Lancy déroule et s’offre une finale

0

Opposé au CS Chênois, le Lancy FC a attendu la deuxième mi-temps pour passer l’épaule et empocher trois points importants dans la course aux finales de 1ère ligue (4-0).

Jour de derby à Marignac où Lancy recevait Chênois pour le compte de l’avant-dernière ronde du championnat de 1ère ligue. A la lutte avec cinq autres formations pour une place en finale de promotion, les locaux n’avaient pas le droit à l’erreur face à des visiteurs qui ne jouent plus rien au classement. A l’aller, Chênois avait gagné 5-2, mais depuis, les forces se sont bien inversées et c’est bien Lancy qui est devant au classement alors que Chênois vit un printemps plus difficile.

Lancy domine, en vain

Les hommes de Bruno Codeas prennent d’entrée les commandes de cette rencontre. Placés haut dans le terrain, ils empoignent les débats par le bon bout et vont se créer plusieurs belles situations de buts. En face, le CS Chênois tente de jouer depuis l’arrière, mais ne parvient que très difficilement à sortir de son camp et amener le danger dans la surface de Dumont.

« En première période, nous avons fait 18 centres, 13 frappes au but, dont 3 cadrées et il ne s’est fallu que d’un hors-jeu pour qu’on ne soit pas menés à la pause ». Le constat de Bruno Codeas reflète parfaitement le scénario de cette première mi-temps durant laquelle les Lancéens ont cruellement manqué de réalisme dans le dernier geste. Frappes non-cadrées ou non tentées, tirs sur le gardien ou tentative de Qarri finissant sur le poteau, les locaux ont beaucoup essayé mais ont vu leur adversaire faire trembler les filets en premier à la 44ème par Mboso. Un but annulé pour hors-jeu mais qui confirme le sentiment que si Lancy ne parvient pas à prendre rapidement l’avantage, ils ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise à l’heure de rentrer aux vestiaires sur le score de 0-0.

Qarri face à Nucera et Billali

Lancy ne perd pas de temps

Au retour des vestiaires, la formation de Codeas va reprendre sa domination, mais, contrairement au début de match, les locaux vont très vite faire la différence et prendre deux buts d’avance en l’espace de deux minutes. Des réussites signées Qarri (46′) et Torres (49′) qui vont concrétiser la supériorité lancéenne et tuer tout suspens dans cette partie.

A la suite de cette double réussite, le match va baisser en intensité. Chênois peine à réagir et Lancy semble soulagé d’avoir fait le plus dur en prenant les devants au tableau d’affichage. Pendant une vingtaine de minutes, les débats se calment et c’est encore une grosse chance chênoise qui va réveiller les forces lancéennes.

A la 68ème minute, les hommes de David Joye gaspillent une situation de 3 contre 2 à cause d’une dernière passe mal assurée et vont le payer très rapidement, puisque huit minutes plus tard, Lancy va aussi réaliser une belle triangulation en réussissant chaque étape pour permettre à Torres d’inscrire son doublé (75′, 3-0). Ce but va définitivement entériner la victoire lancéenne. Celle-ci se solde sur le score final de 4-0 grâce à une dernière réussite de Nsilu (84′, 4-0) qui marque bien la différence de niveau entre ces deux formations dans cette dernière ligne droite.

Fred Torres, auteur d’un doublé

Au classement, Lancy profite de la défaite d’Echallens et du nul de Meyrin pour voir deux concurrents directs prendre du retard. Seuls Team Vaud et Martigny, sous réserve de victoire valaisanne dans le match à rejouer mercredi face à Vevey, sont à hauteur alors qu’il ne reste qu’une partie. Lancy s’est donc offert une finale à Meyrin la semaine prochaine.

« A nous de faire le nécessaire samedi prochain »

A l’heure de l’analyse, l’entraîneur chênois David Joye reconnaissait la supériorité adverse : « C’était un match très difficile. On peut clairement dire que Lancy nous était supérieur aujourd’hui. Nos adversaires sont dans une phase de course aux finales alors que nous on est plus dans une phase de fin de saison où l’on ne joue plus rien et où on donne du temps de jeu à certains qui en ont moins eu. Forcément, cela se sent sur le terrain où, même si on a eu des phases intéressantes, on sentait que Lancy pouvait passer l’épaule ».

« Quand on arrive à la pause à 0-0, continue Joye, tu te dis que tu peux aller chercher quelque chose si tu restes dans le truc encore quelques minutes, mais on prend deux buts en deux minutes. Après, c’était fini. On a essayé de jouer et de produire du jeu, on ne veut pas brader nos matches, mais on en profite pour faire des essais pour préparer la saison prochaine, en donnant des minutes à des jeunes du club pour nous donner des réponses. »

Et le mentor des Trois-Chêne de conclure : « On a vécu une saison intéressante, avec un très bel automne à 24 points. Un premier tour où tout nous a réussi. Là, sur le printemps, on a eu quelques soucis et absents qui font vite la différence. On a pu ainsi voir vraiment le travail qu’il nous reste à faire pour jouer dans cette division. Et en cela, la saison prochaine va vraiment être intéressante si on veut s’installer durablement ». Le CS Chênois terminera sa saison la semaine prochaine en recevant la seconde garniture du FC Thoune, déjà condamnée à la relégation.

Du côté des vainqueurs, Bruno Codeas était satisfait de la performance globale de sa formation, mais surtout du début de la deuxième mi-temps : « C’est une victoire assez large et logique par rapport à ce qu’on a proposé dans le jeu depuis la 1ère minute de jeu. On a remotivé nos gars à la pause et ça a porté ses fruits. Ces deux buts nous ont fait beaucoup de bien. Après la défaite à Naters, j’avais dit à mes gars qu’on avait plus aucun joker et qu’il fallait gagner ces deux dernières rencontres. On a gagné aujourd’hui, à nous de faire le nécessaire samedi prochain pour ne pas avoir de regret. On fera les comptes à ce moment-là. »

La semaine prochaine, Lancy se déplace donc à Meyrin avec l’objectif de prendre les trois points en surveillant les performances du Team Vaud (qui joue Echallens) et Martigny (qui reçoit Etoile Carouge) ainsi que de Delémont dans le groupe 2. Si Martigny remporte son match à rejouer contre Vevey vendredi, il y aura trois équipes à 45 points au coup d’envoi de la dernière journée, mais Lancy a le moins bon goal-average du trio. Il faut donc gagner, et espérer pour voir les joueurs de Bruno Codeas rejoindre Etoile Carouge dans les finales.

 

LANCY FC – CS CHÊNOIS  4-0 (0-0)
Stade de Marignac

Buts : 46′ Qarri 1-0, 49′ Torres 2-0, 75′ Torres 3-0, 84′ Nsilu 4-0

Lancy (4-3-3) : Dumont – Palermo, Ndiaye, Aïachi, Gomes – Haliti ©, Barroso (78′ Poceiro), Torres (76′ Inaki) – Lachenal (72′ Kaya), Nsilu (84′ Pasche), Qarri.
Entraîneur : Bruno Codeas

Chênois (4-3-3) : Diallo – Nucera (34′ Mboso), Olivera, Awoa, Isabey © – Tshikomb, Bilali, Martinez – Cottier, Racioppi (60′ Suljicic), Vieira (76′ Ibongo).
Entraîneur : David Joye

Avertissements : Ndiaye, Barroso (Lancy)

 

Photos : Stéphane Eursels

 







Share.