Servette Chênois s’affirme comme la meilleure équipe du canton

0

Les Servettiennes remportent aisément le premier derby de la saison face à Aïre-le-Lignon grâce à une supériorité de tous les instants (8-0). La nouvelle recrue Sandy Maendly a démontré toute l’étendue de sa classe en signant deux buts et quatre assists.

Le Stade de Florimont accueillait samedi soir le premier derby de la saison en LNB féminine. Dans la course à la promotion, Servette Chênois affrontait les joueuses du Lignon qui se battent actuellement contre la relégation. La victoire était impérative pour les filles d’Eric Séverac afin de maintenir la pression sur le leader Saint-Gall et continuer de rêver à une montée en fin de saison. « L’objectif lorsque nous avons construit cette équipe en début d’année était de terminer dans les trois premiers, sans nous mettre de pression. Cependant, nous avons progressé rapidement et aujourd’hui, nous pouvons sans nous cacher prétendre que nous voulons jouer la promotion », révélait Eric Séverac.

Au rythme du duo Maendly-Sarrasin

Le début de rencontre est équilibré avec une formation visiteuse bien en place et compacte empêchant les Servettiennes de s’approcher des buts défendus par Crétard. La supériorité de l’équipe locale commence tout de même à se faire sentir au fil des minutes. Une erreur de la défense aïroise permet à Sarrasin d’ouvrir la marque (1-0). La buteuse grenat contre un dégagement adverse et s’en va inscrire son 8ème but de la saison au grand dam de Christopher Clément, nouvel entraîneur aïrois : « Nous étions bien entrés dans la partie et nous offrons ce premier but. Nous avons ensuite manqué de mobilité et de caractère pour les gêner davantage ».

La suite de la première période est un véritable festival de la doublette offensive Sarrasin-Maendly. Les deux joueuses se trouvent les yeux fermés et les buts s’enchaînent. A la demi-heure de jeu, l’ancienne joueuse de Madrid CFF lance Sarrasin dans la profondeur et cette dernière ne tremble pas pour doubler la mise (2-0). Cinq minutes plus tard, Maendly signe le numéro trois après un excellent débordement de la numéro 10 locale (3-0). On retrouve les deux mêmes joueuses avant la pause, mais cette fois c’est la nouvelle recrue qui met en retrait pour la meilleure buteuse du championnat qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (4-0).

La mi-temps est sifflée sur ce score sans appel en faveur des Grenat. La défense visiteuse souffre face à la vitesse des attaquantes adverses et peinent à stopper l’hémorragie. Aïre-le-Lignon est dépassé dans tous les compartiments du jeu et ne parvient pas à se montrer dangereux.

Sarrasin ouvre le score. Le premier de ses trois buts de la soirée

La coupe en ligne de mire

Les deux équipes reviennent sur la pelouse avec deux changements de part et d’autre. Si Christopher Clément tente de trouver des solutions pour contenir les vagues grenat, Eric Séverac a déjà dans un coin de sa tête le quart de finale de Coupe de Suisse la semaine prochaine à Lucerne en sortant notamment Sarrasin : « Ce derby représentait pour nous un excellent moyen de nous préparer pour ce match de coupe dans une semaine. Nous voulions y arriver dans les meilleures conditions possibles. Et pour cela, il fallait faire une grosse performance aujourd’hui ».

Malgré les changements, les Servettiennes poursuivent leur nette domination et inscrivent quatre nouvelles réussites. Après cinq minutes, Maendly centre dans la boîte et Crétard repousse difficilement le danger, mais le ballon revient dans les pieds de Mateus qui met le ballon au fond des filets (5-0). A la 70ème minute, un coup-franc tendu de Maendly est bien coupé par Di Pasquale qui devance la sortie du dernier rempart adverse (6-0). La milieu locale s’offre le doublé peu avant la fin du match (7-0) avant que Sandy Maendly ne selle le score d’une frappe lointaine en pleine lucarne (8-0).

L’addition est salée pour les visiteuses mais ce score n’inquiète pas pour autant leur entraîneur Christopher Clément : « On savait que cela allait être difficile ce soir face à cette excellente formation servettienne. Ce que je reproche à mes joueuses, c’est de ne pas avoir mis l’impact nécessaire. Dans un derby, il faut tout donner en montrant du caractère et en étant agressif dans le bon sens du terme. Nous les avons trop respectées et trop regardées jouer ».

Deux buts et quatre assists pour Maendly

Le nouveau coach aïrois, qui remplace Walid Taieb, parti après 10 saisons à la tête de cette équipe, ajoute : « Cette équipe n’avait aucun projet de jeu lorsque je l’ai reprise il y a quelques semaines. J’essaie de mettre quelque chose en place, mais cela va encore prendre deux ou trois semaines avant de voir le fruit de ce travail. Je suis confiant concernant notre maintien. L’équipe est jeune, pleine de ressource et de qualité ».

Côté servettien, Eric Séverac était tout sourire après la démonstration de ses protégées : « Nous avons mis 30 minutes avant de réellement prendre la mesure de notre adversaire et ensuite nous avons déroulé. Ce qui me fait plaisir est le fait que l’équipe se montre homogène sur la pelouse. Nous ne faisons plus de cadeaux à nos opposantes et nous sommes solides dans tous les domaines. L’arrivée de Sandy Maendly représente également un un énorme apport en termes d’expérience et de qualité. Avec ce niveau, nous pouvons viser une promotion en fin de saison. De plus, nous recevrons le leader Saint-Gall ici à Genève… »

Servette Chênois se rendra donc du côté de Lucerne, pensionnaire de 1ère Ligue, samedi pour un quart de finale de Coupe de Suisse à sa portée. Les Aïroises se déplaceront à Zurich dimanche pour y affronter Kloten, actuelle lanterne rouge.

 

SERVETTE FC CHÊNOIS FEMININ – FC AÏRE-LE-LIGNON  8-0 (4-0)
Stade de Florimont, terrain synthétique

Buts : 17′ Sarrasin 1-0, 30′ Sarrasin 2-0, 35′ Maendly 3-0, 39′ Sarrasin 4-0, 54′ Mateus 5-0, 71′ Di Pasquale 6-0, 86′ Di Pasquale 7-0, 91′ Maendly 8-0

Servette Chênois (4-4-2) : Castro – Sciboz ©, Faure, Carmeni (46′ Mateus), Tufo – Louvrier, Di Pasquale, Da Riva (60′ Laaroussi), Colville – Maendly, Sarrasin (46′ Grosso Mota).
Entraîneur : Eric Séverac

Aïre (4-3-3) : Crétard – Cretegny, Dulex, Brillantes ©, Gurz – Sherifi (46′ Panico), Zinaï, Paradela (46′ Ferrari) – Jakupi, Silva (78′ Zmama), Taleb.
Entraîneur : Christopher Clément

Avertissements : Faure, Di Pasquale (Servette Chênois) ; Panico (Aïre)

 

 
Photos : sport.jlap.ch

 

 





Share.