L’OG n’a pas laissé une miette

0

Les Champelois ont fait bonne figure mais ont fini par céder chez le leader (6-0). L’Olympique de Genève garde ainsi trois points d’avance -avec un match en moins- sur son dauphin, Aïre.

Au Stade de Varembé, l’enjeu est de taille dimanche après-midi pour ce match coïncidant avec le début du printemps. En effet, depuis le début du second tour, les Olympiens ont aligné deux victoires et ont ainsi prolongé leur invincibilité en championnat à cinq matchs. Suite à ces résultats positifs, les joueurs de Patrick Stifani se sont emparés de la première place. Pour une équipe qui détient la meilleure attaque -44 buts marqués- et la meilleure défense -seulement 11 buts encaissés- l’objectif est clair: terminer premier et se hisser dans la ligue supérieure. A neuf journées du dénouement final, l’OG a tout de même intérêt à éviter un faux pas car Vernier, Kosova et Aïre-le-Lignon sont à l’affût.

L’adversaire du jour, Champel, mène lui un combat à l’opposé de celui des locaux. Après un début de saison catastrophique où ils avaient enchaîné sept défaites, les Rouges ont certes repris des couleurs avec l’arrivée de Jean-Yves Soilihi, mais restent relégables. L’entame du deuxième tour n’a jusqu’à présent pas rapporté le moindre point aux Champelois qui doivent impérativement se reprendre en main. De plus, suite à la victoire du concurrent City dans la matinée, le retard sur la barre s’est amplifié et est désormais de quatre longueurs. Si on ajoute à cela la frustrante défaite de l’aller où l’Olympique avait marqué le but décisif sur penalty, il semble clair que Champel sera plus déterminé que jamais.

Champel crée, Olympique marque

Contre toute attente, ce sont les visiteurs qui se font préférer en début de match. Les joueurs de Soilihi pressent leur adversaire très haut afin de pouvoir vite aller au but. La tâche n’est pas simple, surtout face à une équipe qui a une telle solidité défensive, mais les Rouges passent tout de même proches de l’ouverture du score. La plus grande occasion arrive au quart d’heure de jeu avec une tête de Varela repoussée qui revient dans les pieds d’Ortiz qui attrape à son tour le poteau (14′). Peu après, Malagoli tente sa chance de loin mais son tir passe tout juste au-dessus (21′).

Les locaux comprennent dès lors qu’ils doivent s’appliquer davantage. C’est chose faite: les pensionnaires de Varembé passent la vitesse supérieure et ouvrent le score grâce à une tête de Sakho sur un centre de Cardoso depuis la gauche (28′, 1-0). Sur sa première nette occasion, le leader a su être efficace. Cette réussite offensive va se répéter un peu moins de dix minutes plus tard lorsque Bajrami reçoit un ballon à l’orée de la surface, se retourne sans contrôler et trouve les ras-du-poteau gauche (37′ 2-0). Score difficile à digérer pour les Champelois qui peuvent regretter de ne pas avoir marqué dans la première demi-heure.

Festival offensif

Lors des premières minutes de la seconde période, Champel tente de trouver ce but qui pourrait relancer le match mais ne parvient pas à se rendre réellement dangereux près de la cage de Da Silva. Les espoirs des visiteurs vont être réduits à néant lorsque le capitaine Arifi récupère le ballon et lance Marques, le second meilleur buteur de la saison passée, qui termine le travail d’un tir croisé (64′, 3-0).

A ces trois premiers buts vont s’ajouter celui de Barbosa qui prend de vitesse le gardien et pousse le ballon dans la cage vide (69′, 4-0); le deuxième but de Marques, semblable au premier (82′, 5-0); et enfin le somptueux coup franc dans la lucarne de Cardoso (84′, 6-0).

L’addition est salée pour l’équipe champeloise qui a cessé d’y croire après le troisième but. Pour eux, c’est une nouvelle défaite qui les fait stagner au onzième rang à un point de la lanterne rouge US Carouge et à quatre points de la barre. D’ailleurs, les deux rencontres à venir seront face à City et US Carouge: d’une importance cruciale.

« On va prendre match par match »

Du côté d’Olympique, Patrick Stifani félicite les siens, savoure ces trois points mais est conscient qu’il ne faut pas se reposer sur ses lauriers: « On avait en face une équipe de Champel qui, malgré sa position au classement, était vraiment bien organisée. Dès qu’on a ouvert le score, ils ont commencé à plus s’ouvrir et on a mieux trouvé les espaces. Ensuite, on a montré une fois de plus notre force de frappe incroyable devant. On a également réussi un clean sheet grâce aux belles parades de notre gardien en début de match. Je pense que l’on mérite d’être à cette place aujourd’hui mais c’est encore long, tout reste à faire et on va prendre match après match. Maintenant, on se projette maintenant sur le quart de finale de coupe de mardi face à Aïre. »

En effet, les Olympiens retrouveront leur premier poursuivant mardi soir avec en ligne de mire une place en demi-finale. Leur parcours en championnat reprendra lui après la courte trêve de Pâques sur le terrain de Veyrier II.

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC – FC CHAMPEL  6-0 (2-0)
Stade de Varembé, terrain synthétique

Buts: 28′ Sakho 1-0, 37′ Bajrami 2-0, 64′ Marques 3-0, 69′ Barbosa 4-0, 82′ Marques 5-0, 84′ Cardoso 6-0

Olympique Genève (3-5-2) : Da Silva – Sakho, Nascimento (46′ Marques), Bakalovic – Pereira (67′ Gaio), Arifi ©, Cardoso, Rittiner (64′ Aka), Ferrillo – Barbosa, Bajrami.
Entraîneur : Patrick Stifani

Champel (5-2-3) : Dousse – Malagoli, Varela, Deguise ©, Cancelli, Epars – Croce, De Oliveira (82′ Mpon) – Jesus (46′ Koum), Ortiz, Marques (57′ Belarbi).
Entraîneur : Jean Yves Solihi

Avertissements : Nascimento, Barbosa (Olympique Genève); Varela, Marques, Croce, Koum, Malagoli (Champel).

 

 

 

Share.