Chênois s’envole

0

Vainqueurs d’UGS (1-0), les joueurs de David Joye prennent le large en tête du classement du groupe 1 de 2ème ligue inter.

Qu’elles soient positives ou négatives, il y a toujours des séries de résultats dans le foot amateur. Celles-ci ont tendance à durer quatre-cinq matchs avant que la chance ne tourne. Mais ce que vit Chênois lors de ce premier tour de 2ème ligue inter est exceptionnel. En effet, les joueurs de David Joye viennent d’enchaîner un neuvième succès consécutif. « Je vous le dis franchement, ce qui nous arrive, ça nous tombe un peu dessus, comme ça », pose d’entrée l’entraîneur chênois.

Le latéral droit en buteur

Cette neuvième victoire, Chênois l’a obtenue à domicile contre UGS. Un match qui s’est décidé en seconde période avec un but de Nicolas Isabey, le latéral droit qui est à quatre buts cette saison déjà. « Ce garçon a un état d’esprit incroyable. Il est passé par tous les états d’âme. Les deux premières années, il n’a pas beaucoup joué. Il est passé de stoppeur à latéral droit et il personnifie bien nos valeurs du moment. Il marque souvent pour un latéral et il est très bon », détaille David Joye.

« J’ai trouvé qu’UGS était très solide, une très bonne équipe, bien en place, ajoute l’ex-entraîneur ugéiste. La première mi-temps a été un peu lourde pour nous, par rapport au fait qu’il y avait du monde au stade et que tu veux leur faire plaisir. On n’était pas relâchés. Le match était bridé mais UGS aurait pu mener. En seconde mi-temps, on leur a dit de se relâcher. On a pris l’ascendant et on a été meilleurs. On a logiquement pris l’avantage et on aurait pu marquer un ou deux goals en plus ».

Chênois en position très favorable

Non seulement les pensionnaires des Trois-Chêne ont battu un concurrent du haut de tableau, mais ils ont également profité de la défaite surprenante de Terre Sainte à Collex pour littéralement s’envoler en tête, avec désormais sept points d’avance sur les Vaudois. « On ne va pas faire la fine bouche, on profite de ce moment à fond. C’est un parcours exceptionnel. Mais les joueurs le méritent. On prend match après match sans se soucier des autres. Honnêtement, je n’ai pas été voir les autres équipes jouer, cette année on a voulu se focaliser un maximum sur nous-mêmes », poursuit le Parisien, qui peut compter sur l’aide de son assistant Jose Rodriguez Embarba, « quelqu’un avec qui j’ai grandi, qui a joué à l’époque en LNB à Chênois. Il est très précieux ».

Neuf victoires de rang, ça se fête avec le public pour la dernière de l’année à domicile

Malgré un titre honorifique de champion d’automne –« pour moi, ça ne veut strictement rien dire d’être champion d’automne »–, Chênois se projette-il au-delà du prochain match ? Pour le coach chênois, la prudence reste de rigueur : « Aujourd’hui, on n’a rien fait. Alors oui, il y a les points d’avance mais dans 4 mois tu recommences à zéro. J’ai déjà vu des équipes avoir 9 points d’avance à la trêve et s’effondrer au printemps. On s’entraîne bien, il y a une super dynamique, les gars travaillent bien, c’est un joli moment à vivre et on dit aux gars d’en profiter à fond tout en respectant nos adversaires. Mais à aucun moment nous n’avons parlé de la première place. On surveille ça comme le lait sur le feu. On profite mais on est déjà dans le match suivant. Vendredi soir à Veyrier, cela va être super dur contre une équipe redoutable ».

Le retour d’un autre historique en 1ère ligue ?

Le retour d’un club historique comme Meyrin en 1ère ligue la saison dernière a peut-être donné des idées aux autres historiques du canton. Et si Chênois s’ajoutait à cette liste ? La promotion en 1ère ligue d’un club-phare du canton, qui a évolué en LNA et LNB de nombreuses années, ferait encore plus de bien au football amateur genevois qui se porte très bien cette année dans la catégorie. « Ce qui me plaît là-dedans c’est qu’il y a une communion qui est en train de se faire. Samedi, j’ai vu des gens que je n’avais pas revu aux Trois-Chêne depuis un moment, ils questionnent, s’intéressent. Ça fait plaisir », détaille l’entraîneur concernant l’engouement qui prend place.

Ce beau scénario n’est en tout cas pas encore dans les têtes du staff des Trois-Chêne. « Bien sûr que ce serait génial pour Chêne de monter, mais franchement, on n’en a jamais discuté avec les dirigeants. Je ne sais même pas s’ils sont prêts, s’ils ont le budget. Et je n’ai même pas trop envie d’en parler ! », conclut un Joye qui préfère éviter de se projeter. Si l’équipe continue comme ça, nul doute que cela va continuer à parler autour des Trois-Chêne.

 

CS CHÊNOIS – FC UGS  1-0 (0-0) 

But : 56′ Isabey 1-0

 
Photos : OneClick-Photo

 

 

Share.