Bernex met fin à la série de Chênois

0

Au terme d’un match d’un niveau moyen, l’équipe de Serge Cazorla l’emporte 1-0 sur la pelouse du leader Chênois et fait un grand pas vers le maintien.

Samedi, c’était soirée derby aux Trois-Chêne. Leader vainqueur des douze dernières journées de championnat, le CS Chênois avait à cœur de continuer sa superbe série et maintenir son avantage sur Terre Sainte, victorieux la veille contre UGS. En face, le Signal Bernex ambitionnait de ramener quelque chose de ce déplacement afin de ne pas perdre de plumes dans la lutte pour le maintien.

Bernex attend Chênois qui ne vient pas

La première période de cette rencontre n’a pas atteint des sommets en termes de rythme et de qualité. Bernex, clairement venu pour laisser le jeu à son adversaire et contrer, propose un bloc bas et laisse Chênois faire le jeu. Las pour les spectateurs, les locaux n’arrivent pas à trouver les espaces et à enflammer la rencontre, comme ils auraient dû le faire pour prendre l’avantage.

Au final, très peu de situations dangereuses à signaler hormis une frappe sur le poteau de Kahlaoui (7′) et un essai contré de Blättler sur un superbe travail de Calleja dans la dernière minute de la mi-temps. La pause est atteinte sur un 0-0 logique au vu de la confrontation.

En seconde période, Bernex sent que son adversaire n’est pas dans un grand soir et va tenter un coup. En faisant monter son bloc à la perte de balle, la formation de Serge Cazorla va davantage gêner Chênois à la construction, obligeant les hommes de David Joye à allonger beaucoup plus.

Ce changement de physionomie offre un peu plus de spectacle avec le ballon allant plus rapidement vers l’avant et de situations chaudes qui vont, enfin, se présenter. Ainsi, dans les six premières minutes de la seconde période, on va assister à d’avantage de tirs dangereux que durant la première moitié du match. Mais ni Molina, sur un corner chênois (46′), ni Ben Chaib (47′) et Leal (51′) sur l’autre but ne cadrent leur tentative.

Bilalli et Leal au duel

L’inspiration de Ben Chaib

La partie est un peu plus rythmée et peut tourner à l’avantage des deux formations sur un coup de dé. Celui-ci va arriver à la moitié de la mi-temps. A la 70ème minute, un coup franc bernésien sème la panique dans la défense chênoise et Leal ne parvient pas à cadrer sa tentative. Sur le dégagement en cinq mètres suivant, le ballon de Van der Laan arrive sur Ben Chaib qui ne manque pas pareille aubaine et envoie une frappe de 25 mètres au ras du poteau opposé pour ouvrir la marque (71‘, 0-1).

L’ouverture du score dans ce genre de rencontre très fermée amène, en général, une réaction de l’adversaire, surtout quand il s’agit de l’équipe à domicile. Malheureusement, Chênois n’y arrive pas et ne va jamais se montrer dangereux durant les vingt minutes restantes. La plus grosse occasion sera même bernésienne, sur un ultime contre à la 94ème, qui voit Rey perdre son face à face avec Van der Laan.

L’arbitre de la rencontre siffle donc la fin de la partie sur ce score de 0-1, pour la plus grande joie des visiteurs, auteurs du match qu’il fallait pour mériter, et empocher, trois points précieux. Un Signal Bernex jamais réellement en danger dans cette partie et qui lance idéalement sa semaine anglaise face à des formations mieux classées, comme nous le confie Serge Cazorla : « On est venus ici pour essayer d’obtenir quelque chose, raison pour laquelle notre bloc était si bas en première mi-temps. Puis, à la pause, on s’est dit qu’on avait quelque chose à jouer, on a donc tenté de remonter un peu l’équipe et cela nous a permis de passer l’épaule. Mais c’était un match très fermé, et sur cette deuxième mi-temps, le match aurait pu tourner pour chacune des équipes. Au final, c’est pour nous et Chênois n’a pas été très dangereux, ne cadrant aucun tir. Je suis très heureux pour mes joueurs qui le méritent et c’est le meilleur moyen de préparer nos matches contre Servette et Conthey cette semaine. »

Au classement, Bernex profite également de Montreux et Collex pour prendre un matelas confortable sur la barre, et ainsi envisager plus sereinement les rencontres à venir.

Ben Chaib, le seul buteur du match, face à Blättler

Dans le camp d’en face, la déception est de mise, même si l’analyse est sensiblement la même : « Je ne pense pas qu’on mérite beaucoup mieux, réagit David Joye. On aurait pu obtenir un nul, mais Bernex mérite de gagner. C’était un match compliqué pour nous, et on n’a pas su afficher nos valeurs habituelles et enflammer comme on aurait dû le faire. Notre position de leader et notre série sans défaite nous octroient un statut qu’il faut assumer. Et voir Bernex jouer aussi bas en première mi-temps, comme Bex la semaine dernière et d’autres équipes d’ici la fin de saison, est le fruit de ce statut. A nous de continuer de travailler et reprendre notre marche en avant. On ne panique pas, il fallait bien qu’un match pareil arrive quand tu en enchaînes douze victorieux ».

Cette défaite, conjuguée à la victoire de Terre Sainte, réduit l’avantage chênois à sept unités. Mais, même s’il reste la confrontation directe entre les deux, cet avantage est encore confortable pour atteindre le rêve de 1ère ligue.

 

CS CHÊNOIS – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON  0-1 (0-0)
Stade des Trois-Chêne

But : 71′ Ben Chaib 0-1

Chênois (4-3-3) : Van der Laan – Tavares (72′ Isabey), Remy ©, Molina, Kouzmet – Awoa, Blättler (72′ Gueissaz), Bilali – Racciopi (76′ Cerutti), Calleja, Mboso.
Entraîneur : David Joye

Bernex (4-1-4-1) : Volpilhac – Golay, Marchetti, Trifiletti ©, Gisors (81′ Da Roxa) – Lepape – Ben Chaib, Leal, Gormond (84′ Boukhenoufa), Hassani (67′ Rey) – Kahlaoui.
Entraîneur : Serge Cazorla

Avertissements : Gueissaz (Chênois), Leal, Gisors, Gormond et Boukhenoufa (Bernex)

 
Photos : sport.jlap.ch
 






Share.