Lancy remporte un derby spectaculaire

0

Au terme d’un festival offensif, Lancy repart du Stade des Arbères avec les trois points et poursuit sa bonne série.

Le troisième derby genevois de la saison en 1ère ligue opposait deux équipes aux dynamiques inverses. Auteurs d’un excellent début de saison, les Meyrinois connaissent une période creuse. Défaits lors de leurs deux dernières sorties, les joueurs de Jean-Philippe Lebeau avaient à coeur de retrouver le chemin de la victoire avec la réception de Lancy ce samedi au Stade des Arbères. Cependant, rien ne s’annonçait facile. En effet, les Lancéens restent sur deux victoires de rang. Une série que l’entraîneur Bruno Codeas souhaitait prolonger pour se rapprocher de l’objectif fixé en début de campagne : jouer les finales de promotion.

Lancy, comme à la maison

Le début de match est nettement à l’avantage des visiteurs. En confiance, les hommes de Bruno Codeas se trouvent facilement sur le terrain profitant des doutes qui planent dans la tête des locaux. Ces premiers ouvrent rapidement le score sur une approximation de la charnière centrale meyrinoise. Sur un long ballon mal jugé par Buchs, Qarri prend tout le monde de vitesse et gagne son duel face à Grujicic (10′, 0-1).

La réaction des visiteurs se fait attendre. Les locaux connaissent un déchet technique inhabituel qui les empêche de mettre en danger les visiteurs. Ce sont ces derniers qui manquent de doubler la mise par deux fois juste avant la demi-heure de jeu. Sauf que Meyrin possède dans ses rangs un atout de choix. Son nom : Matt Moussilou. Le buteur franco-congolais, auteur de 9 buts en 8 rencontres, va une nouvelle fois prouver qu’il est un finisseur hors pair. Parfaitement servi de la tête par Paçarizi, à la suite d’un excellent travail de Tsimba au départ, le ballon revient sur Moussilou qui égalise en une touche (30′, 1-1). Une aubaine tant les Meyrinois paraissaient empruntés dans le jeu.

Encore et toujours Moussilou, mais cette fois cela n’a pas suffi pour Meyrin

L’égalisation n’affecte pas Lancy qui repart de plus belle et parvient à reprendre l’avantage quelques minutes avant la pause. La frappe de Correia est difficilement repoussée par Grujicic et Torres en profite pour reprendre à bout portant dans le but vide (37′, 1-2). Une réalisation qui permet aux visiteurs de rejoindre les vestiaires avec cet avantage mérité au tableau d’affichage.

Meyrin n’y arrive pas

On attend des locaux plus entreprenants à l’entame de la seconde période, mais ce sont une nouvelle fois les joueurs de Bruno Codeas qui vont frapper. Le coup-franc de Correia fait mouche sous le regard médusé de Grujicic. Le frappe de l’ex-Servettien passé par Fluminense termine dans le petit filet et les visiteurs creusent l’écart avant l’heure de jeu (57′, 1-3).

La partie s’emballe et Meyrin réduit la marque dans la foulée grâce à un penalty obtenu par Martins Cepa. L’insatiable Matt Moussilou le transforme et redonne des couleurs à son équipe. Grâce à son doublé, l’ancien attaquant de Marseille rejoint Dylan Dugourd (Etoile Carouge) en tête du classement des buteurs avec 11 réalisations.

La dernière demi-heure se transforme en va et vient continu avec une équipe locale évoluant avec cinq joueurs à vocation offensive. Les visiteurs profitent des espaces et se créent plusieurs occasions en contre avant de définitivement prendre le large. Aïachi profite des largesses défensives des Jaunes avant de tenter sa chance. Sa frappe est renvoyée dans les pieds de l’ancien meyrinois Nsilu qui ne se fait pas prier pour assurer la victoire de son équipe (76′, 2-4).

Correia et Katana au duel

Dynamiques respectées

Grâce à ce troisième succès de suite, Lancy monte au troisième rang à égalité avec Carouge, à trois points de la seconde place. Une performance de choix qui a le mérite de réjouir Bruno Codeas : « Après une période difficile où nous avons perdu des matchs de manière parfois imméritée, nous enchaînons les victoires. Sur les trois derniers matchs, nous nous sommes procurés de nombreuses occasions que nous avons concrétisées. De plus, nous avons fait preuve de solidité à l’inverse du début de saison ».

Malgré les nombreux chamboulements à la mi-saison, Lancy réalise un premier tiers de championnat surprenant et peut se vanter d’être le maître des derbys cantonaux du premier tour pour avoir également battu Carouge en août dernier. « Nous sommes parvenus à garder certains cadres de l’an dernier et nous avons fait venir de bons joueurs de l’extérieur qui ont su apporter leur fraîcheur. La mayonnaise a bien pris et nous sommes en mesure de réaliser nos objectifs ».

Côté meyrinois, malgré la période délicate, Jean-Philippe Lebeau se montrait positif à l’heure de l’analyse : « Actuellement, nous ne sommes pas à notre niveau, mais je suis persuadé que cela va rapidement tourner. Ce n’est pas une question de qualité ou de niveau mais ces défaites ne s’expliquent que d’un point de vue mental. On le voit encore aujourd’hui, même à 1-1, nous n’étions à aucun moment sereins et c’est logiquement que nous perdons cette rencontre. Je garde toutefois toute ma confiance en mon groupe, mes joueurs travaillent fort tous les jours à l’entraînement et cette spirale négative fait partie de l’apprentissage ».

Meyrin se déplacera deux fois de suite à Naters pour tenter de retrouver la confiance. Une fois pour le tour préliminaire de la Coupe de Suisse 2018-2019 et une autre pour le compte du championnat. De leur côté, les Lancéens auront droit à une pause le week-end prochain avant de recevoir Thun II le samedi d’après.

 

MEYRIN FC – LANCY FC  2-4 (1-2)
Stade des Arbères, 369 spectateurs

Buts : 10′ Qarri 0-1, 30′ Moussilou 1-1, 37′ Torres 1-2, 57′ Correia 1-3, 59′ Moussilou (P) 2-3, 76′ Nsilu 2-4

Meyrin (4-3-3) : Grujicic – Howard, Buchs (41′ Rezzonico), Tissot, Katana (59′ Dia) – De Freitas, Diallo, Paçarizi – Tsimba © (68′ Cardoso), Moussilou, Martins Cepa.
Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

Lancy (4-4-2) : Dénervaud – Aïachi, N’Diaye, Barroso, Infante – Correia (81′ Ribeiro), Pais, Haliti ©, Qarri (89′ Pasche) – Torres (84′ Aka), Nsilu.
Entraîneur : Bruno Codeas

Avertissements : Howard, Cardoso (Meyrin)

 







Share.