Collex : enfin une victoire !

0

Plus agressifs, les Chevaliers débloquent leur compteur de points en s’imposant 2-0 contre le néo-promu Veyrier.

« C’est sûr que ça fait du bien ». Yves Miéville était quelque peu soulagé, lui qui n’avait pas encore gagné en championnat en 2017. Il avait bien connu la victoire en mars dernier en 1/8 de finale de la coupe genevoise avec Carouge II, mais sa dernière victoire en championnat remontait à novembre 2016. D’autant plus qu’avec quatre défaites en autant de journées de 2ème ligue interrégionale avec son nouveau club, le FC Collex-Bossy, les premiers points étaient plus que bienvenus pour ne pas rester bloqué dans les profondeurs du classement. 

Pour enfin découvrir le goût du succès, la formule était simple : agressivité et impact physique. Laissant davantage le ballon aux Veyrites, les joueurs d’Yves Miéville ont bien occupé les espaces en quadrillant le terrain efficacement en 4-4-2. Veyrier, avec un innovant 3-4-2-1, n’est pas arrivé à se montrer dangereux, malgré une large possession –stérile, certes– surtout dans la première demi-heure. Pour preuve, au rayon des statistiques, aucun tir cadré n’est à mettre à l’actif des protégés de Daniel Villa durant les 90 minutes. Leurs deux occasions les plus dangereuses ont été un tir au-dessus de Zahi idéalement placé (63′) et un coup franc dangereux du capitaine Röthlisberger (67′). C’était au moment de la réaction d’orgueil, car Collex menait déjà 2-0 à ce moment-là…

Poceiro au duel avec Amide, l’un des buteurs collesiens

Amide, le danger permanent

Les Rouges venaient en effet d’inscrire le second but à l’heure de jeu grâce à un superbe tir enroulé en lucarne de Cédric Amide. L’ex-attaquant saconnésien a été un véritable poison, profitant aussi du travail et de la puissance de son compagnon d’attaque, Mutombo. « Le 4-4-2 est un système qui nous convient bien pour autant que les deux attaquants travaillent. Si Mutombo et Amide continuent à le faire comme maintenant, l’équipe arrivera à tourner », précisait à ce sujet Yves Miéville.

C’est d’ailleurs ce même Amide qui avait été à l’origine de l’ouverture du score en première période quand il s’est retrouvé face au gardien Centeno et que sa tentative touchait le poteau… avant que l’arbitre ne revienne sur l’action en sifflant penalty. Malgré l’incompréhension dans le camp veyrite, Jonathan Schedler, l’autre danger permanent de cette équipe collesienne, n’a pas tremblé face à Centeno juste avant la pause (45′, 1-0).

L’addition aurait pu être plus salée pour les Verts : Frischholz (19′), Schedler (33′ et 41′), Kerouedan (85′), Amide (87′) et Carasso (93′) ont eu leurs situations. Mais deux buts auront été suffisants pour que l’équipe du président Derouazi, pas si retraité que ça puisqu’il dépanne toujours en tant que gardien remplaçant, lance finalement sa saison. « On est dans une phase ascendante. Malgré les défaites, il y a eu beaucoup de positif jusqu’à présent. L’équipe monte en puissance et va de mieux en mieux », analysait Miéville, qui savait que la chance allait bien tourner.

Pour Veyrier, qui a de la qualité à revendre, c’est un petit coup d’arrêt après deux succès probants contre Bex (3-0) et Bernex (5-2). Cette défaite est une nouvelle preuve que, dans ce championnat, aucun match ne doit être sous-estimé. Et encore moins celui de la semaine prochaine contre Terre Sainte, l’un des favoris.

 

FC COLLEX-BOSSY – FC VEYRIER SPORTS  2-0 (1-0)
Stade Marc Burdet

Buts : 45′ Schedler (P) 1-0, 62′ Amide 2-0

Collex (4-4-2) : Nieto – Izquierdo, Arifi ©, Frischholz, Subasi – Schedler (89′ Carasso), Wana Esende, Kerouedan, Albanese (76′ Brito) – Amide (88′ Rasolondraibe), Mutombo.
Entraîneur : Yves Miéville

Veyrier (3-4-2-1) : Centeno – Moreira (46′ Zahi), Hempler, Mendes – Mourelle, Poceiro, Machado, Taddéo – Röthlisberger ©, Canabal (61′ Herman) – Sawadogo (73′ Jeangros).
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : Amide, Arifi, Subasi, Wana Esende (Collex) ; Hempler, Machado, Poceiro (Veyrier)

 

Photos : IV Sport

 






Share.