Carouge bat Chênois et ne s’arrête plus

0

Un doublé de Dugourd a permis à Carouge de remporter un nouveau derby face à une valeureuse équipe de Chênois (3-2). Les Stelliens continuent de creuser l’écart sur leurs poursuivants.

Après leur large victoire dans le derby à Lancy vendredi dernier, les Carougeois recevaient Chênois mercredi soir. L’occasion était belle, car un nouveau succès –le cinquième consécutif, toutes compétitions confondues– aurait permis à Carouge de prendre six points d’avance sur son premier dauphin Team Vaud. En face, sans victoire lors de ses quatre matchs du deuxième tour, Chênois devait rapidement sortir de cette spirale négative. Conscients de la méforme actuelle de leur adversaire, les Stelliens, ainsi que leur capitaine Matias Vitkieviez, savaient pertinemment qu’il ne fallait pas s’y fier : « Un derby reste toujours un derby. On sait que dans ce type de matchs, le classement ne compte pas ». 

Chênois répond présent

Sans tarder, le schéma de la rencontre se dessine. Carouge garde plus le ballon, mais Chênois réussit à faire mal à la récupération, notamment grâce à la vitesse apportée par ses ailiers. La première occasion est pour les locaux avec une tête de Vitkieviez qui passe à un rien de la lucarne (11′). Mais la réponse chênoise est immédiate, et les deux belles incursions de Suljicic (15′) puis de Mboso (19′) dans la surface de Lécureux sont là pour en témoigner. Jouant tous leurs coups à fond, les visiteurs réussissent même à ouvrir la marque grâce à un joli tir croisé en poteau rentrant de Suljicic (24′, 0-1).

Secoués par ce but, les joueurs de Jean-Michel Aeby ne changent toutefois pas leur manière de jouer. Patients, les Carougeois ne tardent pas à être récompensés et recollent au score quelques minutes plus tard seulement. Dugourd, l’autre ailier droit de la partie, répond à Suljicic lui aussi avec un tir croisé du pied droit (32′, 1-1). Après l’égalisation, Chênois passe un dernier quart d’heure difficile, enfermé dans sa moitié de terrain. Néanmoins, l’équipe entraînée par David Joye a le mérite de ne pas laisser facilement tirer au but les attaquants carougeois et maintient donc le score nul jusqu’à la pause.

Dugourd donne le coup de grâce

En effectuant deux changements offensifs dès la reprise, le leader montre bien qu’il ne se contentera pas d’un partage des points. Dugourd donne un premier avertissement avec un missile qui tape la transversale (50′) avant que Dia, le défenseur central, crucifie Van der Laan à bout portant sur un coup franc tiré par Correia (55′, 2-1). Dominés sur la fin de la première période et sur le début de la deuxième, il paraît compliqué de voir Chênois revenir dans la course. Pourtant, les visiteurs montrent qu’ils ont de la ressource et reviennent à la charge. Rentré depuis une minute à peine, le remuant ailier Vieira est servi par Ibongo et laisse partir une subtile frappe du gauche qui termine au fond (60′, 2-2).

À une demi-heure du terme environ, tout reste donc possible. Carouge continue d’être supérieur dans la possession du ballon mais, comme en fin de première période, ne tire pas assez au but. Le leader finit tout de même par passer l’épaule au forceps, et peut remercier Dugourd qui, avec son tir depuis l’entrée de la surface, s’offre un doublé (83′, 3-2). Malgré une tête d’Ibongo sauvée par Lécureux au bout du bout (94′), le miracle ne réussit pas à Chênois qui encaisse une quatrième défaite en cinq matchs

« Nous essayons de ne pas trop regarder le classement »

La belle performance du soir rend cette défaite forcément plus frustrante que d’habitude, mais le capitaine et gardien de Chênois Matthieu Van der Laan préfère voir le verre à moitié plein : « Je pense qu’on a été très bons dans certaines phases de jeu. Il nous a peut-être manqué de la malice et de la réussite à certains moments mais on a su montrer un beau jeu et c’est encourageant pour la suite ». Ce dernier est donc convaincu qu’il n’y a pas grand chose à changer pour repartir sur une bonne dynamique : « Nous allons devoir gommer certaines erreurs individuelles mais pour le reste nous pensons être sur la bonne voie. Nous allons continuer à travailler dur et les résultats vont suivre. Nous avons vu ce soir que nous sommes capables de tenir tête à des ténors du championnat comme Carouge ».

Le capitaine carougeois Matias VItkieviez n’est pour sa part pas ravi du match du soir, malgré la victoire à la clé : « Nous retenons les trois points plutôt que la performance aujourd’hui. Certes, Chênois était bien en place et nous a empêché de développer notre jeu comme nous le souhaitions, mais de notre côté nous n’avons pas été assez rapides ». Au sujet de la place de leader actuelle et donc d’une possible qualification pour les finales de promotion, l’ex-Servettien préfère ne pas trop s’avancer: « Nous sommes très satisfaits d’avoir réussi à poursuivre notre série de victoires. Nous essayons de ne pas trop regarder le classement, même si c’est difficile actuellement. Dans le football, tout peut vite basculer. Nous devons continuer de prendre match après match à commencer par celui face à Thoune ce samedi ». 

En effet, Carouge tentera de consolider sa place de leader en recevant la réserve de Thoune, relégable, samedi. Un match à ne pas prendre à la légère pour éviter les mauvaises surprises. De son côté, Chênois se déplacera à Fribourg, lanterne rouge, avec comme objectif de renouer avec la victoire et de retrouver la partie supérieure du classement.

 

ETOILE CAROUGE FC – CS CHÊNOIS 3-2 (1-1)
Stade de la Fontenette

Buts: 24′ Suljicic 0-1, 32′ Dugourd 1-1, 55′ Dia 2-1, 60′ Vieira 2-2, 83′ Dugourd 3-2

Carouge (4-3-3) : Lécureux – Mvele, Dia, Faug-Porret, Kursner – Avdulahi (61′ Robin), Fernandez (46′ Machado), Alaj (46′ Amdouni) – Dugourd, Vitkieviez ©, Correia (70′ Besnard).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Chênois (4-3-3) : Van der Laan © – Beuchat, Isabey, Olivera, Nucera (46′ Cottier) – B. Bilalli, Blättler (76′ Q. Bilalli), Martinez – Suljicic (70′ Lombard), Ibongo, Mboso (59′ Vieira).
Entraîneur : David Joye

Avertissement : Amdouni (Carouge)

 

Photos : jlap.ch

 






Share.