Lancy prend une option

0

Menés d’entrée de jeu, les Lancéens renversent le score grâce à une belle seconde période et un doublé de Dugourd (2-1). Samedi, à Vidy, ils auront un but à défendre pour décrocher une place en Promotion League.

Peu importe l’équipe alignée quand on a le mental. Telle pourrait être la maxime de cette équipe de Lancy qui n’en finit pas de surprendre. Privée du gardien Munda, blessé, et de Barroso, Visentini et Vuzi, suspendus, l’équipe de Jean-Michel Aeby a dû puiser dans ses ressources morales pour prendre une petite avance au terme de ce match aller de la finale de promotion. « Comme je l’ai toujours dit, rappelle Jean-Michel Aeby, on a construit un groupe qui, même s’il a été modifié à Noël, a besoin de tout le monde. J’ai toujours dit aux joueurs qu’à un moment donné, ils seront appelés à jouer et ils ont fait le job ».

Kok refroidit Marignac

Certes. Mais quand on a deux défenseurs sur les quatre habituels qui manquent à l’appel, les automatismes mettent un peu plus de temps à se mettre en place. Stade Lausanne en a profité dès la 8ème minute avec un long ballon dans le dos la défense que Sonny Kok, l’homme fort de la saison des Vaudois, a su bien exploiter (8′, 0-1). 

Dès cet instant, les Lausannois ont pensé, un peu précipitamment, au match retour de samedi. En marquant ce si convoité but à l’extérieur, la formation d’Andrea Binotto s’est contentée de le défendre. Et plutôt de belle manière en première mi-temps, jusqu’à cette énorme occasion de Zimmermann juste avant le thé sur un énième travail d’Iyeti sur le côté gauche. Mais le jeune ailier droit a trop réfléchi et a gâché une chance qui ne se présente pas deux fois dans ce genre de matchs.

Kok a frappé en premier, mais Haliti et les siens prennent une option pour le retour

Les corners d’Haliti, Dugourd en sauveur

La différence entre les deux équipes n’a pas été énorme en première mi-temps mercredi soir. Les transmissions étaient rapidement coupées et les deux équipes ont eu passablement recours au jeu long. Et dans ce contexte, ce sont souvent les coups de pied arrêtés qui font la différence. A ce jeu-là, le capitaine « Momo » Haliti s’est chargé de botter consécutivement trois merveilles de corners : une première sur la tête de Dugourd qui a frôlé la lucarne (64′), une seconde sur Beuchat qui a envoyé une tête juste à côté (67′) et une troisième, la bonne, qui a vu Dugourd égaliser d’un nouveau « coup de casque » (75′, 1-1).

Entre temps, le SLO s’était retrouvé à 10 suite à l’expulsion de Bavueza (66′) et la domination genevoise s’était davantage accentuée en seconde période. Les Vaudois, repliés dans leur camp durant tout le second acte, ont dû s’avouer vaincus à la 84ème minute, lorsque sur une longue balle de Beuchat, Ntongo remettait subtilement pour le joker Dugourd qui fusillait Matos à bout portant (2-1).

Dugourd fusille Matos pour le 2-1 définitif

Au terme d’une seconde période de qualité, Lancy remporte donc ce premier acte grâce à une énorme force de caractère qu’Aeby confirme : « Le mental est toujours là, oui, depuis longtemps. Mais on a aussi produit du bon foot, surtout en seconde mi-temps. On a eu un avantage numérique et on a su bien l’utiliser. Je crois que c’est clairement mérité sur l’ensemble du match ».

Samedi, Lancy ira au Stade Juan Antonio Samaranch avec un but d’avance à défendre. La marche à gravir semble moins haute que le déplacement chez les M21 de Lucerne. Mais la récompense peut cette fois être royale : une montée en Promotion League. « On sait que là-bas ça va être chaud. Avec ce score, on part favoris mais dans le football tout va très vite. Je suis persuadé qu’on peut marquer là-bas et rééditer la performance de Lucerne », conclut Aeby. Cette fois, les Genevois devront retirer leur costume d’outsider et enfiler celui de favori. Et au passage, offrir à leur entraîneur tant aimé un départ digne des plus grands.

 

LANCY FC – FC STADE-LAUSANNE-OUCHY  2-1 (0-1)
Stade de Marignac 

Buts : 8′ Kok 0-1, 75′ Dugourd 1-1, 84′ Dugourd 2-1

Lancy (4-3-3) : Fontaine – Beuchat, Aïachi, Luisoni, Palermo – Pais (59′ Dugourd), Ravet, Haliti © – Zimmermann (55′ Derrer), Ntongo, Iyeti (81′ Aka). 
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Stade Lausanne (4-2-3-1) : Matos – Danner, Fungilo ©, Morax, Rego – Laugeois, Gomis – Ngindu, Mejri (60′ Tebib), Bavueza – Kok (85′ Soos). 
Entraîneur : Andrea Binotto

Avertissements : Ravet (Lancy) ; Bavueza, Laugeois (SLO)
Expulsion : 65′ Bavueza (SLO)

 

Photos : OneClick-Photo

 

 

Share.