Satigny II empoche le derby du Mandement

0

La seconde équipe satignote inflige à Donzelle sa première défaite de la saison en 4ème ligue au terme d’un match animé (2-1).

C’était jour de derby à Satigny ce dimanche. Pour le compte de la 15ème journée de championnat de 4ème ligue, la seconde garniture du FC Satigny recevait le FC Donzelle. Un derby avec un réel enjeu entre le visiteur, leader invaincu, et l’hôte qui espère rester au contact du trio de tête.

Du rythme, des situations mais pas de buts

Sur le court synthétique du Municipal, l’opposition de styles offre une première mi-temps rythmée, avec un ballon filant d’un bout à l’autre du terrain. Satigny propose un bloc haut et une transition ultra verticale dans le dos de la défense adverse. Donzelle, quant à lui, essaye d’alterner jeu court et jeu long depuis l’arrière. Un style de jeu qui permet aux visiteurs de dominer territorialement, mais qui reste infructueux face au bloc rouge.

La confrontation est intéressante et chaque formation parvient à se créer des situations dangereuses. Toutefois, les deux portiers n’auront que très peu d’occasions de se mettre en valeur durant la première moitié de cette rencontre. On notera une belle anticipation de Guillaume Zumbach, devançant de peu Redaelli sur un centre de Maillard (16′), puis une belle intervention de Novelle sur un face à face avec Wasmer (19′).

Satigny va tout de même se créer la plus grosse chance de but à la 35ème minute. Chabane déboule sur le flanc gauche et trouve Maillard qui ne cadre pas sa reprise alors qu’il était idéalement placé. La pause est sifflée sur ce score de 0-0, match nul justifié au regard de cette mi-temps.

Espasandin au pressing sur Chabane

Donzelle prend le dessus

En deuxième période, le leader veut montrer qui est le patron et va prendre place dans le camp satignote. Le jeu est plus vertical, le pressing à la perte de balle plus intensif et les locaux ne parviennent pas à s’extirper de cette domination durant quinze longues minutes.

C’est au plus fort de cette domination, quand on pensait que Donzelle allait enfin passer l’épaule, que va se dérouler le premier moment décisif de la partie. Sur l’aile gauche, le feu follet Chabane affronte le capitaine Antoine Zumbach et tombe dans la surface. L’arbitre de la partie indique le point de penalty et Rossalet peut ouvrir la marque (1-0, 59′).

Cette ouverture du score va avoir pour conséquence d’assommer les visiteurs et d’augmenter considérablement le nombre de duels et de fautes. Satigny essaie de gérer son avantage et Donzelle ne parvient que difficilement à apporter le danger, et lorsqu’ils y arrivent, c’est Novelle qui sort un arrêt énorme face à Tesfamichael (64′).

C’est alors que va entrer en jeu le coaching de part et d’autre. Le sang frais apporté et, surtout, les changements tactiques opérés vont nous amener vers dix dernières minutes très mouvementées.

Grunder s’envole au-dessus de Wilkens

Dix minutes folles, deux minutes fatidiques

Tout débute à la 81ème minute lorsqu’un énième coup franc excentré est tiré par Marques. Le ballon ne trouve aucun destinataire mais finit sa course dans le petit filet de Novelle pour l’égalisation (1-1).

Donzelle est parvenu à égaliser mais cela ne lui suffit pas et va continuer avec son système tactique ultra offensif. Un système mettant la pression sur le bloc adverse mais laissant de grands espaces derrière. Ce dont va profiter Satigny aux 84ème et 85ème minutes par Treleani qui ne cadre pas son lob, puis Palas Ponte qui se heurte à l’excellente sortie de Guillaume Zumbach.

C’est alors qu’arrive la minute decisive de ce derby. Sur une offensive donzelloise, Lucien Mèche se fait heurter dans la surface de réparation sans que l’arbitre de la partie ne bronche. Puis, sur la continuité de l’action, c’est Louis Mèche qui reçoit le ballon à cinq mètres du but et peut inscrire le 1-2, enfin le croit-il, puisque l’homme en noir indique un hors-jeu peu flagrant. Sur le coup franc découlant de ce hors-jeu, le ballon arrive dans les pieds d’un satignote qui peut décaler Chabane. L’ancien junior du FC Vernier s’avance et peut fixer le portier adverse pour le but de la victoire (2-1, 87′).

La fin de partie ne donnera rien de plus, Satigny tenant à son os alors que Donzelle est trop confus dans ses tentatives désespérées de retour et l’arbitre siffle la fin de la partie sur ce score de 2-1 pour les Rouge. Une victoire que Satigny est allée chercher avec ses tripes. Offrant une solidarité défensive et une organisation de très bonne facture autour d’un très bon Rossalet et proposant des offensives tranchantes par l’intermédiaire, entre-autre, d’un Chabane qui a causé beaucoup de difficultés à mi-terrain. Une victoire que l’entraîneur Domenicucci trouve méritée : « Mon équipe a parfaitement respecté les consignes et a fait preuve d’un superbe état d’esprit. C’était un vrai derby, face au leader invaincu, et ils n’ont été que très rarement dangereux. Je pense qu’on mérite la victoire et je félicite tout le monde. »

Dans le camp d’en face, c’est la soupe à la grimace pour cette première défaite de la saison, dans le derby qui plus est. Une défaite d’autant plus rageante qu’elle s’est dessinée sur des petites erreurs et, surtout, sur cette 86ème minute de jeu qui donne le sentiment du match volé aux hommes de Pascal Pêcheur. « Frustrant », c’est d’ailleurs le terme utilisé par l’entraîneur de La Plaine pour définir cette partie, ne voulant se livrer davantage à chaud sans résumer ce résultat à l’arbitrage.

 

FC SATIGNY II – FC DONZELLE  2-1 (0-0)
Stade Municipal de Satigny

Buts : 59′ Rossalet (P) 1-0, 80′ Marques 1-1, 87′ Chabane 2-1

Satigny (4-3-3) : Novelle – Resenterra, Rossalet, Morand ©, Dos Santos – Sarhaddi, Chabane, Miéville – Palas Ponte, Maillard, Redaelli.
Remplaçants utilisés : Quaresma, Wilkens, Treleani
Entraîneur : David Domenicucci

Donzelle (4-3-3) : G. Zumbach – A. Zumbach ©, Arbesù, Grunder, Baronciani – Elouga, Marques, Espasandin – Wasmer, Cirak, Costa.
Remplaçants utilisés : Waelti, Tesfamichael, Aegerter, Lu. Mèche, Lo. Mèche.
Entraîneur : Pascal Pêcheur

Avertissements : Rossalet (Satigny), Grunder, Tesfamichael (Donzelle)

 

 

Share.