Les Genevois sont prêts à en découdre

0

Pour la reprise de la 1ère ligue ce week-end, les quatre entraîneurs genevois font le point sur la longue préparation hivernale et leurs ambitions.

Après plus de trois mois d’hibernation, les formations de 1ère ligue reprennent le chemin des terrains ce week-end. Classées dans le top 6, les quatre équipes du canton nourrissent de belles ambitions pour cette seconde partie de saison. Tour d’horizon avec les entraîneurs respectifs.

ETOILE CAROUGE FC (1er, 29 points)

Leaders durant la trêve, les Stelliens ne se cachent pas et n’ont qu’un seul objectif cette saison : la promotion. « Je pense que tout le monde est au courant, notre ambition est de monter à l’échelon supérieur, confirme l’entraîneur Jean-Michel Aeby. Nous mettons tout en oeuvre pour y parvenir ».

L’effectif avait été fortement remanié l’été dernier et n’a donc que peu été touché cet hiver. Une seule arrivée est à noter, mais elle est de taille : Djamel Mesbah. L’ancien international algérien, passé par l’AC Milan notamment, va pouvoir apporter toute son expérience au groupe carougeois. « Nous avons fait un excellent travail de recrutement avec le directeur sportif Constantino cet été, explique le coach genevois. Nous souhaitions reconstruire par le bas afin d’être bien plus solides défensivement. A mi-parcours, nous possédons l’une des meilleures défenses ainsi que l’une des meilleures attaques du championnat. Nous n’avions donc pas besoin de changer grand chose ».

Durant la préparation, les champions d’hiver sont partis en stage du côté d’Ibiza. Une semaine qui s’est parfaitement déroulée sportivement parlant. « Nous avons vécu une superbe semaine en Espagne. Que ce soit au niveau des installations, des entraînements, de l’hôtel ou encore des repas. Ce fût idéal. Cette escapade nous a permis de resserrer les liens entre nous et après cette longue pause hivernale, je trouve que nous sommes revenus dans une forme très intéressante sans déplorer aucun blessé ».

Si tout s’est bien déroulé au niveau sportif, une ombre au tableau est venue ternir la fin du stage ibizien avec un triste fait divers qui a valu l’emprisonnement de quelques jours du joueur Riley Zimmermann. Ce dernier a directement été mis à pied par le club (lire le communiqué officiel).

Les Stelliens tenteront de surfer sur leur excellente première partie de saison avec un premier déplacement ce samedi sur la pelouse d’Azzurri.

Aeby peut compter sur l’arrivée de Mesbah

MEYRIN FC (4ème, 25 points)

Après avoir échoué lors des finales de promotion l’an dernier face à Müsingen,  Meyrin est une nouvelle fois en course pour accrocher ces barrages tant convoités. « Nous avons réalisé une bonne préparation, j’ai vu des choses très intéressantes, précise l’entraîneur Jean-Philippe Lebeau. Nous avons commencé un peu après la plupart des autres équipes et je pense que cela peut nous être bénéfique, notamment dans l’aspect psychologique ». A l’instar d’Etoile Carouge, les Meyrinois ont aussi choisi la péninsule ibérique pour leur stage d’une semaine, en Andalousie cette fois.

Côté mercato, le club présidé par Antoine Salamolard a réussi de jolis coups en attirant l’expérimenté gardien Joao Barroca et l’ancien junior lyonnais Kevin Tsimba, frère du capitaine Cédric. « Ce sont des recrues très intéressantes qui se sont facilement intégrées au groupe. Cependant, le plus important était de garder le noyau dur du groupe et nous y sommes parvenus. Je suis donc satisfait de notre mercato ». A noter également le retour dans l’équipe de Matteo Rezzonico qui pourra notamment suppléer la blessure du défenseur Fabien Tissot qui sera indisponible plus de temps que prévu.

Dans ce championnat très serré, Jean-Philippe Lebeau affirme que la régularité jouera un rôle primordial : « Chaque week-end, nous aurons une confrontation directe au vue de la proximité de chaque équipe au classement. C’est celle qui se montrera la plus régulière qui parviendra à tirer son épingle du jeu et à accrocher les finales. Nous nous sommes préparés pour faire un second tour de qualité et pour cela il faudra bien débuter ».

Pour partir du bon pied, les Meyrinois devront engranger une première victoire ce samedi sur le terrain de Thun II, actuel relégable.

Lebeau, satisfait du mercato

CS CHÊNOIS (5ème, 24 points)

Néo-promu dans la catégorie, Chênois a réalisé un excellent premier tour et a même été leader fin octobre. Pour les joueurs de David Joye, pas de stage ensoleillé en Méditerranée comme les trois autres genevois de la ligue –« On n’a simplement pas les moyens, on doit être un des plus petits budgets de la ligue »–, mais à la montagne, comme chaque année depuis trois ans.

Cependant, malgré une longue préparation et une envie pressante de retrouver les terrains, les pensionnaires des Trois-Chêne devront patienter une semaine supplémentaire, leur match de reprise contre Team Vaud M21 ayant été déplacé. La raison ? La réserve lausannoise effectue un stage et ne rentre pas avant ce dimanche. Ce qui ne fait pas les affaires de David Joye : « On aurait préféré reprendre à domicile et non une semaine plus tard à Vevey. J’ai dû modifier ma préparation, déjà que 7 semaines c’est long, on a dû passer à 8 ».

Côté transferts, il n’y a pas beaucoup de mouvements à signaler du côté des Trois-Chêne, David Joye préférant la continuité de son projet actuel. Eldar Suljicic (lire notre portrait) arrive de Young Boys M21 sur les conseils de Gérard Castella, tandis que le jeune Diallo arrive en tant que doublure de Van der Laan dans les cages en provenance d’Interstar.

En termes d’objectifs, David Joye veut aller dans la continuité du travail entamé quand il a repris Chênois en 2ème ligue il y a quelques années : « Notre objectif est de franchir des paliers. On a mis quelques matchs à se mettre à niveau dans cette ligue, ensuite on a performé et on a même été en tête, mais on n’a pas su vraiment assumer cette place de leader. Nous ne sommes pas prêts encore, on ne peut pas encore se projeter sur un classement. Les autres équipes ont le budget, les joueurs et annoncent la couleur. Nous, on ne peut pas mettre cette pression aux joueurs. On veut franchir des étapes et continuer l’apprentissage, tout en restant ambitieux ».

Au-delà des résultats, il y a aussi un processus de redorer le blason d’un club historique du football genevois et suisse. « L’héritage est super important, j’en parle tout le temps aux joueurs. A Chênois, il y a une histoire, il s’est passé des choses dans ces vestiaires ».

Ce sera donc la semaine prochaine sur le terrain de Vevey que Chênois entamera cette seconde partie de saison. « Le départ donnera l’indication pour la suite. Si ça part bien, on ne va pas se mettre de limites en termes de classement », conclut David Joye.

Joye cherche la continuité

LANCY FC (6ème, 23 points)

Lancy est la seule formation genevoise à reprendre à domicile ce week-end. Les hommes de Bruno Codeas accueillent le FC Bulle pour lancer leur « second championnat » après une longue pause. « Nous sommes impatients de reprendre après cette longue trêve, détaille l’entraîneur lancéen, mais nous sommes prêts ».

Après une bonne période de préparation en Algarve, dans les mêmes installations utilisées par Servette quelques semaines plus tôt, les pensionnaires de Marignac abordent ce deuxième tour dans les meilleures conditions : « On a réalisé une bonne préparation. Cette semaine au Portugal nous a permis de travailler sur des installations en herbe et on a aucun blessé à déplorer ».

Le groupe lancéen a très peu bougé durant cette trêve, puisque seule une arrivée est enregistrée pour deux départs. « Nous avons pris le pari de relancer Meriton Bytyqi, qui revient de plusieurs blessures et nous espérons qu’il pourra nous aider, nous explique Codeas. Au rayon des départs, Pais est parti à l’Olympique de Genève pour obtenir plus de temps de jeu alors qu’Infante doit arrêter pour des raisons professionnelles. Le groupe a très peu bougé et on va partir sur des bases solides ».

Une bonne préparation, peu de mouvements dans l’effectif, tout semble réuni pour que Lancy réalise un très bon printemps et remplisse ses objectifs. « Notre objectif premier est le même que la saison dernière, poursuit le mentor lancéen, nous visons les finales. Ce championnat est très serré et nous sommes 7-8 équipes à pouvoir lutter pour une place de finaliste. Chaque match va compter. Il faudra donc que l’on réussisse à gagner en régularité. Au premier tour, nous avons eu pas mal de problèmes de blessures, suspensions ou indisponibilités diverses. Si nous arrivons à gagner en régularité, nous pouvons atteindre nos objectifs.« 

Première échéance donc ce samedi à Marignac face à Bulle pour lancer ce printemps de la plus belle des manières.

Codeas vise les finales

 

Photos: jlap.ch







Share.