Collex-Bossy veut relancer le Tournoi des Campagnes

0

La 63e édition a lieu dimanche 27 août au stade Marc-Burdet de Collex-Bossy. Le traditionnel tournoi actifs s’accompagne cette année d’un tournoi juniors E le dimanche et s’ouvre dès le samedi 26 avec un tournoi Seniors +40.

Créé en 1955 par le FC Compesières, le Tournoi des Campagnes est la quatrième manifestation sportive la plus ancienne à Genève. Un sacré bail, qui a fait de cette épreuve traditionnellement fixée le dernier dimanche du mois d’août un incontournable du rituel de la rentrée, avec l’achat des fournitures scolaires, le paiement du dernier tiers des impôts et la tarte aux pruneaux. Quatre fois par lustre, Compesières confie son bébé à un autre club, généralement à l’occasion d’un anniversaire. L’épreuve voyage ainsi à travers le canton.

Elle est rarement autant à sa place qu’à Collex-Bossy. Les Chevaliers défendent haut les couleurs de l’amateurisme et du foot de campagne. A Collex, aucun joueur de la première équipe (2e ligue interrégionale) ne touche d’argent. En fait, on est plutôt habitué à en dépenser à la buvette après les matchs. Chichement relié à la ville par le bus Z, c’est un club qui attire peu mais qui retient bien.

Parlez-en à Hervé Guinand (sur la photo ci-dessus à droite, aux côtés de Dany Del Rio, au centre, et Jérôme Torrent, à gauche). Ce pur produit de l’école meyrinoise, acteur de l’historique promotion en LNB en 1996 avec Gérard Castella, est à Collex depuis 2002, après une première pige de deux saisons lorsque Collex-Bossy évoluait en première ligue. Pilier des vétérans, quatre fois finaliste de la Coupe de Suisse Seniors (pour quatre défaites…), «Guigui» s’est impliqué dans le Tournoi des Campagnes chaque fois que Collex en recevait l’organisation. «J’ai officié deux fois comme secrétaire. Cette année, je suis co-président, avec Jérôme Torrent et Dany del Rio», explique-t-il mercredi soir à la buvette, après avoir réglé mille détails et inauguré le nouvel éclairage du terrain C lors d’un match amical contre Grand-Saconnex.
 

Hervé, que représente pour toi le Tournoi des Campagnes?
C’est un rendez-vous que j’ai toujours apprécié. Parce que c’est un tournoi, un format qu’on ne rencontre plus trop quand on passe en actifs, parce que je l’ai remporté plusieurs fois avec Meyrin et Bernex, mais surtout parce que j’ai toujours aimé cette ambiance de rentrée des classes. C’est le dernier week-end avant la reprise du championnat. Toutes les équipes sont là. On s’observe. On jauge sa condition physique. On cherche les nouveaux visages, les recrues de l’été, on épie le club qui a monté une grosse équipe pour jouer la montée. Moi, j’adorais ça. En plus, quand on était en juniors, c’était souvent l’occasion de grappiller du temps de jeu avec la première. L’entraîneur nous prenait parfois pour compléter l’effectif, c’est souvent là que l’on faisait nos premiers pas chez les «grands».

A ton époque, c’était un rendez-vous incontournable, qui réunissait quasiment toutes les équipes de deuxième ligue. Ce n’est plus trop le cas aujourd’hui…
Non, et c’est un peu malheureux. Il y a un vrai risque que le tournoi périclite, il ne faut pas se le cacher. On a dû batailler pour convaincre les équipes de s’inscrire, et même dû parfois compléter en invitant quelques clubs de la ville, alors qu’avant la question ne se posait pas: tout le monde venait. Désormais, certains clubs nous ont répondu qu’ils n’étaient pas sûrs d’avoir assez de joueurs, ou qu’ils ne voulaient pas surcharger la saison. Le public aussi vient moins volontiers. L’an dernier, je suis passé voir à Versoix et c’était un peu triste, il n’y avait presque personne.

Ça ne vous a pas découragé?
Non, on s’est plutôt dit qu’il fallait vraiment qu’on mette la briquette pour relancer l’intérêt du tournoi. Pas juste pour remplir les caisses du club, même si c’est important, aussi pour réveiller l’institution, lui redonner un coup de fouet.

Comment?
D’abord, on s’est dit que pour attirer du monde, le mieux était d’intéresser les quatre familles du foot genevois: les actifs bien sûr, mais aussi les juniors, les seniors et les féminines. Organiser le Tournoi des Campagnes est de toute façon un très gros boulot; en organiser quatre en même temps, finalement, ça n’était pas beaucoup plus compliqué. On a donc lancé un tournoi juniors E le dimanche, avec les mêmes équipes invitées que pour le tournoi actifs. Comme ça, toute la famille peut venir au stade. On a pensé aussi organiser le samedi un tournoi féminin, parce que la discipline est en plein boum et parce qu’elles se plaignaient qu’il n’y avait pas de tournoi pour elles. Malheureusement, plusieurs équipes se sont désinscrites parce que leur championnat a déjà repris. Il n’y aura donc le samedi que le tournoi Seniors +40. On a préféré les +40 aux +30 parce que l’ambiance est plus cool, les gens restent volontiers le soir pour manger. A côté de ça, on organise plein d’activités pour les enfants: on peut participer à un concours de tir au but, s’essayer au Swiss Foot Bulle, du foot engoncé dans des gros gilets gonflables. C’est sympa…

Le Tournoi des Campagnes parle encore aux sponsors et aux médias?
Là aussi, ça ne vient pas tout seul mais on a quand même de bons retours. Le tournoi est considéré comme un événement social important. Les Communes du Groupement [officiellement, le FC Collex-Bossy est le club des communes de Collex, Genthod, Bellevue et Chambésy] nous aident beaucoup, notamment pour tout ce qui est infrastructures, les pompiers. Nous avons aussi eu la bonne surprise de recevoir des aides d’autres communes et de la Ville de Genève, ainsi que le soutien du Conseil d’État. D’ailleurs, quatre conseillers d’État sont annoncés: Anne Emery-Torracinta, Serge Dal Busco, Luc Barthassat et Pierre Maudet. Ils sont peut-être en campagne mais après tout, c’est le Tournoi des Campagnes.

Le programme:
Groupe A: Compesières, US Genève-Poste, Lancy, Onex, Plan-les-Ouates
Groupe B: Aïre, Perly, Saint-Paul, Versoix, Veyrier
Groupe C: Donzelle, Grand-Saconnex, Meyrin, Satigny, Signal-Bernex
Groupe D: Collex-Bossy, Laconnex, Meinier, Coheran, Vernier
Matchs de poule dès 9h, 1/4 de finale à partir de 16h30, finale à 18h20

 






Share.