UGS décroche un nul chez le leader. Prometteur mais frustrant.

0

Lors du match au sommet, les Ugéistes menaient 0-3 à Terre Sainte, mais ont dû concéder le nul. Pour Hervé Musquère, cela reste une bonne opération malgré tout.

On ne peut pas gagner le championnat après cinq journées, certes, mais on peut le perdre. Avec 11 points sur 15, UGS a donc fait le job en ce début de saison et s’est placé dans le groupe de tête. Comme souvent, on a envie de dire. Deuxièmes en 2015, cinquièmes en 2016 et quatrièmes en 2017, les joueurs d’Hervé Musquère sont des habitués du top 5. Alors il n’y a pas de raisons de penser que cette saison sera une exception.

Mercredi soir, en match avancé chez le leader Terre Sainte entraîné par l’ex lancéen et plan-les-ouatien Dominique Coelho, les Ugéistes auraient même pu (et dû) prendre la tête puisqu’ils menaient 0-3 à la mi-temps grâce à un doublé de Rashani et un but de Lucas. Malheureusement pour eux, les 10 premières minutes de la seconde période ont été cauchemardesques car, après seulement 10 minutes, Terre Sainte était déjà revenu à 3-3. L’expulsion du joueur en forme de ce début de saison à l’heure de jeu –Mboli, 8 buts lors des 4 premières journées– n’a pas arrangé les affaires des Violets, qui sont tout de même parvenus à sauver le nul.

C’est donc avec un sentiment mitigé qu’Hervé Musquère, qui entame sa cinquième année à Frontenex –«on se sent bien à UGS»–, analysait ce premier gros test de la saison aux Rojalets : « Ça a été compliqué. On a été dominateurs en première mi-temps. Si j’avais eu un peu plus d’expérience dans l’équipe, je pense que le score aurait été scellé à la pause. Quand on a une équipe jeune, on est soumis à ce genre de déconvenues. Mais on n’a pas perdu, on reste au contact d’une équipe qui peut prétendre à la promotion. Finalement, ça reste une bonne opération ».

Malgré un doublé de Rashani, UGS n’a pas tenu la victoire

Car oui, Terre Sainte sera un des gros poissons de la saison, dans un championnat qui ne compte pas de grand favori comme les années précédentes (Meyrin en 2017, Vevey en 2016). Et UGS alors, aura-t-il son mot à dire ? « On n’a pas changé notre philosophie depuis 4 ans à UGS, précise le coach violet. On prend des joueurs qui ont envie de venir déjà, ça c’est très important. On n’affiche pas l’ambition de monter en 1ère ligue. Pour l’instant, on estime juste avoir une bonne équipe avec laquelle on essaye de faire au mieux chaque année. Et s’il y a un coup à jouer, on le jouera ».

Pour le moment, avec trois victoires et deux nuls, les pensionnaires de Frontenex ont réussi leur début d’exercice. Ce qui permet de tirer un premier bilan positif pour celui qui entame sa neuvième saison aux côtés de son adjoint Premtim Jetisi : « Le début de saison, ça conditionne un peu tout. On dit toujours qu’on fait le bilan au cinquième match. La cinquième journée reflète souvent le résultat final. On a fait une bonne entame, à nous de continuer ».

Ce qui est sûr, c’est qu’il est plus agréable de travailler avec des résultats déjà dans la valise, plutôt qu’en étant toujours en quête du premier point comme par exemple les Genevois Collex et Perly, qui n’ont pas encore débloqué leur compteur en quatre matchs. Perly, justement, sera le prochain adversaire d’UGS. Le match piège par excellence.

 

US TERRE SAINTE – FC UGS 3-3 (0-3)

Buts : 20’ Rashani 0-1, 28’ Lucas 0-2, 38’ Rashani 0-3, 47’ Dupêcher 1-3, 51’ J. Golay 2-3, 55’ Salustiano 3-3

 
Photos : OneClick-Photo
 






Share.