bandini 0-2, 74’ B. Bilalli 0-3, 76’ De Oliveira 0-4, 79’ Rivera 0-5

Meyrin (4-3-3): Cacciapaglia – Dantas, Saiti, Mora, Galera – Furblur ©, Rüfli, Waheishi – Rossalet, Demiri, Hutzli.
Remplaçants : Da Silva, Pinto, Essomba, Haxhiu, Guso.
Entraîneur : Sergio Simonetti

Chênois (4-3-3) : Reis – Marie, Marthe, Tshikomb ©, Bösch – De Oliveira, B. Bilalli, Q. Bilalli – Zongo, Bandini, Rodrigues.
Remplaçants : Païs, Gross, Rivera, Pinto, Melly, Araujo, Gaudard.
Entraîneur : Carlos Alonso

Avertissements : Demiri (Meyrin) ; Tshikomb (Chênois)
Expulsion : 42′ Marie (Chênois)

 

Texte et photos : Giacomo Notari 

 

Share.