Lancy méritait plus

0

L’équipe de Bruno Codeas s’incline 0-2 face à Soleure lors du match aller et devra réaliser un exploit samedi. Défaite rageante pour les Genevois qui se sont montrés plus percutants mais qui ont manqué d’efficacité dans la zone de vérité.

Mercredi soir, Lancy accueillait le FC Soleure à l’occasion du match aller du tour intermédiaire des finales d’ascension en Promotion League. Qualifiés en tant que meilleurs troisièmes après un deuxième tour en demi teinte, les Lancéens ne se sont pas facilité la tâche en devant aller défier le leader du groupe 2 comptant, notamment, avec la meilleure défense de la catégorie (15 buts encaissés en 26 journées). Et pourtant, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué du côté genevois.

Première mi-temps sans réussite

D’entrée, Lancy tente de mettre du rythme dans la circulation du ballon et effectue une pression haute dès la perte de balle pour empêcher son adversaire de mettre son jeu en place. Les locaux vont d’ailleurs très vite se montrer dangereux lorsque Torres est accroché dans la zone de réparation suite à un joli numéro individuel, mais l’arbitre ne bronche pas.

Soleure a du répondant et tente de ralentir le jeu en faisant circuler le cuir pour étirer le bloc genevois et placer des ballons dans le dos de la défense. Veronica, bien lancé par Stauffer, est d’ailleurs tout près de l’ouverture du score pour les visiteurs peu après le quart d’heure de jeu. L’ailier suisse-allemand se présente seul face à Dénervaud, mais ce dernier, sorti au bon moment, évite le premier goal adverse.

Alors que Soleure semble avoir pris la maîtrise du jeu au milieu du terrain, Nsilu obtient une excellente occasion d’ouvrir la marque, mais le 9 lancéen, pourtant seul, dévisse complètement sa reprise. Cette tentative a de quoi « rebooster » la formation locale qui se montre plus percutente dans la deuxième partie de mi-temps. Lancy va d’ailleurs se procurer plusieurs situations dangereuses juste avant la pause, mais les hommes de Codeas ne parviennent pas à conclure et les 22 acteurs retournent aux vestiaires sur un score vierge.  « C’est en quelque sorte le résumé de la saison, déclare le coach lancéen. Nous avons certes inscrit beaucoup de buts, mais nous avons également manqué passablement d’occasions. C’est d’ailleurs le seul match où nous ne marquons pas cette saison ».

Torres s’élève plus haut que Du Buisson

Soleure profite des faits de jeu en sa faveur

Après le thé, Lancy repart avec les mêmes intentions qu’en fin de première période, déterminé à aller chercher ce but qui leur permettrait de prendre l’avantage pour le match retour. Malheureusement, les événements se corsent puisque Barroso écope d’un deuxième jaune après un peu moins de dix minutes de jeu et Lancy est contraint d’évoluer à dix pendant plus d’une demi-heure. 

Diminués, les hommes de Codeas ne lâchent rien face à une formation soleuroise très passive qui n’arrive pas à imposer son rythme malgré sa supériorité numérique. Lancy va même obtenir une nouvelle occasion grâce à Qarri. Celui-ci élimine toute la défense depuis la ligne médiane avant de décocher une frappe puissante aux abords de la surface mais son tir passe à quelques centimètres du poteau.

Mais alors que Lancy n’avait pratiquement pas été inquiété jusque-là, Soleure obtient un penalty peu après l’heure de jeu sur leur seule vraie incursion dans la défense genevoise. Arifi n’en demandait pas moins pour inscrire le premier but de la partie (69′, 0-1). Cette réussite semble avoir réveillé le cadre soleurois qui se crée plusieurs opportunités pour faire le break mais le dernier rempart lancéen assure la garde. Il va néanmoins craquer une deuxième fois lorsque Hunziker profite d’une mauvaise passe en retrait du malheureux N’Diaye pour doubler la mise et prendre une véritable option sur la qualification (82′ 0-2). « L’expulsion de Barroso, certes un peu limite, et le penalty, nous ont déstabilisés sur la fin de match où nous avons commis des erreurs, mais de manière générale c’était une équipe à notre portée », rétorque Codeas, loin d’être abattu.

Lancy tente alors le tout pour le tout pour réduire le score avec l’entrée de sang neuf en attaque mais, malgré une dernière grosse occasion pour Pasche – entré en cours de route –, les Rouges n’auront pas réussi à faire plier la défense suisse-allemande et devront réaliser un véritable exploit au match retour.

Barroso au duel avec Arifi, le premier buteur visiteur

« Nous sommes loin d’être battus »

Frustré par le résultat, l’entraîneur lancéen, Codeas, s’est également montré très déçu pour son équipe : « Je suis triste pour mes joueurs car ils ont beaucoup travaillé pour préparer ce match et, ce soir, ils méritaient mieux. Nous avons, en effet, été plus dangereux qu’eux en première mi-temps et nous avons eu plusieurs occasions décisives qui auraient pu nous permettre de mener à la pause. Le résultat est sévère et frustrant car, en face, c’était une équipe à notre portée ».

Avec l’absence de Barroso, expulsié, le coach de Marignac devra également composer sans son défenseur central, N’Diaye, lui aussi suspendu pour accumulation de cartons. « Je vais devoir remanier mon équipe en raison des nombreux absents, mais nous irons à Soleure pour gagner et tenter de nous qualifier. Faudra en revanche que nous soyons plus efficaces ».

Soleure ne s’étant encore jamais incliné à domicile cette saison, la tâche s’annonce très difficile pour Lancy. Réponse samedi du côté du Stadion FC Solothurn.

 

LANCY FC – FC SOLEURE  0-2 (0-0)
Stade de Marignac

Buts : 69′ Arifi (P) 0-1, 82′ Hunziker 0-2

Lancy (4-4-1-1) : Dénervaud – Palermo, N’Diaye, Infante, Kaya – Torres (84′ Poceiro), Barroso, Haliti ©, Qarri (76′ Correia) – Pais – Nsilu (88′ Pasche).
Entraîneur : Bruno Codeas

Soleure (4-4-2) : Grosjean – Kohler, Hasanovic, Anderegg, Du Buisson © – Veronica (58′ Schrittwieser), Koch, Arifi (78′ Müller), Hunziker – Stauffer, Chatton (67′ Henzi).
Entraîneur : Dariusz Skrzypczak

Avertissements : Barroso (Lancy) ; Kohler (Soleure)
Expulsion : 53′ Barroso (Lancy, second avertissement)

 

 







Share.