Meyrin-Carouge, le retour d’un classique

0

Le derby entre Meyrinois et Stelliens est de retour aux Arbères ce samedi en 1ère ligue.

Meyrin et Carouge. Deux historiques du football genevois. Mais à quand remonte leur dernière confrontation ? « La dernière fois en match officiel, ça remonte, non ? ». Même Cédric Tsimba, qui était pourtant de la partie, a du mal à se situer. C’était il y a plus de six ans déjà : en mai 2011, lors de la dernière journée de 1ère ligue, Meyrinois et Carougeois, entraînés alors respectivement par Hervé Musquère et Thierry Cotting et déjà qualifiés tous les deux pour les finales de promotion, ont joué un match sans enjeu qui s’était soldé par une victoire meyrinoise à la Fontenette (1-5). La suite, tout le monde la connaît : Meyrin a été éliminé par sa bête noire, Baden, tandis que Carouge obtenait une promotion rêvée en Challenge League. Les deux équipes ne se sont plus jamais recroisées. Après un périple en Challenge League et Promotion League, les Stelliens ont retrouvé la 1ère ligue la saison passée. Or, Meyrin n’y était plus, relégué en 2ème ligue inter l’année d’avant.

Samedi, aux Arbères, nous aurons droit au retour de ce classique de 1ère ligue après la promotion des Meyrinois en juin dernier. Avec quelques survivants de l’époque : côté meyrinois, en plus de Tsimba, le gardien Bojan Grugicic y était déjà en 2011, tout comme Steve Katana et même Jean-Philippe Lebeau, qui a troqué son maillot 17 pour le polo d’entraîneur. Drilon Paçarizi évoluait lui chez les Carougeois à l’époque, comme Bastien Beuchat, de retour à la Fontenette cet été.

Tsimba bat Roth, le gardien carougeois. C’était il y a six ans.

Pour Tsimba, ce derby évoque forcément des souvenirs : « Le derby contre Carouge, c’est toujours un match plaisant à jouer, j’en garde des bons souvenirs ». Un en particulier ? « Un derby qu’on avait gagné 3-0, on avait fait un gros match. Je me rappelle qu’il y avait Pauchard et Miéville chez eux ». Le capitaine meyrinois ne croit pas si bien dire, lui qui avait mis un doublé ce jour-là.

Mais qui dit derby ne dit pas forcément changement des habitudes. « On prépare ce match comme les autres, il n’y a aucune pression à avoir. On est préparés aussi, l’année passée on avait beaucoup de derbys en 2ème ligue inter », ajoute l’ex-joueur de Servette, Sturm Graz et Wil, notamment. Avant de conclure sur les ambitions de la saison : « Je pense qu’on peut décrocher les finales, vu la qualité de notre groupe. Il y a un bon mélange entre jeunes et anciens, ça se ressent sur le terrain et en dehors ».

Le rendez-vous est déjà pris ce samedi à 18h aux Arbères. Avec déjà deux noms qui ressortent en ce début de saison : Matt Moussilou chez les locaux et Giulio Imbriaco chez les visiteurs, déjà triple buteurs en deux journées de championnat.

 

Photos : OneClick-Photo (archives)







Share.