Aïre part du bon pied

0

Très vite réduit à dix, Grand-Saconnex a vécu un retour en 2ème ligue compliqué sur le terrain d’Aïre (2-0). Bleve a été décisif pour l’équipe d’Helder Silva.

Si le premier match d’une nouvelle saison est toujours très attendu, celui de ce dimanche l’était particulièrement. Et pour cause! En effet, plus de trois mois après le sacre d’OG, la 2ème ligue redémarrait avec une affiche inédite. Suite à son doublé inoubliable l’an dernier, Grand-Saconnex faisait son retour dans la division supérieure en débutant par un déplacement à Aïre. Deux équipes qui ont connu une période de transferts estivale très mouvementée.

De son côté, le néo-promu a frappé un grand coup en attirant notamment Salan, meilleur buteur des deux derniers championnats, ainsi que deux autres joueurs clés de la saison passée à Aïre: Diego Uebelhart et Besart Cacaj. Malgré la perte de ces pièces maîtresses, le club du Lignon a su réagir en recrutant David Gonzalez, ancien gardien de Sion, Servette et Carouge ainsi qu’une vingtaine d’autres joueurs, dont treize provenant de Genève-Poste (lire l’interview d’Helder Silva en juillet dernier). Avec des effectifs inédits de part et d’autre, la reprise du championnat s’annonçait donc éclatante et pleine de nouveautés.

Grand-Saconnex perd son capitaine

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la rencontre ne tarde à s’animer. Après dix minutes de jeu, le capitaine Azevedo est contraint de faire une faute de dernier recours sur Bleve et est logiquement expulsé. Réduits à dix si prématurément, les visiteurs n’avaient certainement pas prévu un scénario si délicat. Dans le camp d’Aïre, ce carton rouge n’aura pas de répercussions tactiques, comme le souligne l’entraîneur Helder Silva : « Le fait de s’être retrouvés en supériorité numérique après dix minutes n’a pas changé notre stratégie. L’idée était d’être compacts en réduisant les espaces derrière puis de repartir fort en contre-attaque. C’est d’ailleurs sur une contre-attaque comme celle-ci qu’est né le carton rouge de Grand-Saconnex ». 

La troupe de Nuredini gère dans un premier temps bien son infériorité numérique et neutralise sans trop de problèmes son adversaire. D’un côté comme de l’autre, les attaquants peinent à se rendre dangereux. La seule étincelle est aïroise avec un tir de Baptiste repoussé par Zeneli juste avant la pause.

Bleve montre le chemin

Le début de deuxième mi-temps est similaire aux quarante-cinq premières minutes. Le rythme de jeu est bas et les occasions inexistantes. Comme souvent lors de ce type de matchs, c’est sur coup de pied arrêté que la situation se débloque. Arrivé à Aïre cet été en provenance de Lancy, Michael Bleve obtient un coup-franc plein axe et l’expédie lui-même sous la lucarne gauche: un petit bijou (56′,1-0). L’ouverture du score donne des ailes aux locaux qui enfoncent le clou quelques instants plus tard grâce à un doublé de leur nouveau numéro 10. Servi en retrait par Baptiste, Bleve réussit son enchainement contrôle-frappe et ne laisse aucune chance à Zeneli (64′, 2-0).

Après ces deux buts, Grand-Saconnex a du mal à proposer une réaction concrète. En infériorité numérique et face à un bloc défensif extrêmement discipliné et compact, la tâche est d’autant plus compliquée pour le néo-promu. Tomasini est le seul des siens à bénéficier d’une occasion nette mais ce dernier manque son geste face à un Gonzalez qui était bien sorti (79′). Plus jamais mis en difficulté après cette petite alerte, Aïre décroche haut-la-main ses trois premiers points de la saison.

Bleve, décisif avec son doublé

« C’est un premier pas d’accompli »

Pour  Valentin Toffoletto, directeur technique et entraîneur-assistant de Grand-Saconnex, le retour sur terre est difficile : « Nous avions à coeur de débuter par une victoire. Malheureusement l’entame de ce nouveau championnat ne s’est pas passée comme espéré. Malgré le fait que nous ayons joué la majeure partie du match à dix, ça ne s’est pas joué à grand chose. Nous avons bien défendu pendant la majeure partie du match, puis ce but sur coup-franc a fait la différence. Nous ne nous démoralisons pas pour autant. Une fois que le groupe aura trouvé les bons automatismes, nous sommes persuadés d’avoir nos chances dans la course au titre ». Avec de telles ambitions, tout laisse à croire que nous verrons une équipe saconnésienne bien plus convaincante dès le prochain match face à Versoix.

L’entraîneur aïrois Helder Silva peut quant à lui sourire après avoir réussi son premier pari de la saison : « C’est agréable de gagner dès le premier match à domicile mais ce n’est que le début. Le championnat sera sans doute encore très serré, c’est pourquoi je suis très satisfait de ce premier pas accompli. Nous nous entraînons depuis le 16 juillet avec beaucoup de nouveaux joueurs. En commençant la préparation si tôt, l’idée était de créer des automatismes. Aujourd’hui, les joueurs m’ont prouvé que cette préparation, par moments difficile, a payé. Je pense également que la victoire du Tournoi des Campagnes a été une manière de mettre tout le groupe en confiance en prévision du championnat ». Il s’agira désormais de continuer sur cette lancée pour les joueurs du Lignon. Le match de dimanche prochain face à Plan-les-Ouates, large vainqueur 5 à 0 lors de son premier match face à Kosova, sera certainement un test de taille pour les Orange.

 

FC AÏRE-LE-LIGNON – FC GRAND-SACONNEX  2-0 (0-0)
Stade d’Aïre, terrain synthétique.

Buts : 56′ Bleve 1-0, 64′ Bleve 2-0

Aïre (4-3-3) : Gonzalez – Hervo, Rego ©, Butty, Marthe – G. Prezioso (92′ Miguel), L. Anderegg (77′ Ibrahimi), Bleve (82′ M. Waheishi) – K. Waheishi (91′ Mampuya) , Togni (85′ Rodrigues), Baptiste.
Entraîneur : Helder Silva

Grand-Saconnex (4-3-3) : Zeneli – Sadiki, Azevedo ©, Idrizi, Dupraz – Ul Haq (81′ Misini), Götz, D. Uebelhart (16′ Steger) – Rexhepi (63′ Tomasini), Cacaj (68′ Chaka), Salan.
Entraîneur : Agron Nuredini

Avertissements : L. Anderegg, K. Waheishi, Hervo, Mampuya (Aïre) ; Cacaj, Salan (Grand-Saconnex)
Expulsion : 11′ Azevedo (Grand-Saconnex, faute de dernier recours) 

 

Photos : sport.jlap.ch

 







Share.