Un UGS discipliné vient à bout d’un Chênois fatigué

0

L’équipe d’Hervé Musquère s’impose aux Trois-Chêne par le plus petit des scores.

Derby de milieu de tableau samedi aux Trois-Chêne entre deux formations aux parcours opposés. Le CS Chênois, réalisant un très bon deuxième tour avec une seule défaite en 2017, reçoit UGS, qui lui n’a connu la victoire qu’à une seule reprise durant cette année civile. L’objectif de ces deux formations, se tenant en un petit point au milieu de ce classement de 2ème ligue inter, est de creuser l’écart sur la barre avant d’entamer la dernière ligne droite de cette saison.

Terrain lourd et confrontation tactique

La pluie de ces derniers jours et le froid qui s’abat sur Genève ne vont pas aider les 22 acteurs de la rencontre. Les locaux sont les plus gênés, techniquement par le terrain et tactiquement par un bloc ugéiste placé très bas et ultra discipliné. Les hommes de David Joye vont toutefois se créer la première occasion dès la 3ème minute, mais la tentative d’Ates est détournée par le portier visiteur.

UGS, quant à lui, propose un jeu beaucoup plus direct, un gros pressing dès la perte de balle qui gêne l’adversaire et des joueurs offensifs recherchés dès la récupération. Ce schéma va amener une première grosse occasion à la 12ème minute. Rashani fixe toute la défense et trouve Gaio lancé. L’ailier violet, l’un des nombreux ex-Chênois de l’équipe ugéiste, transperce la défense, fixe et dribble Van der Laan mais voit son essai contré par le retour désespéré de Kouzmet qui touche le ballon de la main. L’arbitre de la rencontre indique le point de penalty et permet ainsi à Acosta d’ouvrir le score (14’, 0-1).

Cette réussite va conforter les hommes d’Hervé Musquère dans leur schéma de jeu, gênant considérablement des locaux empruntés. Ce sont d’ailleurs les coéquipiers d’un Varela omniprésent à mi-terrain qui vont obtenir la seule chance de but avant le thé. Mais Acosta croise trop sa tentative à la 29ème et le thé est bu sur ce score de 0-1.

Acosta, le seul buteur du match, pressé par Herman

Chênois presse, UGS résiste

Un peu mieux sur le dernier quart d’heure de la première période, certainement aidé par la baisse de régime d’UGS, Chênois a l’intention de continuer sur sa lancée en débutant tambour battant les 45 dernières minutes. Ils croient même égaliser à la 51ème quand Ates propulse le ballon dans les buts de Pietrini, mais la réussite du milieu chênois est annulée pour une position de hors-jeu de l’un de ses coéquipiers. La pression continue et les situations s’enchaînent, la plus grosse se déroulant à peine deux minutes plus tard quand Herman est trouvé par Kuntuala au deuxième poteau mais ne peut cadrer son essai.

UGS peine à se remettre en place comme en première période mais va se montrer dangereux sur un contre bien stoppé par Van der Laan. Une action qui n’amène pas de but, mais qui aura l’effet de remettre UGS en place tactiquement au détriment d’un CS Chênois qui a le ballon, mais peu d’espaces à exploiter.

Les joueurs de David Joye sont à la peine et l’on voit des gestes de frustration dans les rangs des Rouges. UGS, quant à lui, continue son œuvre tactique et se montre paradoxalement le plus dangereux durant la dernière demi-heure, par l’intermédiaire de Rashani après un superbe contrôle qui élimine trois défenseurs mais croise trop sa frappe (71′), et Acosta qui pousse Van der Laan à un superbe arrêt (76′).

Remy et Rashani à la lutte

Chênois va jeter toutes les forces dans la bataille pour les derniers instants de la rencontre, mais cela restera en vain, manquant toujours de tranchant dans l’avant-dernier ou le dernier geste et concédant ainsi sa deuxième défaite de l’année sur sa pelouse.

Une défaite que David Joye espère salutaire dans l’analyse de fin de match : « C’est une rencontre que je sentais difficile pour nous. Je sentais mon équipe fatiguée et cela s’est vu aujourd’hui. Mon équipe n’a pas su régler le problème du terrain lourd et du bloc défensif adverse. On va se remettre au travail, car je sais qu’on est capables de bien mieux que cela. »

Dans le camp d’en face, c’est bien sûr la satisfaction qui se lit dans les propos de l’entraîneur Hervé Musquère, mais aussi du soulagement : « On était dans une spirale négative depuis quelques matches, mais je sentais qu’on pouvait faire de ce match le nôtre. Les joueurs ont respecté les consignes à la lettre et je crois qu’on mérite ces trois points qui vont, je l’espère, lancer notre année 2017 ! »

 

CS CHÊNOIS – FC UGS  0-1 (0-1)
Stade des Trois-Chêne

But : 14’ Acosta (P) 0-1 

Chênois (4-3-3) : Van der Laan – Herman (67’ Ouriaghli), Rémy ©, Lepape (85’ Bandini), Kouzmet – Bilalli, Ates, Nefti – Nya (67’ Zongo), Calleja, Kuntuala.
Entraîneur : David Joye

UGS (4-2-3-1) : Pietrini – Jimenez ©, Valdes, Vanzo, Dos Santos – Simoes Chaves (79’ Bamba), Varela – Acosta, Rashani (90’ Njikam), Ferreira – Gaio (69’ Pellet).
Entraîneur : Hervé Musquère

Avertissements : Kouzmet (CS Chênois), Simoes, Ferreira et Rashani (UGS)

 

Photos : IV Sport

 

 

Share.