Carouge l’emporte au forceps et reste premier

0

Un doublé de l’ancien servettien Matias Vitkieviez a permis aux Stelliens de s’imposer contre Echallens dans un match très équilibré (2-1).

Près de quatre mois après sa dernière rencontre officielle dans son stade, Carouge recevait Echallens pour un match au contexte particulier. L’enjeu, tout d’abord. Seuls en tête avec 29 points, les Carougeois jouaient gros ce samedi. Avec un écart de deux points seulement avec leur adversaire du jour, les Stelliens avaient besoin d’un succès pour se donner de l’air et conserver leur première place. Pour ce qui est du contexte, celui-ci était plus étonnant, car ces deux équipes sur le podium s’affrontaient après avoir toutes deux manqué leur entame de deuxième tour (défaite 1-0 face à Azzurri Lausanne pour Carouge et défaite 1-3 contre Young Boys M21 pour Echallens). Afin de pouvoir tenir leur rang après une première partie de saison promettante, les deux équipes se devaient de retrouver leur rythme de croisière au plus vite.

Lécureux épargné deux fois

L’entame de match est en dessous des attentes. Les déchets techniques sont nombreux et les deux équipes ont du mal à conserver le ballon pour proposer des actions offensives concrètes. Les visiteurs tentent alors de venir chercher Carouge un peu plus haut, ce qui donne lieu à la première occasion de la rencontre. Mis en difficulté par le pressing des attaquants challensois, Lécureux manque totalement sa relance et sert le capitaine adverse Germanier aux trente mètres. Le dernier rempart carougeois réussit cependant à se faire pardonner en sortant d’une claquette le lob tenté par l’attaquant visiteur depuis la longue distance (24′).

Le gardien carougeois n’est décidément pas rentré dans son match, car il offre à nouveau le ballon à Echallens une douzaine de minutes plus tard. Heureusement pour lui, Germanier et Begzadic manquent complètement leur coup (37′). L’animation offensive carougeoise est elle des moindres lors de cette première période. Les Stelliens ne parviennent à se rapprocher de la cage de Zwahlen qu’en contre-attaque, sans réussir à cadrer le moindre tir. De plus, malgré les nombreux corners obtenus, les locaux n’en tirent pas profit. D’un côté comme de l’autre, il était donc nécessaire de changer quelque chose à l’heure du thé pour réussir à faire la différence.

Dia s’impose dans les airs

Carouge s’échappe puis résiste

La causerie de l’entraîneur Jean-Michel Aeby semble avoir été efficace côté Carouge, car le visage affiché par les siens dès les premiers instants de la deuxième période contraste avec celui bien pâle vu en première. Un tel changement de rythme et d’attitude sur le terrain conduit logiquement à une première occasion, mais le coup de tête du défenseur central Dia sur corner passe juste à côté (49′). Trois minutes plus tard, le gardien visiteur Zwahlen prouve que ce n’est pas un bon jour pour les portiers. Ce dernier relâche une passe en profondeur et offre le ballon à Vitkieviez, qui conclut facilement dans le but vide (52′, 1-0).

Ce premier but, un peu hasardeux, donne des ailes aux joueurs d’Aeby. Deux minutes plus tard, une superbe combinaison entre Alaj, Dugourd et Vitkieviez échoue au dernier moment (54′). La récompense n’est cependant pas bien loin, car Vitkieviez double la mise sur l’action successive. Le déplacement en direction du premier poteau de l’ancien buteur servettien sur le centre de Dugourd est parfait et sa déviation en première intention l’est tout autant (56′, 2-0).

Avec ce double avantage, Carouge recule et recommence à jouer plutôt en contre-attaque, comme en première mi-temps. Les Challensois insistent pour réduire l’écart, mais doivent attendre la fin de match, lorsqu’à moins de dix minutes de la fin, Begzadic redonne espoir aux siens en marquant d’une magnifique frappe de l’extérieur sans contrôle depuis la sortie des seize mètres (83′, 2-1). Echallens se jette alors à l’attaque mais ne réussit plus à inquiéter Lécureux, car la défense carougeoise tient bon. Au terme d’un match serré jusqu’au bout, c’est donc Carouge qui arrache la victoire.

Le double buteur Vitkieviez, au duel aérien avec Kamé

Une première place à défendre

Ces trois points font le plus grand bien à la troupe d’Aeby, que ce soit pour le classement ou pour l’aspect mental. L’entraîneur stellien se montre fier du visage montré par les siens en deuxième période: « En deuxième mi-temps, il y a eu directement un changement dans notre manière de jouer. À 2-0, on a même eu quelques autres occasions en contre où on aurait pu tuer le match. La fin de match a été difficile, on sait que l’adversaire a tendance à trouver un deuxième souffle dans le cas d’une réduction de l’écart en fin de partie. Il est vrai qu’Echallens aurait pu égaliser en fin de match, mais je pense que ce score est mérité, car nous avons également eu de belles opportunités de tuer le match lorsque nous menions deux à zéro ».

Maintenant, il s’agira de confirmer pour les Carougeois qui, avec un point d’avance seulement sur Meyrin, n’auront pas le droit à l’erreur dimanche prochain à Oberwallis. La situation se complique côté Echallens, qui avec cette deuxième défaite consécutive, s’éloigne un peu plus de la tête du classement. Pour ne pas être distancé dans la course aux finales, la victoire sera impérative lors de la réception de Martigny samedi prochain.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC ECHALLENS REGION 2-1 (0-0)
Stade de la Fontenette

Buts: 52′ Vitkieviez 1-0, 56′ Vitkieviez 2-0, 83′ Begzadic 2-1.

Carouge (4-3-3) : Lécureux – Mvele, Dia, Faug-Porret (72′ Vanzo), Kursner – Fernandez (79′ Avdulahi), Robin ©, Alaj (67′ Meireles) – Dugourd, Vitkieviez, Correia (70′ Amdouni).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Echallens (4-3-3): Zwahlen – Comisetti (62′ El Allaoui), Kamé, Amougou, L. Shehu – Galokho (76′ A. Shehu), Bozic (71′ Roder), Germanier © – Dupuis (34′ Bersier), Begzadic, Chevalley.
Entraîneur : Alexandre Comisetti

Avertissements : Faug-Porret, Vitkieviez (Carouge); Galoko, Kamé (Echallens).

 

Photos : www.jlap.ch

 






Share.