Perly au bout du bout

0

Grâce à un but à la dernière seconde du temps additionnel, l’équipe de Mattia Petrini obtient son second succès en autant de rencontres en 2018. Une renaissance ?

On joue la 94ème minute de ce match de bas de tableau sans but entre Perly et Montreux lorsque Primicieri déborde sur le côté gauche et envoie un centre dans la surface. « On pourrait avoir de la chance, une fois ? », pense Mattia Petrini à voix haute sur le banc pendant que le ballon est en l’air. La tête de Ruben Tato, qui termine dans la lucarne après avoir tapé le poteau, exauce le voeu de son entraîneur. Perly gagne son second match consécutif depuis la reprise du deuxième tour. Un soulagement.

Deux mi-temps bien distinctes

Si Mattia Petrini nous a fait comprendre pendant la trêve que son équipe méritait plus que les cinq points obtenus durant le premier tour, elle aurait aussi très bien pu perdre ce match contre Montreux. La preuve que la chance a enfin tourné ? Difficile à dire car Perly n’a joué que deux matchs en 2018, les deux autres ayant été renvoyés.

Car la première mi-temps des Perlysiens a laissé à désirer, c’est le moins que l’on puisse dire. Sans les interventions du portier Moreira sur Rouimi (9′ et 40′) et Clerget (27′), Montreux aurait pu mener au score à la pause. Et Perly ? Avec un positionnement trop bas sur le terrain, les locaux ne sont jamais parvenus à se montrer dangereux. Seule une tête au-dessus de Mboli sur un centre d’Herrero est à mettre à leur actif (45′). « En première mi-temps, les consignes n’ont pas été respectées, avouait Petrini. Le bloc était beaucoup trop bas, les deux milieux axiaux étaient trop reculés et on n’arrivait pas à trouver les attaquants. Peut-être que physiquement on était à la peine car on a coupé pendant deux semaines. Mais on aurait dit qu’on n’avait pas l’énergie, qu’on n’arrivait pas à trouver le second souffle. On a manqué de qualité technique alors qu’on avait insisté sur la vitesse d’exécution ».

Primicieri entouré de deux Montreusiens

« En seconde période, on est rentrés avec un état d’esprit différent, poursuit le coach perlysien. Montreux a quand même baissé. Nous, on a corrigé un petit peu, on avait le bloc plus haut ». Mais bloc plus haut ne signifie pas forcément des occasions à la pelle. Si les sorties de balle et les relances sont plus propres, les Perlysiens sont naïfs dans la zone de vérité et peinent à trouver des combinaisons.

Une passe trop longue, trop tardive voire même à contre-temps… Perly ne donne pas beaucoup de travail au dernier rempart des visiteurs. « Dans les 30 derniers mètres, en zone 3, on a eu de la peine à trouver des relations. La dernière passe et l’avant-dernière passe faisaient défaut », confirmait Petrini. Cependant, très solides défensivement, à l’image de Fofana et Kanda, les locaux n’ont pas du tout souffert en seconde période face à des Vaudois qui ont baissé physiquement.

Finalement, alors que le 0-0 était quasiment acquis, Tato envoie une tête rageuse dans la lucarne qui libère son équipe dans ce que l’on aime appeler dans le jargon « un match à six points » entre deux mal classés.

Tato fête le but victorieux

Déjà mieux qu’au premier tour

Avec cette victoire in extremis, Perly a déjà une performance à son actif : en deux matchs, ils ont obtenu plus de points (6) que durant tout le premier tour (5). Un soulagement pour un entraîneur qui donne de sa personne : « J’ai envie de dire : enfin ! Enfin ça tourne une fois pour nous, ça fait un bien fou. Et Dieu sait si j’en ai fait des nuits blanches au premier tour. Maintenant, on a envie d’enchaîner, les joueurs parlent déjà du prochain match. Cela tombe bien car une semaine anglaise nous attend la semaine prochaine avec Servette M21, Terre Sainte et UGS ».

Perly revient donc à trois points de son adversaire du jour avec un match en moins. Et la barre, détenue par Collex, n’est qu’à cinq longueurs. Ce succès à la 94ème minute est-il le déclencheur de quelque chose ? De là à parler de maintien, il y a un pas que Mattia Petrini n’a pas envie de franchir. Principalement car il préfère relativiser et qu’il est conscient du chemin qu’il reste à parcourir : « C’est facile de le dire en ayant gagné, mais on est concentrés sur notre parcours, pas sur celui des autres. On sait ce qu’on doit faire en termes de points. On a battu Chippis et Montreux alors qu’on avait perdu contre eux au premier tour. C’est ça qui compte pour moi ».

 

FC PERLY-CERTOUX – FC MONTREUX-SPORTS  1-0 (0-0)
Stade municipal de Perly

But : 94′ Tato 1-0

Perly (4-4-2) : Moreira – Fofana, Medori, Kanda, Pasche – Herrero (84′ Camillone), Olivera © (56′ Da Silva Mirra), Tato, Primicieri – Suljicic (71′ Jung), Mboli.
Entraîneur : Mattia Petrini

Montreux (4-4-2) : Chazelle – Herder, Cheminade, Maissiat, Hoang – Arrigoni (64′ Tahiri), Barnabo, Clerget ©, Ben Brahim – Khadrouche, Rouimi (82′ Pereira Monteiro).
Entraîneur : Pierre Cheminade

Avertissements : Primiceri (Perly) ; Clerget, Ben Brahim, Tahiri (Montreux)

 

Photos : sport.jlap.ch

 






Share.