Chênois au pied du podium

0

Les Juniors B Inter du CS Chênois terminent à la quatrième place des finales suisses. Retour sur leur week-end lucernois.

En cette fin du mois de juin, au centre sportif Allmend Süd de Lucerne, ont lieu les finales de la « Coca-Cola Junior League ». Cet événement sportif rassemble toutes les équipes championnes de leurs régions respectives. Ayant remporté le championnat 2016-2017 en Juniors B Inter, Chênois est de la partie. Les Genevois veulent faire bonne figure en terres suisses alémaniques.

Les finales sont organisées sous forme de tournoi : deux groupes de quatre équipes dont les quatre meilleures accéderont aux demi-finales de dimanche. Pour y parvenir, Chênois affronte le Red Star de Zurich, le FC Frauenfeld et le FC Lugano. Premier match à midi pour le champion genevois face aux Zurichois du Red Star.

Débuts difficiles

Lorsqu’un match ne dure que deux fois vingt-cinq minutes, il faut vite être à son affaire. Chênois semble l’avoir compris lors de ce premier match contre Red Star. Racioppi reçoit le ballon depuis la gauche et réussit un superbe enchaînement : contrôle suivi d’une frappe du pied gauche petit-filet (6’, 0-1). C’est une entrée en matière idéale pour les Rouges.

Les choses se compliquent quelques minutes plus tard. Oppliger manque sa sortie et fauche le buteur adverse qui filait au but : carton jaune, penalty et égalisation du capitaine Dreler (11’, 1-1). Réduits à dix, les Chênois souffrent mais résistent jusqu’au retour aux vestiaires.

Après la pause, peu d’espaces sont laissés de part et d’autre. Dans les dix dernières minutes, le match s’enflamme. Les Zurichois sont très proches du but mais Nsuka puis Fonseca sauvent les meubles. Alors que la frayeur semble être passée, Chênois capitule une minute plus tard. Masciovecchio enroule sa frappe qui se loge sous la lucarne droite (39’, 2-1). Ce but scelle la victoire du Red Star au terme d’un match qui avait mal débuté pour eux. Triste dénouement pour les Genevois qui doivent vite relever la tête pour espérer se qualifier. « Ce fut un premier match compliqué, l’impact physique de notre adversaire nous a empêché de passer l’épaule », analysait Frédéric Gueniat, co-entraîneur aux côtés de Patrick Schmid.

Chênois défait d’entrée contre Red Star Zurich

Un parcours ascendant

La deuxième confrontation du jour est face au FC Frauenfeld. L’occasion de se relancer ? Les champions genevois vont y parvenir, bien aidés par le gardien adverse. En effet, Kurtovic commet deux grossières erreurs en début de rencontre qui permettent aux pensionnaires des Trois-Chêne de mener de deux longueurs. Puis, Galetto triple la mise d’une belle reprise sur un corner tiré par Miguel (19’, 0-3).

En début de seconde période, Ivankovic marque d’une frappe lointaine pour les Thurgoviens. Ce but sera sans conséquences : Chatillon consolide la victoire peu après (1-4). Une victoire qui fait du bien au moral des Genevois. Ces derniers rencontreront Lugano pour un dernier match plus que jamais décisif. 

Après la visite sur place de la star Xherdan Shaqiri dans l’après-midi, il est l’heure d’élire le deuxième demi-finaliste du groupe, Red Star ZH étant déjà qualifié. Un match nul suffirait aux Tessinois pour passer. Chênois n’a donc d’autre choix que de l’emporter. Plus motivés que jamais, les Genevois mettent la pression d’entrée et prennent l’avantage. Le capitaine Bankowski trouve Santschi entre les lignes qui ne tremble pas face au gardien (6’, 1-0).

Les Luganais réagissent mais butent sur un Nsuka des grands jours. Solides et solidaires, les joueurs de Gueniat et Schmid marquent un précieux deuxième but. Servi en retrait par Santschi, Barbieri envoie un missile sous la barre (24’, 2-0). Coup de massue pour Lugano qui semblait proche de l’égalisation.

En deuxième mi-temps, Chênois continue sur sa lancée. Racioppi délivre une merveille de louche pour Miguel qui glisse le ballon entre les jambes du gardien (41’, 3-0). Nsuka arrête lui un penalty et conserve son clean sheet. Un véritable festival : les Genevois sont demi-finale. « On est allés chercher cette victoire en équipe, on tenait à se qualifier », s’exclamait Gueniat à la fin d’une première journée riche en émotions.

Qualification des Genevois contre Lugano

Manque de réussite

Après une courte nuit, il est temps des demi-finales. Avec dix buts marqués pour un seul encaissé, Old Boys est jusqu’ici l’équipe la plus prolifique. Les Chênois s’attendent à un match rude et ça sera le cas. Une grande partie de la première mi-temps est à sens unique. Les Bâlois déclenchent plus de huit tirs en direction de Nsuka qui, heureusement pour les siens, est au rendez-vous : sauvé par son gardien, Chênois tient le nul jusqu’à la pause.

En deuxième période, Old Boys se retrouve à dix après l’avertissement de Farenga. Cette infériorité numérique sourit pourtant aux Suisses-allemands qui marquent juste derrière. Lancé dans la profondeur, Alt ouvre parfaitement son pied (30’, 1-0).

Les Genevois ne renoncent pas et attaquent. Miguel tente sa chance mais sa frappe s’écrase sur la transversale. A onze contre neuf pendant quelques minutes, les Rouges ne parviennent toutefois pas à égaliser : le bloc bâlois résiste jusqu’au coup de sifflet final.

Chênois s’est heurté aux Old Boys

Les rêves de finale s’envolent pour Chênois. L’un des coachs, Patrick Schmid, nourrit « un peu de regrets pour avoir mal négocié la deuxième mi-temps ». Pour conclure ce déplacement en terres lucernoises, Chênois retrouve son premier adversaire de la veille et tentera de prendre sa revanche face au Red Star afin d’accéder au podium suisse.

Au terme d’une finale aussi « petite » dans son nom que dans son contenu (0-0), ce sont les tirs aux buts qui déterminent le gagnant. Malgré trois penaltys arrêtés par Nsuka, les Rouges s’inclinent au terme de la séance de tirs au but (6-5). La médaille de bronze échappe donc aux Genevois qui auront manqué de lucidité en cette deuxième journée.

Les Juniors B du FC Gland sont eux champions suisses, suite à leur victoire contre Old Boys en finale (4-3 a.p.).

Les autres représentants genevois 

A noter que les juniors B de Chênois n’étaient pas seuls à représenter les couleurs genevoises à Lucerne. Lancy, champion de son groupe en A inter, n’a pas pu se qualifier pour les demi-finales. Malgré une victoire d’entrée contre Schaffhouse (2-0), les joueurs de Guillaume Fourneau ont cueilli deux défaites contre Brühl (1-0) et Team OG Kickers (4-1). Le tournoi a été remporté par Team La Gruyère.

En juniors C, la chance a souri différemment aux deux représentants genevois. Onex a terminé dernier de son groupe après avoir cueilli trois défaites, tandis que Chênois a réalisé le même parcours que les « grands frères » en B, à savoir une 4ème place finale. Le tournoi a été remporté par le FC Dürrenast.

 






Share.