L’OG en patron

0

Lors du match de reprise, l’Olympique de Genève s’est très largement imposé face à une courageuse équipe de Veyrier (5-0).

Le leader Olympique de Genève lançait son deuxième tour avec un choc au sommet contre Veyrier. Un duel entre deux équipes genevoises jusqu’à présent protagonistes qui était destiné à avoir une influence considérable sur la suite des événements. Après un match accroché à l’aller s’étant conclu sur un 2-1 en faveur d’OG, nul doute que l’équipe entraînée par Daniel Villa avait les capacités –35 buts marqués en 13 matchs– de bousculer le leader. Comptant cinq points de retard, les Veyrites pouvaient relancer complètement la course à la promotion, mais la tâche s’annonçait tout sauf simple face à la meilleure défense du championnat, qui venait de se renforcer davantage lors de la trêve.

Bajrami sans pitié

Sans tarder, les deux équipes se projettent vers l’avant. Paratte réalise le premier tir cadré veyrite après seulement trois minutes. Derrière, Centeno sort bien dans les pieds d’M’Baye et neutralise l’attaquant olympien. Après ces premières timides occasions de part et d’autre, le match se stabilise. Veyrier a plus de facilité dans la conservation du ballon, tandis que les locaux pressent haut et tentent d’exploser en contre-attaque. On assiste à une première demi-heure dans l’ensemble équilibrée. « Je trouve que notre entame de match a été plutôt bonne dans l’ensemble, on les a gênés dans la construction de leur jeu et on était relativement bien en place défensivement. On a eu quelques situations offensives où l’on aurait pu prendre l’avantage, mais malheureusement on a manqué de réalisme dans le dernier geste », commente l’entraîneur veyrite, Daniel Villa.

Sans avoir cadré de tir jusque-là, l’équipe de Bruno Rocha va pouvoir compter sur l’efficacité de son buteur Bajrami. Servi dans la profondeur par Barbosa, le numéro 9 olympien conclut dans le petit filet opposé du pied gauche: imparable pour Centeno (32′, 1-0). Très inspiré, Bajrami va s’offrir un doublé en l’espace de six minutes grâce à un astucieux lob (38′, 2-0). Le 2-0 à la pause est sévère pour Veyrier, qui avait jusque-là été à la hauteur de son adversaire du jour.

Le doublé de Bajrami a mis son équipe sur le bon chemin

Veyrier distancé

À la pause, Daniel Villa sent qu’il y a encore un coup à jouer pour les siens et fait directement entrer en jeu Aponte et Cardoso. Malheureusement, les espoirs des visiteurs ne tardent pas à être anéantis lorsqu’après dix minutes de jeu, Bajrami obtient un penalty, transformé par M’Baye (56′, 3-0). Assommés par cette troisième réalisation, les Jaune et Vert vont en concéder une quatrième, sur une merveilleuse frappe lointaine de Barbosa (69′, 4-0), puis une cinquième, d’une tête du défenseur central Nascimento (88′, 5-0).

Le score final est cruel pour le désormais ex-dauphin des Olympiens, qui a essayé jusqu’au bout d’ouvrir son compteur mais qui a buté sur un bloc défensif très solide. Daniel Villa ne cache pas sa déception mais prépare déjà la suite, conscient du chemin à emprunter: « On est forcément déçus, mais on doit admettre que la victoire d’OG est méritée. Il va falloir travailler afin d’être plus costauds et réguliers dans nos prestations dans le but de rester dans le haut du classement. On doit digérer cette défaite au plus vite et penser au prochain match car le championnat est encore long et tout peut encore arriver ». Avec cette défaite dès l’entame du deuxième tour, Veyrier cède donc sa place de dauphin à Monthey, vainqueur 2-0 contre Dardania, et devra relever la tête dès dimanche prochain contre UGS.

M’Baye au pressing sur Veuthey

« On vit un moment magique »

De son côté, l’entraîneur portugais de l’OG, Bruno Rocha, peut sourire, lui qui était inquiet du début de match des siens. Il félicite son groupe pour avoir si bien appliqué les consignes tactiques : « On a eu une entame difficile, Veyrier a bien réussi à nous empêcher de renter dans notre match. Puis, on a marqué ces deux premiers buts, tous deux issus d’appels de balle qu’on travaille à l’entraînement avec nos attaquants. Le travail a payé et c’est une belle satisfaction. Une fois qu’on s’est retrouvé avec une avance de deux buts ça a été plus simple : on a baissé notre ligne et on a joué en contre, car nous avons des attaquants très rapides faits aussi pour ça. Tactiquement, le match a été vraiment bien géré sous tous les aspects ».

Avec une onzième victoire en quatorze matchs, les pensionnaires de Varembé confortent leur avance sur Veyrier (+8) et maintiennent Monthey cinq points derrière eux. La route vers la montée est encore très longue, et l’entraîneur refuse de regarder au-delà de la prochaine rencontre : « On ne pense qu’au prochain match contre Collex-Bossy, on ne regarde pas plus loin. On vit un moment magique, le groupe est uni et nous allons essayer de poursuivre sur cette dynamique ».

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC – FC VEYRIER SPORTS  5-0 (2-0)
Stade de Varembé, terrain synthétique

Buts : 32′ Bajrami 1-0, 38′ Bajrami 2-0, 56′ M’Baye (P) 3-0, 69′ Barbosa 4-0, 88′ Nascimento 5-0

OG (4-3-3) : Monteiro – Barona, Kanda, Nascimento, Ferrillo – M. Arifi ©, Pais, B. Arifi (62′ Ajdini) – M’Baye (87′ Kuduzovic), Bajrami (70′ Passi), Barbosa (80′ Marques).
Entraîneur : Bruno Rocha

Veyrier (4-3-3) : Centeno – Seneze, Moreira ©, Veuthey, Herman – Mukenge (73′ Bothereau), Zahi (46′ Cardoso), Paratte – El Zahar (46′ Aponte), Ben, Taddeo (61′ Cerutti).
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : Bajrami, Nascimento (OG) ; Mukenge (Veyrier).

 

Photos : jlap.ch

 






Share.