Chênois cale dans le sprint final

Chênois cale dans le sprint final

0

En déplacement sur la pelouse d’UGS, Chênois concède un nouveau match nul (2-2) et voit Terre Sainte prendre la tête à une journée du terme.

Avec deux journées encore à se disputer en 2ème ligue inter, tout restait à faire concernant la première place dans le groupe 1. Samedi, au Stade de Frontenex, la formation entraînée par David Joye pouvait faire un grand pas vers la promotion, si ce n’est un pas décisif. Pour cela, les Chênois devaient s’imposer face à UGS et espérer dans le même temps un faux pas de Terre Sainte qui comptait deux points de retard avant cette rencontre.

Départ de rêve et…

Tout démarre pour le mieux en faveur des visiteurs. Après moins de cinq minutes de jeu, le coup franc manqué de Calleja revient dans les pieds d’Isabey qui se retrouve seul face à Fontaine. Son plat du pied est freiné par le dernier rempart, mais Mboso a bien suivi et conclu dans le but vide (4′, 0-1). Les visiteurs se congratulent et pensent bien avoir fait le plus dur en ouvrant le score d’entrée de match face à une équipe n’ayant plus aucun enjeu dans ce championnat. Et pourtant…

Ultra-motivés, les locaux réagissent dans la foulée et égalisent sur un bijou signé M’Baye. L’ex-attaquant de Chênois, Bernex et Carouge devance la sortie de Van der Laan sur un ballon en profondeur mais s’excentre à la suite de son crochet. Il décide tout de même de tenter sa chance dans un angle fermé et sa frappe enroulée termine au fond des filets (7′, 1-1).

Chênois est sonné par cette égalisation et subit la pression des Violets. Rémy évite le doublé de M’Baye grâce à un sauvetage in extremis, mais à la 20ème minute, personne ne parvient à empêcher Abie de permettre à UGS de mener au score. Lancé dans le dos de la défense, le jeune ailier (1998) ne tremble pas et permet à son équipe de prendre les devants au tableau d’affichage (20′, 2-1).

Les visiteurs sont touchés moralement et ne parviennent pas à prendre le jeu à leur compte. Ce sont les pensionnaires de Frontenex qui se montrent davantage menaçants en contre, profitant notamment des espaces sur les ailes. Les hommes de David Joye termine l’acte un en montrant quelques jolies phases de jeu mais plus rien ne sera marqué jusqu’à la pause. Pendant ce temps, Terre Sainte mène face à Collex-Bossy (2-1) et passe devant Chênois au classement.

UGS-Chênois c’est aussi le match des ex, dont le Violet Kernou, ancien Chênois

Chênois réagit et revient dans la partie.

Les visiteurs montrent un tout autre visage au retour des vestiaires. Présents dans les duels et conquérants dans le jeu, ils se créent deux énormes chances de revenir. Malheureusement pour eux, Fontaine veille au grain et sort gagnant de ses duels face à Calleja et Blättler.

A force de pousser, Chênois trouve la faille. Tavares centre côté droit et trouve Mboso qui place un coup de tête imparable pour s’offrir un doublé et permettre à son équipe de revenir à hauteur de Terre Sainte (65′, 2-2). David Joye pousse les siens pour passer l’épaule, mais UGS n’a pas dit son dernier mot. Bien servi par M’Baye, Kernou se présente seul face à Van der Laan et échoue. Les spectateurs assistent alors à un va-et-vient continu.

Les Blancs s’offrent à deux reprises la possibilité de remporter les trois points. Cependant, ni Papa, seul face à Fontaine, ni Mboso, trop court sur une remise de Billali, ne parviennent à marquer. Les deux équipes se quittent sur ce score de parité qui ne fait pas les affaires des Chênois. S’étant facilement imposé face à Collex-Bossy qui plus est sans prendre de carton jaune (6-2), Terre Sainte prend les commandes du championnat pour la première fois de la saison grâce aux points fair-play. Il faut savoir que ce critère passe devant le goal-average en cas d’égalité de points en 2ème ligue inter, et que les deux avertissements reçus par Chênois samedi à Frontenex risquent de peser lourd dans la balance. Autant dire que l’équipe des Trois-Chêne risque de se mordre les doigts, elle qui comptait 10 points d’avance à la trêve.

Le doublé de Mboso n’a pas été suffisant: Chênois risque de tout perdre la semaine prochaine

Suffisance et manque de réussite

A l’issue de la rencontre, David Joye était remonté contre la prestation de son équipe, notamment en première période : « Après l’ouverture du score, je trouve que nous avons fait preuve de suffisance et nous avons laissé UGS revenir rapidement dans la partie. Nous savions que cette équipe ne nous ferait aucun cadeau aujourd’hui et ça a été le cas« .

Il regrettait également le manque de réussite des siens après la pause : « Nous avons eu plusieurs occasions de faire la différence et de repartir avec les trois points. Nous avons malheureusement péché à la finition. Nous sommes désormais à égalité avec Terre Sainte. Nous devons l’emporter la semaine prochaine à Veyrier et nous ferons les comptes à la fin« .

Le suspense reste donc entier avec encore une journée à se disputer. Terre Sainte aura fort à faire samedi prochain avec un déplacement périlleux chez le troisième du classement, Monthey. Dans le même temps, Chênois recevra Veyrier au Stade des Trois-Chêne. Les deux équipes devront s’imposer mais également ne pas prendre de carton et restés disciplinées car cette promotion se jouera certainement aux points fair-play…

A l’image de Kouzmet, ici avec M’Baye, Chênois s’est effondré en seconde partie de saison

 

FC UGS – CS CHÊNOIS  2-2 (2-1)
Stade de Frontenex

Buts : 4’ Mboso 0-1, 7’ M’baye 1-1, 20’ Abie 2-1, 65′ Mboso 2-2

UGS (4-2-3-1) : Fontaine © – Ouatongo, Varela (33′ Prat), Ntede, Thiam – Bamba (74′ Varela), Denai – Kernou, Martinez, Abie (55′ Zongo) – M’baye.
Entraîneur : Hervé Musquère

Chênois (4-3-3) : Van der Laan – Kouzmet, Tschikomb, Rémy ©, Tavares – Awoa, Blättler, Bilalli – Mboso, Calleja, Isabey (40’ Papa, 80′ Bandini).
Entraîneur : David Joye

Avertissements : Calleja, Kouzmet (Chênois)

Photos : sport.jlap.ch & IV Sport

 







Share.