Entrée en lice réussie pour Servette Chênois

0

Pour sa première sortie en LNA, Servette Chênois obtient un nul face à une solide équipe de Grasshopper au terme d’un match de qualité (1-1). 

Ce samedi, Servette Chênois recevait Grasshopper au Stade de La Praille. Une rencontre particulière puisqu’il s’agissait du tout premier match de l’histoire des Grenat en LNA. Grâce à une promotion obtenue dès sa première année d’existence, la formation entraînée par Eric Séverac fait désormais partie des huit meilleures équipes du pays. Les Genevoises s’étaient déjà frottées à certaines adversaires l’an dernier en Coupe de Suisse avec une victoire obtenue face à Young Boys et une courte défaite concédée devant le champion en titre Zurich, prouvant qu’elles avaient le niveau de la catégorie. Si on ajoute un recrutement ambitieux cet été, avec les arrivées des internationales colombiennes Regnier et Arias Vidal, de l’Espagnole Paula Serrano et de Jakupi d’Aïre, nul doute qu’elles feront bonne figure dans ce championnat.

De Haan retarde l’échéance

Au contraire des Servettiennes, l’adversaire du jour dispute son second match de championnat de la saison après s’être imposé sur la pelouse de Lucerne. Le début de partie est à l’avantage des locales qui font preuve d’une belle maitrise à mi-terrain avec leur milieu en losange. Les visiteuses tentent elles de jouer rapidement vers l’avant en s’appuyant sur la vitesse de leur avant-centre Müller, auteure d’un doublé la semaine dernière.

Les premières occasions sont grenat grâce notamment à Sarrasin, meilleure buteuse de LNB du dernier exercice, qui pose de gros problèmes à la défense zurichoise dans la profondeur. Néanmoins, De Haan réalise plusieurs miracles pour éviter l’ouverture du score en s’interposant avec des arrêts de grande classe devant Sarrasin ou encore Maendly à bout portant.

Les locales connaissent un temps faible peu après la 25ème minute et les visiteuses en profitent pour se montrer dangereuses par l’inévitable Müller qui se crée plusieurs chances de marquer. La maladresse et Castro empêchent toutefois l’attaquante d’inscrire son troisième but de la saison. Les sorties de balle se font davantage compliquées, car les joueuses d’Eric Séverac paraissent émoussées et manquent de mouvement. « Nous avons connu une préparation compliquée étant donné que de nombreuses joueuses sont revenues tard de vacances, expliquait l’entraîneur. Cela ne fait qu’une semaine que j’ai le groupe entier à l’entraînement« .

Servette Chênois se procure tout de même une occasion en or d’ouvrir la marque après la demi heure de jeu mais Faure, seule dans les cinq mètres à la suite d’un coup-franc de Maendly, envoie sa frappe au-dessus. Les deux équipes rejoignent le thé sur ce score nul et vierge malgré les nombreuses occasions de part et d’autre. Même si Servette Chênois paraît au dessus de son adversaire du jour au niveau technique, les Grenats doivent se méfier des contres zurichois.

Regnier entre dans l’histoire

Comme en première période, ce sont les Genevoises qui sortent des vestiaires avec les meilleures intentions. Elles parviennent même à ouvrir le score rapidement. Sarrasin profite d’une erreur de la défense zurichoise pour servir Regnier en retrait. Cette dernière assure sa frappe et envoie le ballon hors de portée de De Haan (53′, 1-0).  L’attaquante colombienne devient ainsi la première buteuse de l’histoire de Servette Chênois en LNA !

Après cet excellent départ, la fatigue se fait une nouvelle fois ressentir et GC en profite pour réagir. Rocsic envoie deux premières alertes à l’heure de jeu, mais manque à chaque fois le cadre. La troisième sera cependant la bonne. Sur un mouvement à trois, Rocsic est parfaitement décalée sur la gauche par Steinmann. Sa frappe croisée fait mouche et tout est à refaire pour les Servettiennes (68′, 1-1).

Les joueuses locales montrent qu’elles ont du coeur et redoublent d’efforts après cette égalisation pour chercher les trois points. Maendly et Sarrasin sont toutes proches de donner la victoire à leur équipe mais De Haan et sa défense tiennent bon. Plus rien ne sera marqué et les deux formations se partagent logiquement les points.

A l’heure de l’analyse, Eric Séverac se montrait satisfait de la performance de ses joueuses : « Nous avons montré que nous étions au niveau. C’était très important pour commencer. Il est vrai que nous aurions pu l’emporter, mais nous aurions également pu perdre face à cette solide équipe de GC. Nous allons maintenant travailler physiquement afin de récupérer notre retard pris lors de la préparation ». Au niveau des objectifs, l’entraîneur servettien se veut ambitieux : « Nous allons jouer le milieu de tableau et j’espère que nous réussirons à faire un aussi beau parcours que l’an dernier en Coupe de Suisse« .

Une pause de deux semaines attend les filles d’Eric Severac puisque leur prochaine rencontre aura lieu le samedi 8 septembre à Bâle.

 

SERVETTE FC CHÊNOIS FEMININ – GRASSHOPPER CLUB ZÜRICH  1-1 (0-0)
Stade de La Praille

Buts : 53′ Reignier 1-0, 68′ Roscic 1-1

Servette Chênois (4-4-2) : Castro – Sciboz (72′ Silvério), Faure, Laaroussi, Arias – Duclos, Di Pasquale (84′ Louvrier), Serrano, Maendly – Regnier (59′ Jakupi), Sarrasin ©.
Entraîneur : Eric Séverac

GC (4-1-4-1) : De Haan – Wirthner, Rüegg, Rauber, Steinmann – Walker © – Hubler, Roscic (73′ Budmir), Krisztin (87′ Karrer), Eymann (76′ Klucker) – Müller.
Entraîneur : Guido Kalle

 

 





Share.