Grâce à une fin de match incandescente, Champel reste dans la course

0

Pourtant supérieurs à Donzelle, les Champelois ont été menés jusqu’à la 84ème minute mais ont fini par l’emporter au forceps (2-1). À trois matchs du terme de la saison, Champel reste co-leader avec Carouge II.

Quelle fin de championnat dans le groupe 2 de 3ème ligue ! Alors qu’US Carouge comptait une confortable avance de 6 points à la trêve, le Plan X a craqué et est désormais sur la plus petite marche du podium. À présent, ce sont Etoile Carouge II et Champel qui mènent la danse, et les Champelois, avec un moins bon goal-average que celui des Stelliens, devaient justement répondre à ces derniers, qui s’étaient imposés 5-2 face à Plan-les-Ouates le soir précédent. Attention à l’adversaire du jour toutefois car, pour redevenir co-leader, l’équipe d’Auro Duarte devait venir à bout du néo-promu Donzelle, qui leur avait joué un mauvais tour au match aller. Intraitables dernièrement avec une série de six victoires consécutives en championnat ainsi qu’une qualification pour les demi-finales de coupe genevoise obtenue mercredi aux tirs aux buts face à l’AS Fribourgeoise, les locaux avaient l’interdiction de se louper, à quatre matchs du verdict final.

Réussite maximale pour Donzelle

Dès les premiers instants, Champel va chercher haut son adversaire et tente de récupérer des ballons grâce à un pressing intensif. Toutefois, les Rouges manquent d’idées à la récupération. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour assister au premier tir insidieux des locaux, lorsque Rocha doit s’employer pour repousser en corner le coup franc de Croce. Cette première étincelle en entraîne deux autres : cinq minutes plus tard, Belarbi élimine son vis-à-vis mais envoie le ballon au-dessus depuis la courte distance (21′). Puis, peu avant la demi-heure, Champel gâche une ultérieure occasion de prendre l’avantage avec Canabal qui, servi en retrait par Aranda, perd son duel face à un excellent Rocha.

Pas particulièrement inspiré offensivement, Champel aura tout de même eu un nombre d’occasions non-négligeable, et peut s’en vouloir de ne pas en avoir concrétisé la moindre. En face, Donzelle est plutôt bien en place défensivement, mais l’animation offensive est proche du néant. Pourtant, une situation de jeu change tout pour la troupe de Pascal Pêcheur, qui va faire preuve d’un remarquable réalisme. Placé à l’orée des seize mètres, Wasmer voit le ballon arriver sur lui à la suite d’un dégagement douteux sur corner et envoie un coup de canon du pied gauche dans le petit filet (39′, 0-1). Cette réalisation peu avant la pause est difficile à accepter pour les locaux, qui peuvent toutefois se reprocher de ne pas avoir fait preuve d’assez d’altruisme dans les derniers mètres adverses. Malgré encore quelques aigus dans les quelques minutes précédant la mi-temps, les Champelois regagnent donc les vestiaires menés d’une unité.

Wasmer, félicité par se coéquipiers

Deux réussites finales qui changent tout

Comme le souligne l’entraîneur Auro Duarte, ses joueurs étaient « frustrés d’avoir encaissé un but sur la première vraie frappe adverse » et ces derniers sont justement revenus sur le terrain avec le couteau entre les dents, en se rendant particulièrement dangereux lors des premiers ballons négociables en seconde période. En l’espace de deux minutes, Aranda, Canabal et Mesquita y mettent du leur pour revenir à égalité mais Zumbach, entré suite à une blessure de Rocha, parvient à être décisif et maintient les siens en tête.

La montre tourne, la pluie commence à tomber et Champel a de plus en plus de mal à percer un bloc donzellois toujours plus compact. Un bloc qui plus est doit se débrouiller en infériorité numérique, suite au deuxième avertissement de Tesfamichael peu après l’heure de jeu. Pourtant, même à onze contre dix, Champel ne trouve pas la faille et, alors que l’on rentre dans les dix dernières minutes du match, commence à voir des points s’envoler.

Heureusement pour Auro Duarte, son équipe a du coeur et de la ressource. En effet, Croce débloque enfin le compteur champelois grâce à un tir plat du pied (84′, 1-1). Ce but tardif promet des dernières minutes en feu, et nos attentes ne seront pas déçues. Les locaux se jettent à l’attaque. Aranda tente alors une frappe de vingt mètres, qui est repoussée en corner. Alors que l’on approche de la 90ème minute, Champel fait monter ses tours pour ce coup de coin. Le corner de Belarbi est repoussé, mais trop timidement, ce qui permet au ballon de retomber dans les pieds du défenseur central Rui De Oliveira qui ne se fait pas prier pour expédier sa volée dans le but (87′, 2-1). Une fin de match à couper le souffle, qui permet à Champel d’enchaîner une septième victoire, mais que ce fut dur!

Elouga, pressé par Croce, auteur du 1-1

« Terminer sur des prestations positives »

Alors qu’ils étaient sur le point de réussir un coup parfait, les joueurs de Pascal Pêcheur ont finalement craqué et pourraient perdre leur quatrième place en cas de victoire d’Interstar II ce dimanche. Bon perdant, l’entraîneur donzellois reconnaît les mérites de Champel, son ex-équipe : « Il y a forcément de la frustration car nous avons fait beaucoup d’efforts pour essayer de contenir cette équipe de Champel qui est redoutable. Nous avions un coup à jouer mais en deuxième mi-temps nous avons trop reculé et n’avons pas réussi à garder le ballon en attaque. À force de reculer et en plus réduits à dix, c’est normal que l’on finisse par encaisser un but. Sur l’ensemble, il est vrai que Champel mérite la victoire car nous n’avons pas montré assez d’ambition offensivement pour pouvoir prétendre à mieux ».

Pour une équipe néo-promue, la saison de Donzelle, pratiquement assuré de terminer dans le « top 5 » est sans doute satisfaisante et au-dessus des attentes, mais Pêcheur attend toutefois des siens qu’ils élèvent leur niveau de jeu lors de leurs trois dernières sorties: « Il y a tout de même un petit goût d’inachevé car notre deuxième tour n’a pas été à la hauteur du premier, en terme de points mais aussi en terme de contenu. Nous manquons souvent d’envie et d’ambitions offensives. Nous allons essayer de remédier à cela pour terminer sur des prestations positives ».

Une confrontation directe pour la 2ème ligue ?

Côté Champel, Auro Duarte peut être soulagé: après une qualification dans le dernier carré de la coupe obtenue aux tirs aux buts mercredi, les siens ont, aujourd’hui encore, attendu les derniers instants pour passer l’épaule: « Il fallait absolument gagner, peu importe la manière. Malgré les conditions difficiles, nous avons fait preuve de caractère. Il ne faut pas oublier que l’on a les 120 minutes du match de Coupe dans les jambes tandis que Donzelle a eu plus d’une semaine de repos. De plus, leurs deux gardiens ont fait des arrêts magnifiques. Au final nous sommes très satisfaits, je félicite tout le groupe. Aujourd’hui, il faut savourer cette victoire car elle est très importante ». 

Auro Duarte et son équipe réalisent un deuxième tour exceptionnel, mais pourraient encore tout gagner comme tout perdre : « Quand je me suis engagé pour mon retour en juin dernier, on ne pensait pas du tout qu’on allait finir par se retrouver en telle position. Il y a les demi-finales de Coupe, mais la priorité reste le championnat, évidemment. Toutefois, nous n’avons pas intention de négliger la Coupe, d’autant plus qu’il ne nous reste que deux matchs à gagner. Il va falloir gérer le contingent, la forme des joueurs et tout le monde devra collaborer, même ceux qui ont l’habitude de moins jouer. Nous allons prendre un match à la fois et les négocierons tous comme s’il s’agissait de finales ».  À trois journées de la fin du championnat, les Champelois reviennent donc à hauteur d’Etoile Carouge II. Tout laisse présager que la confrontation directe entre ces deux équipes dans deux semaines sera déterminante…

 

FC CHAMPEL – FC DONZELLE  2-1 (0-1)
Centre sportif de Vessy, terrain synthétique

Buts : 39′ Wasmer 0-1, 84′ Croce 1-1, 87′ De Oliveira 2-1

Champel (4-2-2-2) : Heidegger – Varela, Deguise ©, De Oliveira, Epars – Croce, Mesquita – Canabal, Belarbi – Aranda, Santoro.
Remplaçant utilisé : Gueissaz
Entraîneur : Auro Duarte

Donzelle (4-3-3) : Rocha – Beugger, Grunder, Arbesú ©, Espasandin – Cirak, Elouga, Malvataj – Babel, Costa, Wasmer.
Remplaçants utilisés : Tesfamichael, Raubach, Zumbach, R. Marques, Lo. Mèche, Mendes.
Entraîneur : Pascal Pêcheur

Avertissements : Varela, Canabal (Champel) ; Tesfamichael, Malvataj, Elouga, Babel, Cirak (Donzelle).
Expulsions : 70′ Tesfamichael (Donzelle, second avertissement), 86′ Canabal (Champel, second avertissement), 88′ Cirac (Donzelle, second avertissement).

 

Photos : IV Sport

 






Share.