Paçarizi envoie Meyrin au sommet

0

Grâce à un triplé de leur maître à jouer, les Meyrinois terrassent le leader Monthey (4-0) pour prendre les commandes du championnat à quatre journées de la fin.

Nous sommes le 17 mai 2016 : Meyrin reçoit le leader Vevey sur sa pelouse des Arbères. Au classement, deux points seulement séparent les deux équipes alors qu’il ne reste que quatre journées à disputer. Malgré une belle prestation, les locaux sont contraints au partage des points dans les toutes dernières minutes de la rencontre. Ce nul fait le bonheur des Vaudois qui effectueront ensuite un sans faute pour s’offrir le titre et la promotion.

Les parallèles avec la rencontre de ce samedi sont nombreux. En effet, à cinq journées de la fin, seulement deux points séparent les Meyrinois du leader montheysan. La victoire est donc impérative pour ne pas répéter le scénario de la saison dernière. La formation de Jean-Philippe Lebeau possède un sérieux atout pour ce duel au sommet : leur expérience de l’an dernier. « Au contraire du match face à Vevey que nous avions préparé différemment, nous avons décidé de préparer celui face à Monthey comme n’importe quelle autre rencontre. Nous avons travaillé toute la semaine de la même manière que pour nos matchs par exemple face à Perly ou Interstar. Nous n’avons pas vendu du rêve et nous ne l’avons surtout pas sur-préparé », explique l’entraîneur des Jaune et Noir.

Un Meyrin de gala

Les locaux entrent sur leur magnifique pelouse avec l’envie de prendre leur adversaire à la gorge dès les premières minutes. Malgré une première occasion à mettre à l’actif des visiteurs après seulement deux minutes de jeu, les Meyrinois ne vont faire qu’une bouchée de leurs opposants. La vitesse du trio Dia-Nsilu-Tsimba, liée aux montées incessantes des deux latéraux Katana et Dembele font littéralement exploser la défense valaisanne. Les Genevois ouvrent logiquement la marque après une dizaine de minutes. Le centre de Nsilu en retrait trouve Paçarizi qui enchaîne contrôle de la poitrine et frappe en demi volée (11′, 1-0). Un but de grande classe qui met parfaitement les locaux sur orbite.

A l’image d’Aboagye, les Montheysans ont couru derrière les Meyrinois

Pas le temps de réaliser ce qu’il lui arrive que Monthey est déjà mené de deux longueurs. Trois minutes après l’ouverture du score, Dembele est trouvé sur son couloir gauche et son centre trop long est récupéré par Tsimba. Le capitaine local sert Katana qui s’enfonce dans la défense avant de décrocher une frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Saffioti (14′, 2-0). Le leader est complètement dépassé face à l’ouragan meyrinois. Le danger vient de tous les côtés et les Valaisans ne parviennent pas à stopper l’hémorragie.

Meyrin ne s’arrête pas en si bon chemin et continue à porter le danger sur le but adverse grâce à de très belles phases de jeu. Sur l’une d’elles, la formation de Jean-Philippe Lebeau va inscrire le numéro 3. La balle part du défenseur central Tissot et circule dans les pieds de cinq joueurs différents avant d’arriver sur Paçarizi. La suite est tout simplement exceptionnelle. L’ancien joueur d’Etoile Carouge, Locarno et Lugano notamment élimine trois joueurs d’une facilité déconcertante avant d’ajuster le dernier rempart (31′, 3-0). Les visiteurs sont KO debout, alors qu’on ne joue que depuis une demi-heure.

Monthey se créé une grosse occasion de réduire l’écart en fin de première période mais la frappe de Bakashala trouve le poteau droit des buts défendus par Grujicic. La pause est sifflée sur cet avantage de trois buts en faveurs des jaunes. Les Meyrinois ont parfaitement abordé cette rencontre au sommet et sont parvenus à faire la différence en seulement 45 minutes.

Paçarizi, indéniablement l’homme de ce match au sommet

Un travail récompensé

La seconde période va être parfaitement maitrisée par les locaux qui ne vont jamais être mis en danger par Monthey. Un nouveau but est même inscrit à un quart d’heure du terme. Paçarizi obtient un bon coup-franc à une vingtaine de mètres du but adverse. Celui qui compte 130 apparitions en Challenge League s’en charge et dépose une merveille de frappe pour s’offrir le coup du chapeau (73′, 4-0). Il porte ainsi son total à 19 buts en championnat cette saison, un de moins que le Bernésien M’Baye. En fin de rencontre, les visiteurs échouent deux fois sur les montants sans parvenir à sauver l’honneur.

Grâce à sa victoire, Meyrin passe devant son adversaire du jour et possède désormais son destin entre ses mains pour la promotion tant convoitée. Jean-Philippe Lebeau se montrait logiquement satisfait après la rencontre sans pour autant tomber dans l’euphorie. « Nous avons réalisé un match plein et de grande qualité. Nous avons été mentalement plus fort que Monthey. Je suis très content pour les joueurs qui méritent amplement cette victoire avec tous les efforts qu’ils fournissent semaine après semaine. Tout le monde se bat pour le même objectif et travaille dur à chaque entraînement. Aujourd’hui, le groupe a été récompensé, mais attention le championnat n’est pas terminé, loin de là. Il nous reste quatre rencontres, à nous maintenant de finir ce que nous avons commencé ».

Samedi prochain à 17h, Meyrin se déplacera du côté de Bernex avec son nouveau costume de leader pour un énième derby… qui promet également un beau duel de buteurs Paçarizi-M’Baye.

 

MEYRIN FC – FC MONTHEY  4-0 (3-0)
Stade des Arbères, 680 spectateurs.

Buts : 11’ Paçarizi 1-0, 14’ Katana 2-0, 31’ Paçarizi 3-0, 73’ Paçarizi 4-0

Meyrin (4-3-3) : Grujicic – Katana, Tissot, Rezzonico, Dembele – Ledru (64’ Cardoso), De Freitas, Paçarizi – Dia (84’ Alanga), Nsilu, Tsimba © (78’ Martins Cepa).
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Monthey (4-3-3) : Saffioti – Kutlu, Dubuis, Roux, Bajrami (69’ Kutlu) – Martinet (68’ Faivre), Aboagye, Derivaz © – Bakashala (52’ Gonçalves), Mapwata, Ibongo.
Entraîneur : Olivier Curdy

Avertissements : De Freitas, Paçarizi (Meyrin) ; Roux, Bajrami, Aboagye (Monthey)

 

 

 

 

Share.