Veyrier sort avec les honneurs

0

Face à une équipe de Thoune qui avait bouclé l’affaire en un quart d’heure, les Veyrites n’ont pas été ridicules (1-5). Et ont même marqué un but splendide par l’intermédiaire de Paratte.

On a beaucoup parlé du match de 2013 contre Young Boys (défaite 0-8) cette semaine du côté de Veyrier. Les ressemblances étaient toutes trouvées : un adversaire de Super League, qui plus est bernois, se rendait au Stade de Veyrier-Village en Coupe de Suisse devant une foule nombreuse. Bref, une belle fête à venir. Mais au niveau des similitudes, on va s’arrêter là. Car sur le rectangle vert, ce fut une toute autre histoire. Ricardo Moreira et Yoann Taddéo, les deux survivants du onze initial de 2013 et aujourd’hui deux des cadres de l’équipe, peuvent l’en attester.

Paratte répond au triplé d’Hunziker 

Si, en 2013, Young Boys ne menait que 0-1 à la mi-temps avant de se prendre une « soufflante » d’Uli Forte dans les vestiaires –les murs veyrites en tremblent encore–, les joueurs de Thoune n’avaient pas vraiment à coeur d’irriter leur coach Marc Schneider. En un petit quart d’heure, Nicolas Hunziker y est allé de son triplé pour tuer quelconque suspense, aussi moindre fut-il (7′, 11′, 16′, 0-3).

Mais un but venu d’ailleurs de Ludovic Paratte –frappe de 30 mètres en pleine lucarne– a enflammé les 1200 spectateurs du Village (20′, 1-3). L’ex-Servettien, arrivé de CFA française cet été, est parvenu à faire ce que les Veyrites n’avaient pas réussi cinq ans auparavant : marquer contre une équipe de Super League. Avec ce golazo, c’est déjà un retour réussi dans son club d’enfance pour le talentueux milieu de terrain, indéniablement le meilleur des siens samedi après-midi.

Hediger et le buteur Paratte

Le chemin parcouru par Veyrier depuis cinq ans

A l’heure du thé, l’affaire était bouclée avec un quatrième goal pour des Bernois réalistes signé Fatkic (32′, 1-4). Un tout autre scénario qu’il y a cinq ans, résumé par l’attaquant Taddéo : « Ils ont commencé fort et ont géré par la suite. Mais il ne faut pas oublier que contre Young Boys en 2013, on pouvait aussi perdre 5-0 à la mi-temps, mais ils ont beaucoup raté et les joueurs s’étaient pris une branlée à la mi-temps ».

Les Thounois vont baisser l’intensité de manière significative en seconde période, laissant souvent l’initiative du jeu à des Veyrites qui ne se sont pas gênés pour faire tourner le ballon et enchaîner quelques belles séquences de jeu. Ricardo Moreira : « On a senti qu’en deuxième mi-temps, ils avaient levé le pied. Ils avaient déjà fait la différence et nous ont laissé jouer ». Seule une réussite de l’expérimenté Nelson Ferreira est venu aggraver le score (58′, 1-5). 

Au-delà du fait que les visiteurs ont laissé jouer, il y a un contexte à tenir en compte : la progression depuis 2013, dans tous les aspects, de l’équipe de Daniel Villa, qui vient d’entamer sa quatrième saison en 2ème ligue inter, catégorie encore méconnue à l’époque. « On a quand même une équipe plus forte aujourd’hui qu’en 2013, confirme Taddéo. Donc on a été moins « impressionnés » aujourd’hui, même si le niveau de Thoune reste impressionnant. On a pu faire quelques phases de jeu, chose qu’on n’avait pas pu faire contre Young Boys. Physiquement, on est aussi plus prêts car on a déjà joué un match de championnat alors qu’à l’époque, on était en 2ème ligue et on n’avait pas encore repris la compétition ».

Moreira a moins souffert pour son second match de Coupe de Suisse

Même son de cloche chez son défenseur et capitaine Moreira : « Je pense qu’on a plus de qualités footballistiques qu’en 2013. On a eu une meilleure préparation pour le match d’aujourd’hui, alors qu’en 2013, on avait que deux semaines d’entraînement. On a réussi à avoir deux-trois phases de possession, des occasions et on a même réussi à marquer un goal, ce qui est énorme. Cela nous fait un beau match de préparation, surtout physiquement, pour aborder le championnat mardi ».

Car oui, comme en 2013, la belle parenthèse de la Coupe doit bien se refermer et la routine du championnat reprendra dès mardi à Frontenex contre UGS. Veyrier a encore réussi sa fête. Et il y a des raisons pour que celle-ci se poursuive jusqu’à tard. « 5-1, ça va, ce n’est pas encore une trop grosse raclée. Même Xamax vient de s’en prendre cinq contre eux », plaisante Taddéo.

 

FC VEYRIER SPORTS – FC THUN  1-5 (1-4)
Stade de Veyrier-Village, 1200 spectateurs

Buts : 7′ Hunziker 0-1, 11′ Hunziker 0-2, 16′ Hunziker 0-3, 20′ Paratte 1-3, 32′ Fatkic 1-4, 58′ Ferreira 1-5

Veyrier (4-4-1-1) : Centeno – Gruber, Moreira ©, Veuthey, Cohen (55′ Herman) – El Zahar (73′ Bonamusa), Innaurato, Paratte, Van Loon – Machado – Taddéo (75′ Zahi).
Entraîneur : Daniel Villa

Thun (4-3-3) : Faivre – Glarner, Gelmi, Rodrigues (60′ Facchinetti), Kablan – Karlen (46′ Ferreira), Hediger ©, Fatkic – Salanovic, Hunziker (60′ Tosetti), Spielmann.
Entraîneur : Marc Schneider

Avertissements : Gruber, Veuthey (Veyrier) ; Spielmann (Thun)

 






Share.