Donzelle rate la passe de trois mais reste en tête

0

Rejoints dans les arrêts de jeu à Vernier (2-2), les Donzellois ratent une occasion de se distancer en tête du championnat.

Le FC Donzelle se déplaçait ce dimanche sur la pelouse synthétique de Vernier pour y affronter la deuxième garniture locale. Hasard du calendrier et des résultats, Donzelle, leader, affronte pour la troisième fois consécutive son dauphin. Après être venus à bout de Fribourgeoise II et ADPG, les « Jaunes » avaient l’ambition d’enchaîner et creuser un écart à deux journées de la trêve. Face à eux, Vernier II comptait bien prendre les rênes de ce championnat en infligeant sa première défaite à son adversaire.

Donzelle à la peine, Vernier tranchant

Disposé en 3-5-2, Donzelle va vivre une première période difficile. Se heurtant à un bloc verniolan bien en place, les joueurs de La Plaine ont de la peine à poser leur jeu et voient même leurs adversaires se créer les meilleures chances de buts. Zlotykamien oblige Pinton à un arrêt réflexe avant qu’Oliveira n’allume le poteau (13′). Ce n’est que partie remise, puisque cinq minutes plus tard, Torres récupère un ballon de Zlotykamien et frappe au sol pour tromper Pinton (22’, 1-0).

Suite à l’ouverture du score, Vernier va essayer de faire le break, mais ne se créera qu’une vraie chance, superbement détournée par le portier visiteur. Donzelle, quant à lui, a toujours autant de peine à se montrer dangereux, ne se créant des chances de buts que sur coup de pied arrêté. Le dernier de la première mi-temps va s’avérer décisif. Costa tire un corner tendu qui est dévié dans son propre but par Marques pour le 1-1 juste avant la pause (43′).

Cirak et Nicollet au duel, sous les yeux du capitaine Zumbach

Donzelle change de système… et de gardien

Au retour du thé, Pascal Pêcheur opère un changement tactique, passant à un 4-1-4-1 ayant pour objectif de donner plus d’équilibre et de largeur aux siens. Cette modification va porter ses fruits dans le jeu, les Donzellois trouvant plus de solutions de passes. Mais c’est un autre fait de jeu qui va marquer ce début de période. Profitant d’une mésentente entre Zumbach et Pinton, Zlotykamien fonce pour récupérer le ballon avant le portier adverse, mais dans l’élan, les deux hommes se heurtent violemment, entraînant le changement de dernier rempart chez les visiteurs.

A la suite de ce changement, Donzelle reprend le jeu à son compte, mais le milieu verniolan tient le coup, emmené par la doublette Oliveira-Nicollet à la récupération de bon nombre de ballons. Et ce sont d’ailleurs les locaux qui vont se créer la plus grosse chance de but par le capitaine Zlotykamien qui voit sa tête repoussée par le poteau de Guillaume Zumbach à l’heure de jeu.

La fin du match décolle

Le match avance et l’on se dit que rien ne va plus changer. Les deux équipes sont proches l’une de l’autre et le match est plaisant à suivre. Donzelle se crée tout de même quelques chances de buts et va finir par passer l’épaule. Bien servi par Tesfamichael, Raubach s’élève dans les airs et dévie le ballon hors de portée de Magalhaes (85′, 1-2). A noter que le buteur était encore à… New York samedi soir et qu’il a atterri à Genève quelques heures avant la partie !

Raubach félicité pour ce qui semblait être le but victorieux. Semblait…

Vernier va dès lors tenter de revenir au score, Alexandre Dos Reis opère à son tour à un changement tactique et les locaux vont jeter toutes leurs forces dans la bataille. Sur un coup de franc lointain, le ballon arrive sur le défenseur central Novo qui le touche de la main à l’orée de sa surface. L’arbitre indique la faute et Zlotykamien la transforme alors que nous jouions la 93ème minute de jeu pour permettre à son équipe d’arracher le point du nul (2-2).

Au final, ce score de parité est juste au regard d’une partie où aucune équipe n’a jamais vraiment pris le pas sur son adversaire. L’opposition entre la jeunesse de Vernier et l’expérience de Donzelle a donné un match agréable à suivre et qui n’aurait pas mérité de perdants. Pour le FC Donzelle, l’invincibilité est toujours en cours et le fauteuil de leader toujours moelleux. Mais il faudra être attentif, car ce Vernier peut leur causer des soucis jusqu’au bout de ce championnat, sans parler des autres formations de ce groupe de 4ème ligue.

A l’heure de l’analyse, c’est d’ailleurs ce qu’a noté Pascal Pêcheur : « Aujoud’hui, on a réalisé une première mi-temps insuffisante face à cette très bonne équipe de Vernier. Le changement tactique opéré à la pause a apporté du mieux, et cela nous a permis de passer devant, jusqu’à ce coup franc final ».

Donzelle est donc toujours en position dominante avant d’affronter la lanterne rouge Sporting la semaine prochaine, avec une parenthèse coupe genevoise et la réception de l’Olympique de Genève. Vernier II, quant à lui, se pose en candidat sérieux, mais devra se déplacer à Satigny la semaine prochaine pour une autre confrontation de haut de tableau.

 

FC VERNIER II – FC DONZELLE  2-2 (1-1)
Stade municipal de Vernier

Buts : 22′ Torres 1-0, 43′ Marques (CSC) 1-1, 83′ Raubach 1-2, 93′ Zlotykamien 2-2

Vernier II (4-2-3-1) : Magalhaes – Ferreira, Marques, Ahammer, Pessotto – Nicollet, Oliveira – Pinto, Torres, Governo – Zlotykamien ©.
Remplaçants utilisés : Martins, Komol, Silva.
Entraîneur : Alexandre Dos Reis

Donzelle (3-5-2) : Pinton – Grunder, A. Zumbach ©, Novo – Marques, Mid. Cirak, Costa, Elouga, Waelti – Tesfamichael, Mèche.
Remplaçants utilisés : G. Zumbach, Raubach, Aegerter, Espasandin, Mir. Cirak, Abbé
Entraîneur : Pascal Pêcheur

Avertissements : Ahammer, Nicollet, Silva (Vernier II) ; Costa (Donzelle)

 

Share.