Grand-Saconnex remporte un match fou et enfonce Vernier

0

Menés à deux reprises, les Saconnésiens retournent la situation et laissent Vernier à zéro points (4-3).

Samedi soir, Grand-Saconnex recevait Vernier pour son cinquième match de la saison en 2ème ligue, seulement 48 heures après le défaite contre Plan-les-Ouates (3-5) lors du match déplacé le week-end de la grève des arbitres. Le néo-promu saconnésien, qui affichait jusque-là un bilan de deux victoires et deux défaites, avait face à lui une équipe en difficulté. Après avoir donné du fil à retordre à l’OG en luttant pour le titre presque jusqu’à la dernière journée et en terminant à la troisième place l’an dernier, les Verniolans n’ont toujours pas obtenu le moindre point lors de leurs trois premières apparitions. Contre Grand-Saconnex, le nouvel entraîneur Paulo Lopes, passé de joueur à entraîneur cet été suite au départ de Djamel Boudjellaba à Bernex, espérait donc enfin lancer la machine. 

Grand-Saconnex renverse la vapeur

Les visiteurs réalisent une bonne entame de match et cueillent Grand-Saconnex à l’improviste lorsque Varela sert Demiri à près de trente mètres qui contrôle du genou et envoie une superbe parabole sous la lucarne (7′, 0-1). Tombée si tôt, l’ouverture du score réveille les locaux. Au quart d’heure de jeu, Idrizi place une tête menaçante sur corner mais ne trouve pas le cadre. Quelques minutes plus tard, Chaka inquiète Marcon avec une improbable bicyclette (19′). Ayant décidément repris le match à son compte, Grand-Saconnex va logiquement égaliser grâce à Cacaj qui profite de la passivité de la défense verniolane pour ouvrir son compteur cette saison (25′, 1-1).

À nouveau dans la course, le néo-promu continue de mettre la pression sur son adversaire et prend l’avantage sur penalty dix minutes avant la mi-temps. Le tir en latte rentrante du capitaine Idrizi ne laisse aucune chance à Marcon (35′, 2-1). Les sensations fortes ne sont néanmoins pas finies. Sur l’action qui suit le but, Apedo passe tout proche de l’égalisation pour Vernier. Peu après, c’est l’ailier Chaka qui manque le 3-1 en croisant trop son tir (38′). Enfin, le remuant Leyvraz tente sa chance mais le numéro 11 verniolan manque lui aussi de précision. Au terme d’une première période riche en contenu et en buts, Grand-Saconnex est devant d’une unité.

Demiri, double buteur

Le festival se poursuit en deuxième période

L’avantage des Saconésiens ne fera cependant pas long feu. Grâce à un nouvel exploit individuel, Vernier égalise dès la reprise. Cette fois, c’est Varela qui envoie un puissant tir qui touche l’équerre avant de terminer au fond des filets (48′, 2-2). Bien décidés à ne rien lâcher et à décrocher leurs premiers points de la saison, les Bleu et Blanc continuent d’attaquer et repassent en tête. Suite à un excellent mouvement collectif, l’ex-Perlysien Demiri reçoit un bon centre d’Apedo qu’il dévie dans le but d’une tête croisée pour s’offrir le doublé (55′, 2-3).

Alors que l’on pourrait s’imaginer une équipe de Grand-Saconnex dominée et tétanisée par ces deux buts coup sur coup, Chaka s’occupe immédiatement de chasser ces mauvais présages pour les locaux. D’un tir puissant dans le petit filet, ce dernier remet une fois de plus les compteurs à zéro (57′, 3-3). Comme précédemment, c’est l’équipe qui égalise qui repart de l’avant. Peu après l’heure de jeu, Marcon doit s’employer pour sauver un but de la tête (62′). Puis, Racalbuto envoie un missile juste à côté (64′) avant que Tomasini, auteur d’un triplé jeudi soir contre PLO, trouve définitivement le quatrième but (66′, 4-3).

En infériorité numérique lors des vingt dernières minutes suite au deuxième avertissement de Chaka, les locaux tiennent bon. Les deux formations semblent à bout de forces après une rencontre à si haute intensité ce qui va faciliter la tâche défensive à Grand-Saconnex. Ainsi, les Saconnésiens obtiennent leur troisième victoire en inscrivant notamment quatre buts malgré l’absence de leur meilleur buteur Salan, blessé pour une durée indéterminée.

Tomasini, à droite, auteur du 4-3 définitif

Des soucis défensifs de part et d’autre

Plus que jamais à la dernière place suite à cette nouvelle défaite, l’entraîneur de Vernier Paulo Lopes avait des regrets après avoir mené par deux fois au score : « Dernièrement, les matchs se suivent et se ressemblent. Nous jouons bien sans faire de points. Néanmoins, en regardant le tableau, nous nous apercevons que nous venons d’affronter les quatre premiers ». Frustré, ce dernier reste conscient du potentiel et du temps d’adaptation qu’il faudra à son très jeune groupe : « Je sais aussi que l’on est très jeunes et que c’est une question d’expérience. Aujourd’hui, sur dix-huit joueurs, plus de la moitié avait moins de vingt ans. Il y a des petites erreurs à rectifier mais ça va venir. Nous sommes confiants. Nous avons tout de même inscrit huit buts en quatre matchs donc le potentiel offensif est là. Le problème, c’est d’en avoir encaissé treize. Nous allons devoir travailler davantage la phase défensive. L’équipe travaille comme il faut et sera bientôt récompensée ». Désormais, ce sera au terrain de parler, car le prochain match prévu est face à Plan-les-Ouates, la meilleure attaque du championnat. Pour enfin chasser la crise, les joueurs de Paulo Lopes n’auront d’autre choix que de proposer une performance de haut-vol.

Du côté du néo-promu, le bilan est de trois victoires en cinq matchs. Satisfaisant, certes, mais le directeur technique et entraîneur-assistant Valentin Toffoletto est persuadé qu’il va falloir faire mieux que cela pour remplir les objectifs : « Nous espérions mieux débuter le championnat. Nous venons de conclure une semaine très éprouvante avec trois matchs en sept jours. Aujourd’hui, il faut surtout retenir les trois points. Ce qui nous pose défaut, c’est que nous prenons trop de buts dernièrement. Nous ne pensions pas en prendre ni en marquer autant. Pour ce qui est de nos objectifs, nous avons toujours l’ambition de jouer le titre. Avec la blessure de certaines pièces maîtresses de l’effectif, il faudra à présent parvenir à hausser notre niveau de jeu ». En déplacement à Onex dimanche prochain, la troupe de Nuredini et Toffoletto devra confirmer sa victoire du jour afin de se maintenir dans les hauteurs du classement.

 

FC GRAND-SACONNEX – FC VERNIER  4-3 (2-1)
Stade du Blanché, terrain synthétique

Buts: 7′ Demiri 0-1, 25′ Cacaj 1-1, 35′ Idrizi (P) 2-1, 48′ Varela 2-2, 55′ Demiri 2-3, 57′ Chaka 3-3, 66′ Tomasini 4-3

Grand-Saconnex (4-2-3-1) : Zeneli – Sadiki, Idrizi ©, De Matos, Dupraz – Racalbuto (96′ Bega), K. Misini – Brignoni (87′ Sudan), Cacaj (78′ B. Misini), Chaka – Tomasini (80′ Ba).
Entraîneur : Agron Nuredini

Vernier (4-4-1-1) : Marcon © – Pessotto, Aliji, Sthioul (46′ Treleani), Conin – Apedo (66′ Guedes), Coulibaly, Dauti (78′ Komol), Leyvraz – Varela (91′ Zlotykamien) – Demiri.
Entraîneur : Paulo Lopes

Avertissements : De Matos, Racalbuto (Grand-Saconnex) ; Conin, Aliji, Leyvraz, Guedes, Pessotto (Vernier)
Expulsion : Chaka (Grand-Saconnex, second avertissement)

 

Photos : José Manuel Varela

Share.