Aïre est tombé sur plus fort

0

En s’inclinant face à Lugano, pensionnaire de LNA, les filles d’Aïre-Le-Lignon quittent la Coupe de Suisse au second tour, malgré une première mi-temps où elles sont parvenues à tenir tête pendant plus de 30 minutes (1-5).

La mission s’annonçait difficile pour les filles du FC Aïre-le-Lignon, qui recevaient Lugano, une équipe militant dans la catégorie reine du football féminin national, pour tenter d’obtenir un ticket pour les 1/8 de finale de la Coupe de Suisse et ainsi rééditer la performance de la saison précédente (Ndlr: Aïre avait été éliminé par Neunkirch, futur vainqueur de la compétition). L’entraîneur aïrois Taieb Walid était bien conscient de la difficulté du défi avant la rencontre : « Il est vrai que nous n’avons pas eu beaucoup de chance avec le tirage mais nous nous sommes tout de même bien préparés cette semaine pour défendre nos chances jusqu’au bout ».

Aïre craque après 35 minutes

Les intentions locales sont claires et Aïre met d’entrée beaucoup d’intensité sur le porteur du ballon. Bien regroupé, le bloc genevois se positionne très bas sur le terrain pour empêcher au trio offensif tessinois de prendre de vitesse la défense genevoise. « Nous nous sommes préparés tactiquement en essayant de mettre un dispositif en place pour tenter de déstabiliser notre adversaire. L’objectif était de rester compact pour les empêcher de jouer, ce que nous avons parfaitement fait jusqu’à l’ouverture du score de Lugano », commente Walid Taieb. Aïre est d’ailleurs tout près de surprendre l’arrière-garde adverse en tout début de match lorsque Jakupi –20 buts en championnat la saison passée– devance la mauvaise sortie de la gardienne mais son tir échoue sur cette dernière (5′).

Au fil des minutes, Lugano fait parler sa supériorité et prend le jeu à son compte en essayant d’étirer au maximum le bloc défensif aïrois. Celui-ci tient bon mais les Oranges souffrent beaucoup dans la création et la circulation du ballon en raison du pressing et du rythme intense imposés par l’équipe de LNA.

À force de tenir, Aïre va finalement craquer peu après la demie heure de jeu lorsque le ballon rebondit sur la malheureuse Cretegny suite à un centre-tir de Prandi et termine sa course dans ses propres filets (34′, 0-1). Coup dur pour la capitaine Sartoretti et ses coéquipières, visiblement atteintes moralement par l’ouverture du score tessinoise, et qui encaisseront deux buts supplémentaires en à peine six minutes, voyant ainsi pratiquement anéanties les chances de qualification à la mi-temps (0-3).

Jakupi et ses coéquipières n’ont rien pu faire

Aïre sauve l’honneur en fin de match

Au retour des vestiaires, Walid Taieb ajuste sa composition mais Aïre ne parvient pas à mettre en difficulté le bloc visiteur toujours aussi bien organisé. La tâche va se corser davantage peu après l’heure de jeu avec l’expulsion de Priscilla Hagan qui écope d’un deuxième avertissement. Réduit à dix, Aïre est désormais enfermé dans son camp et Lugano en profite pour inscrire deux nouvelles réussites signées Emini et Zimmerman (0-5).

Les Genevoises parviendront tout de même à sauver l’honneur dans les derniers instants du match. Jakupi, trop souvent esseulée en pointe de l’attaque, est déséquilibrée dans la surface et obtient un penalty que Brillantes s’occupe de transformer (86′, 1-5). Belle preuve de compétitivité de la part des Aïroises qui n’ont rien lâché jusqu’au coup de sifflet final malgré l’écart au tableau d’affichage.

Brillantes a sauvé l’honneur pour les Genevoises

Cap sur le championnat

Bien conscient de l’écart qui séparait son équipe de Lugano, Walid Taieb se montrait tout de même satisfait de la combativité affichée par ses joueuses : « Nous avons vu que, malgré la ligue d’écart, nous sommes parvenus à déstabiliser notre adversaire pendant les 35 premières minutes. Malheureusement, l’ouverture du score nous fait très mal au moral et le bloc se déséquilibre, ce qui fait que nous encaissons deux goals dans la foulée. Dans l’ensemble, nous n’avons pas été ridicules au niveau du jeu mais Lugano a quelques individualités qui nous ont fait très mal ».

Quant à la suite, l’homme fort de la section féminine aïroise est désormais totalement focalisé sur le championnat où son équipe comptabilise une victoire et une défaite en deux journées : « Notre priorité reste le championnat. Nous avons montré de belles choses sur ces deux premières rencontres malgré une défaite 3-2 à St. Gall, mais il est encore trop tôt pour parler d’objectif. Notre ambition est de prendre match après match mais disons que  c’est plutôt bien parti ». Pour son prochain rendez-vous, Aïre accueille le SC Derendigen Solothurn ce dimanche.

A noter que Genève aura un représentant en 1/8 de finale, après la qualification du Servette FC Chênois, qui a hérité d’un tirage plus favorable et qui s’est imposé 1-3 sur le terrain de Renens, pensionnaire de 1ère ligue.

 

FC AÏRE-LE-LIGNON – LUGANO FEMMINILE  1-5 (0-3) 
Stade d’Aïre

Buts : 34′ Cretegny (CSC) 0-1, 37′ Curtin 0-2, 40′ Capello 0-3, 66′ Emini 0-4, 79′ Zimmerman 0-5, 84′ Brillantes (P) 1-5

Aïre (4-1-3-2) : Crétard – Emery (83′ Nassisi), Sonnberg, Brillantes, Cretegny (83′ Ferrari) – Gurz – Taleb (70′ Dulex), Hagan, Gnaore – Sartoretti © – Jakupi.
Entraîneur : Walid Taieb

Lugano (4-3-3): Canello – Alves, Raber, Emini ©, Greco – Curtin, Wojcik, Rhoades (72′ Roncoroni) – Curtin, Capello (55′ Zimmerman), Prandi (45′ Tagini).
Entraîneur : Claudio De Marchi

Avertissements : Hagan, Jakupi (Aïre) ; Wojcik, Alves, Raber, Curtin (Lugano)
Expulsion : 64′ Hagan (Aïre, second avertissement)

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.