Grand-Saconnex a muselé Onex et s’est donné de l’air

0

Grâce à un deuxième match consécutif sans encaisser de buts et à une attaque particulièrement efficace, Grand-Saconnex bat Onex et prend six points d’avance sur la barre (3-0).

Un duel crucial dans la course au maintien en 2ème ligue avait lieu dimanche soir au stade du Blanché. À l’approche du match, Grand-Saconnex et Onex étaient tous deux au-dessus de la barre et espéraient profiter des défaites de Vernier et de Veyrier II pour accroître leur avance. Un point devant son adversaire du jour et à quatre points de Vernier, premier relégable, Onex arrivait à cette rencontre en grande confiance après avoir battu Kosova et Aïre. Du côté des Saconésiens, l’objectif était de renouer avec la victoire et de dépasser Onex au classement, une semaine après avoir été neutralisés par Vernier (0-0).

Cacaj fait la différence

Conscients de l’importance de ne pas se louper, les locaux débutent très fort avec une volée de Marwan Waheishi qui passe tout juste à côté (4′). Toutefois, après ce premier éclair de Grand-Saconnex, le match s’équilibre et perd rapidement en intensité. Les deux équipes semblent avoir peur de prendre trop de risques et manquent par ailleurs de précision dans la transmission du ballon. D’un côté comme de l’autre, les occasions sont inexistantes pendant une bonne partie de la première période.

C’est alors que Cacaj va permettre à Grand-Saconnex de prendre une option. Sur ses deux premiers tirs cadrés, l’ex-attaquant d’Aïre marque deux fois et lance enfin un match qui avait du mal à s’emballer. Le numéro 22 saconnésien marque le premier de la tête sur un excellent centre faisant suite à un débordement de Tomasini (27′, 1-0). Le deuxième est lui encore plus remarquable, avec un coup franc de plus de trente mètres et excentré à droite qui termine au fond de la cage défendue par Nieto (43′, 2-0).

Dans le camp onésien, les arguments manquent et l’entraîneur Humberto Lopes n’était pas tendre avec les siens :  « On est rentré dans le match un peu trop sûrs de nous. Je pense qu’en première mi-temps on a joué trop bas, sans agresser l’adversaire. On a été inférieurs et je dirais même qu’on n’a pas existé ». Ce qui est sûr, c’est qu’Onex devra se montrer plus agressif et déterminé offensivement pour répondre aux buts de Cacaj et espérer accrocher un résultat positif.

Cacaj, double buteur

Onex coupé dans son élan

Au retour des vestiaires, Onex joue cartes sur table et affiche un visage beaucoup plus offensif qu’en début de match. Malheureusement pour les Verts, leurs espoirs de revenir dans la course sont vite effacés par une contre-attaque menée par Uebelhart et conclue par Mohamed Waheishi (52′, 3-0). Alors qu’on sentait les visiteurs capables d’enfin inquiéter Grand-Saconnex, les locaux réussissent à marquer au meilleur moment. Côté Onex, Humberto Lopes est conscient du mauvais timing pour encaisser ce troisième but : « On est bien rentrés en deuxième mi-temps mais le troisième but sur contre nous a coupé les ailes ».

Lors de la dernière demi-heure, Onex paraît résigné et Grand-Saconnex se contente de gérer son avance. Des deux côtés on se procure une occasion de temps à autre, mais globalement le rythme a largement baissé. C’est donc sans forcer que l’équipe d’Agron Nuredini réussit à conserver son avance et surtout à conclure un deuxième match consécutif sans encaisser de buts.

Waheishi, pressé par un Onésien

« Un grand bol d’air pour tout le club »

L’entraîneur onésien Humberto Lopes est forcément déçu que sa série de deux victoires s’arrête ce dimanche mais prépare déjà la suite : « On n’a pas eu la même envie que face à Aïre la semaine dernière. Je pense quand même que le score est sévère et que nous méritions au moins un but au vu de ce que nous avons proposé au niveau du jeu en deuxième période. Maintenant, tout reste à faire pour réussir à se maintenir. Nous continuons de prendre match après match et allons donner le meilleur de nous-mêmes ». Après une semaine de repos, un match difficile dans l’opération maintien attendra Onex, face à Plan-les-Ouates, particulièrement en forme dernièrement.

Du côté de Grand-Saconnex, les trois points sont du pain bénit qui permettent à la troupe d’Agron Nuredini de remonter à la huitième place et surtout de creuser un écart de six points au-dessus de la barre. Directeur technique et entraîneur assistant, Valentin Toffoletto s’estime heureux de s’en être si bien sorti : « Le match a été très équilibré face à Onex qui fait un très bon deuxième tour. Aujourd’hui, nous avons eu la réussite qui nous a souvent manqué dernièrement. Nous avons réussi à concrétiser presque chacune de nos occasions, contrairement à nos matchs précédents. La victoire est un grand bol d’air pour tout le club. Aujourd’hui, nous creusons un petit écart, mais celui-ci reste relatif car le bas du classement est encore très serré ». Pour essayer de se sauver le plus rapidement possible, Grand-Saconnex ira à Perly lors de la prochaine journée et aura la possibilité de rejoindre cette équipe, sixième avec 23 points.

 

FC GRAND-SACONNEX – FC ONEX  3-0 (2-0)
Stade du Blanché, terrain synthétique

Buts: 27′ Cacaj 1-0, 43′ Cacaj 2-0, 52′ M. Waheishi 3-0.

Grand-Saconnex (4-3-3) : Osmani (73′ Zeneli) – Tomasini, Sadiki ©, Tschopp, Kebe – M. Waheishi (79′ Ba), Ul Haq, Cacaj (77′ Nuredini) – Pereira (62′ Emini), M. Waheishi (71′ Bega), Uebelhart.
Entraîneur : Agron Nuredini

Onex (4-3-3): Nieto © – Frongillo (70′ Selmani), Garcia, Penas, Bagnoud – Dauti, Beausoleil (57′ Terrier), Seljmani (57′ Boutouatou) – Shabani, Almeida (73′ Bran), Mendes (69′ Gaio).
Entraîneur : Humberto Lopes

Avertissements: Tomasini, Sadiki (Grand-Saconnex); Dauti (Onex).

 

Photos: jlap.ch

 

Share.