A Meyrin, qu’en est-il du projet autour des profils DBT ?

0

GEF M-15 / Meyrin s’est incliné sèchement sur sa pelouse ce samedi face à Fribourg (1-6), mais les progrès du projet DBT, mis en place il y a un an, sont indéniables.

Instauré il y a une année par l’Association Suisse de Football (ASF), le projet DBT (Développement Biologique Tardif) a pour but de donner davantage de temps de jeu aux jeunes talents souffrant d’un retard biologique et non retenus par les meilleurs groupements de chaque canton. Le Meyrin FC avait adopté cette initiative au sein de son effectif M15 lors de la saison 2016-2017 et a décidé de poursuivre l’aventure cette année avec Philippe Cravero, en remplacement de Luis Moës. « A la suite d’une discussion avec Didi Andrey, j’ai accepté de prendre part à ce projet que je trouve formidable. Il permet en effet à certains joueurs de pouvoir gagner une année supplémentaire dans l’élite pour grandir et s’affirmer. Ceci est bénéfique pour toute la classe genevoise d’avoir un petit groupe de DBT instauré dans le canton », détaille l’ancien joueur de Bâle et Servette, entre autres.

Une amélioration à tous les niveaux

Si les résultats ne sont pas (encore) au rendez-vous, le début de saison des Meyrinois est bien meilleur que l’an dernier à pareille période, preuve que le travail effectué en amont par Luis Moës, puis repris par Philippe Cravero, porte ses fruits. Avec des défaites étriquées face à Etoile Carouge et Team Oberaargau Emmental, la différence avec les autres équipes s’atténue. « L’amélioration du projet entre l’an dernier et cette année est conséquente, explique Philippe Cravero. Au niveau du partenariat tout d’abord : il y a une meilleure entente avec Carouge et Servette autour de ce projet. Nous avons par exemple deux joueurs servettiens avec nous cette année. Le fait également d’avoir quatre joueurs ayant déjà évolués l’an dernier dans cette équipe aide les nouveaux à mieux s’adapter de par leur expérience ».

L’ancien défenseur grenat avoue avoir été agréablement surpris à plusieurs niveaux lorsqu’il a repris l’équipe cet été : « Le niveau technique de mes joueurs est au dessus de la moyenne, je ne m’attendais pas forcément à prendre en charge des jeunes aussi doués dans la prise d’information. J’ai également été heureux de voir qu’il existe une grande solidarité autour de ce projet de la part du club mais aussi des joueurs. Ces derniers sont à l’écoute et s’appliquent pour respecter nos consignes et nos commentaires ».

Meyrin paie son manque d’efficacité

Ce samedi les Meyrinois recevaient un gros morceau du championnat : Fribourg, 4ème du classement. Un test intéressant pour voir si le bon début de saison allait se confirmer face à un adversaire de qualité. Les locaux rentrent parfaitement dans leur partie et mettent les Fribourgeois dans leurs petits souliers. Malheureusement, le dernier geste n’est pas au rendez-vous et les visiteurs en profitent. Ces derniers ouvrent la marque sur leur première incursion dans le camp adverse, à la suite d’un exploit personnel de Matondo.

Les Jaunes ne se découragent pas et poursuivent sur leur bonne entame, mais une nouvelle fois, la finition fait défaut. « Nous avons réalisé une superbe première période où nous aurions dû marquer un ou deux buts. Malheureusement, nous avons manqué de tranchant devant et Fribourg en a profité », avouait Cravero après la rencontre. Fribourg se montre ultra-réaliste et transforme ses trois occasions en buts (0-3). Le résultat à la pause est sévère pour des Meyrinois qui ont fait plus que jeu égal avec leur adversaire du jour.

La seconde période va être plus compliquée et les Fribourgeois aggravent la marque assez rapidement par l’intermédiaire de Arm, qui inscrira un triplé par la suite (0-6). « Ce fût plus compliqué en seconde période, car nous avons logiquement baissé les bras après le 4ème but, mais nous sommes tout de même parvenus à réduire la marque en fin de rencontre ». Boucherine transforme un penalty dans les arrêts de jeu et sauve l’honneur des locaux (1-6).

Pour la suite de la saison, l’objectif de Philippe Cravero est avant tout de voir une évolution au sein de son contingent d’ici à juin prochain. « Nous ne nous concentrons pas sur les résultats purs même s’ils peuvent être parfois révélateurs. Ce qui m’intéresse est que mes joueurs progressent au niveau footballistique, mental ou encore de la perception ».

 

MEYRIN FC – TEAM AFF-FFV FRIBOURG  1-6 (0-3) 
Stade des Arbères

Buts : 7′ Matondo 0-1, 20′ Krasniqi 0-2, 33′ Arm 0-3, 55′ Arm 0-4, 68′ Arm 0-5, 69′ Genoud 0-6, 90′ Boucherine (P) 1-6

Meyrin : Peku (46′ Kappeler) – Cremaco, Dias, Guevara ©, Navalho (25′ Badr) – Genhart, Stankovic, Selmani (55′ Von Burg), Emini (55′ Lagarto) – Antunes – Mehmeti.
Entraîneur : Philippe Cravero

Fribourg : Dzaferi – Brahimaj, Jüni (60′ Sow), Essacaz © (60′ Jungo), Zenuni – Matondo, Aubonney (60′ F. Genoud) – Cardoso (60′ T. Genoud), Arm, Esteves – Krasniqi.
Entraîneur : Michel Golliard

 

 






Share.