Objectif atteint : Lancy jouera les finales

0

Les Lancéens n’obtiennent qu’un nul contre Stade Lausanne (1-1) qui s’avère tout de même suffisant. Malgré seulement trois succès en 2017, l’équipe de Jean-Michel Aeby décroche son ticket pour les finales de promotion en tant que meilleur troisième.

Le quota de formations M21 étant limité à quatre en Promotion League, et qu’il y en a actuellement déjà trois (Bâle, Zurich et Sion), seule une équipe réserve a le droit de participer aux finales de promotion. Et cela fait plutôt les affaires de Lancy. En effet, GC II et Lucerne II ayant terminé en position de finalistes dans les autres groupes, c’est le mieux classé des deux, à savoir Lucerne, qui pourra tenter sa chance d’accéder à l’échelon supérieur. GC II étant écarté, c’est le quatrième classé de ce groupe, à savoir Wettswil-Bonstetten, qui pouvait aspirer à rentrer dans les meilleurs troisièmes. Avant cette dernière journée de 1ère ligue, Lancy, avec 43 points, se devait de faire le même résultat que Wettswil, 42.

Première période très fermée

Alors que les courageux spectateurs ayant fait le déplacement sous une chaleur de plomb cherchent le moindre espace d’ombre pour se protéger du soleil, d’autres se rafraîchissent à quelques mètres de là dans les bassins de la piscine de Marignac. Sur le terrain, en revanche, les conditions sont très contraignantes et cela se ressent dans le jeu des deux formations. Le début de match tourne au round d’observation. Les deux équipes se cherchent et se neutralisent au milieu de terrain grâce à une bonne disposition des deux blocs sur le carré vert. Lancy tente toutefois de construire au sol et recherche constamment la vitesse de ses hommes de couloir pour faire la différence mais manque de précision et de mouvement dans la zone offensive.

En face, les Lausannois se contentent de retenir les attaques des Lancéens et de repartir en contre. Ces derniers vont d’ailleurs obtenir la meilleure occasion de cette première mi-temps. Alors que Lancy obtient un corner, le gardien vaudois s’impose dans les airs et propulse le ballon dans la course de Ngindu qui surprend toute la défense et se présente seul face à Munda, mais sa frappe est repoussée de justesse sur la ligne par la défense lancéenne (12′). Premier avertissement pour Haliti et ses coéquipiers qui n’avaient pas été inquiétés jusque-là. Les Genevois intensifient alors leur pressing et vont connaître un temps fort durant lequel ils se créent plusieurs situations dangereuses mais ni Barroso de la tête (18′) ni Iyeti (21′) ne parviennent à propulser le ballon au fond des filets. Haliti est lui aussi tout près de marquer peu avant la demi-heure de jeu mais sa frappe, trop centrée, est bien repoussée par Djuric. Ce sont même les visiteurs qui frôlent l’ouverture du score juste avant le thé mais la tête de Rego, seul au second poteau, passe au-dessus de la barre de Munda.

Le capitaine Haliti

Lancy marque puis se fait surprendre

Déterminé, Lancy revient sur la pelouse avec la volonté d’aller chercher la victoire. Malgré les conditions difficiles, les locaux tentent de garder la même intensité qu’en première période. Leurs efforts vont être récompensés dès l’heure de jeu grâce à Ravet. Ce dernier profite d’un mauvais dégagement de la défense pour armer une frappe croisée à l’orée des 16 mètres qui termine sa course dans le petit filet de Djuric (59′, 1-0).

Peu après l’ouverture du score, Aeby fait bouger son banc et réalise trois changements offensifs pour tenter de creuser l’écart et assurer les finales de promotion. Lancy s’expose alors aux contres et Stade Lausanne en profite. Ngindu, justement, parvient à prendre la défense de vitesse mais son tir est dévié en corner de justesse (79′). Et, c’est sur ce même corner que Rego est le plus prompt pour expédier le ballon au fond de la cage (80′, 1-1). Visiblement touché physiquement, Lancy tente tout de même le tout pour tout afin de remporter les trois points mais ne parvient pas à déborder la défense adverse, et ce malgré une double tentative du nouvel entrant Cardoso (85′ et 89′).

Ce nul va pourtant s’avérer suffisant étant donné que Wettswil a perdu son match, au grand bonheur des Lancéens qui décrochent le huitième et dernier ticket pour les finales de promotion. A l’heure de l’analyse, Jean-Michel Aeby se montre satisfait de la prestation de ses protégés, même s’il aurait préféré une victoire : « Sans devoir regarder ce qui se passait dans le groupe 3, il fallait quand même gagner aujourd’hui. Malheureusement, nous nous sommes fait égaliser en fin de match alors que nous avons tout de même eu passablement d’occasions pour prendre l’avantage et creuser l’écart. Il est vrai que c’était un peu plus tendu pour nous et avec cette chaleur les conditions étaient très difficiles pour les joueurs. Mais malgré cela, les joueurs ont donné tout ce qu’ils avaient jusqu’au bout ».

Ravet, le buteur lancéen du jour

Les choses sérieuses commencent mercredi

Malgré un deuxième tour en demi-teinte –Lancy termine troisième après avoir passée la trêve hivernale en tête–, les pensionnaires de Marignac sont tout de même parvenus à accrocher les finales, ce qui était l’objectif fixé par Aeby : « En effet, l’objectif a été atteint. Maintenant, nous sommes des compétiteurs et quand nous sommes en finale, l’objectif est de de se qualifier. Nous allons affronter une équipe qui s’est montrée très forte jusqu’à quelques semaines en arrière mais qui a connu quelques défaites lors de leurs derniers matchs. Nous allons donc tenter de réaliser une bonne prestation au match aller à domicile avant de nous déplacer chez eux. Nous sommes conscients que cela ne va pas être simple mais c’est également une belle opportunité pour les joueurs de pouvoir vivre ce genre de situation. Nous allons tout faire pour essayer de monter ».

Même constat lorsqu’il s’agit d’évaluer ce deuxième tour certes moins performant –trois victoires en 12 journées–, suite aux départs de joueurs cadres à l’intersaison : « Sur l’ensemble de la saison, avec tout ce qui s’est passé, ces finales sont amplement méritées. Les joueurs ont en effet le mérite de toujours rester accrochés à cette possibilité de pouvoir jouer les finales. Nous n’avons jamais été décrochés, nous avons toujours été dans les trois premières places. Nous avons effectivement été moins bons que lors du premier tour mais malgré tout, nous avons fait tout ce qu’on a pu et, au final, nous avons obtenu les résultats qu’il fallait pour atteindre les finales. A noter que c’est la première fois que ce club participe aux finales de promotion, ce qui représente une grande fierté pour nous ».

« Je suis ouvert à toute proposition »

Aeby étant sur le départ –il sera remplacé par Bruno Codeas la saison prochaine–, il a devant lui une dernière mission à la tête de l’équipe dont il a pris les rênes il y a 18 mois. A l’heure actuelle, l’entraîneur genevois ne connaît pas encore son prochain défi : « La décision a été annoncée il y a quelques semaines et il est vrai que je n’ai rien de concret pour le moment. Il est vrai que les choses commencent à bouger petit à petit, donc nous verrons bien si des propositions arrivent prochainement ».

Une chose est sûre, Jean-Michel Aeby ne se voit pas en dehors des stades pour le moment : « Entraîner, c’est toute ma vie. Je me suis donné tous les moyens pour parvenir à passer tous mes diplômes d’entraîneur dont le dernier qui correspond à la licence professionnelle UEFA, et cela me permet d’exercer en tant que coach professionnel. Toutefois, malgré la difficulté d’aller dans les ligues inférieures, je reste ouvert à toute proposition ».

Le rendez-vous est donc donné avec le premier match de cette finale qui se disputera ce mercredi à 20h à Marignac contre les M21 lucernois.

 

LANCY FC – FC STADE LAUSANNE-OUCHY  1-1 (0-0)
Stade de Marignac

Buts : 59′ Ravet 1-0, 80′ Rego 1-1

Lancy (4-3-3) : Munda – Beuchat, Aïachi, Barroso, Visentini – Ravet, Pais, Haliti © – Vuzi (72′ Zimmermann), Ntongo (76′ Dugourd), Iyeti (57′ Cardoso).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Stade Lausanne (4-2-3-1) : Djuric – Danner, Fungilo ©, Morax (63′ Hajrulahu), Rego – De Groot (57′ Laugeois), Mejri (63′ Iseni) – Ngindu, Tebib, Soos – Luwawa.
Entraîneur : Andrea Binotto

Avertissements : Ravet (Lancy) ; Tebib, Danner (SLO)

 

Photos : OneClick-Photo (archives)

 

 

Share.