Servette renverse GC au bout du suspense

0

GEF M-18 / La victoire a mis du temps à se dessiner pour les jeunes grenat qui ont fini par l’emporter grâce à une incroyable fin de match (3-2). En attente du barrage retour, Servette conserve toutes ses chances de qualification.

Pour les M-18 servettiens, ce samedi 25 mai marquait le début des playoffs. La qualification pour cette phase finale avait été semée d’embûches pour Servette, qui était toutefois parvenu à se frayer une place parmi les huit premiers en haussant son rendement lors des dernières journées (4 victoires en cinq matchs). Huitièmes, les Grenat n’avaient donc d’autre choix que d’affronter le vainqueur du championnat dès le premier tour de cette phase éliminatoire: les Zurichois de GC. Défaits par cet adversaire à deux reprises sur le score de 2-1 au cours de la saison, les joueurs de Domingos Ribeiro avaient deux choses à faire pour pouvoir espérer sortir vainqueurs de cette double confrontation: corriger les erreurs commises lors de leurs deux précédentes défaites contre Grasshopper et surtout continuer sur leur dynamique actuelle.

Les visiteurs annoncent la couleur

Les premières minutes sont exclusivement servettiennes. Les locaux mettent immédiatement la pression et semblent vouloir prouver que la différence au classement entre les deux équipes n’aura pas d’influence lors de cette double confrontation. Oliveira, Holcbecher et Azevedo ont chacun une belle occasion lors de ces instants initiaux, mais manquent tous les trois de réussite. En face, au contraire, Grasshopper va faire preuve d’un redoutable réalisme en marquant sur son premier tir. À l’orée de la surface, Freitas laisse partir un splendide enroulé qui se loge dans la lucarne gauche d’Omeragic (9′, 0-1). Avec cette seule action, les Zurichois ont rappelé qu’ils n’avaient pas conclu la saison à la première place et avec la deuxième meilleure attaque de la ligue par hasard.

Cueillis à l’improviste, les Genevois commencent à douter et souffrent de plus en plus lors des offensives de GC. Heureusement pour Servette, Omeragic est bien éveillé et sort les frappes de Uka (14′) et de Kastrati (17′). Par la suite, la mi-temps perd un peu en intensité, bien que les locaux pointent à nouveau le bout de leur nez avec un joli centre de Wieland repris par personne (31′) et une frappe d’Azevedo déviée en corner (33′). Loin d’avoir été inférieurs à leur adversaire lors de la première période, les joueurs de Domingos Ribeiro peuvent toutefois récriminer leur manque de lucidité face au but.

Freitas a ouvert le score pour GC

Un dernier quart d’heure qui change tout

Malgré les signaux positifs envoyés durant les quarante-cinq premières minutes, les Grenat se font à nouveau avoir lors de l’entame de la période. Cette fois, c’est Bahtiyari qui punit Servette en concluant facilement face au but vide après un service de Uka (52′, 0-2). L’affaire se complique pour les Genevois, qui doivent absolument marquer s’ils veulent garder espoir pour se qualifier lors du match retour. D’ailleurs, les Zurichois ne sont pas loin de classer l’affaire à deux reprises mais Bahtiyari croise trop son tir (63′) et Omeragic répond présent sur le coup de tête de Mesonero (68′).

À un peu moins d’un quart d’heure du coup de sifflet final, un épisode va complètement changer la fin de la rencontre. Seul face au but, Sahitaj loupe la balle de match pour les visiteurs et, sur l’action qui suit, les Servettiens trouvent enfin la faille grâce à Dos Santos qui, entré en jeu récemment, profite de l’excellent centre de Monteiro (78′, 1-2). Cette première réussite fait pousser des ailes à Servette qui ne s’arrête pas en si bon chemin et égalise quatre minutes plus tard à peine. L’égalisation vaut la peine d’être racontée en détails tant le retourné acrobatique de Diallo, servi par Gradaille, est sublime (82′, 2-2).

En même pas cinq minutes, toutes les cartes ont été redistribuées. Domingos Ribeiro peut lui se permettre de sourire, car les changements opérés en cours de jeu auront été décisifs. Revenus à 2-2, les Grenat repartiraient en terres zurichoises avec des chances de qualification toujours intactes. Mais, alors que le temps additionnel est écoulé, Servette obtient un dernier coup franc à droite de la surface. La position du ballon semble être trop excentrée pour tenter une frappe directe, mais Azevedo en décide autrement. Auteur d’une bonne performance au poste de milieu offensif, le numéro 10 servettien couronne sa prestation du jour en envoyant la balle en pleine lucarne (95′, 3-2). Un but à la dernière seconde qui offre donc la victoire aux locaux, au bout d’une rencontre au scénario sensationnel.

Diallo, auteur du 2-2

« Il va falloir aller au bout »

Très fier de son équipe, Domingos Ribeiro considère que cette victoire finale reflète l’ensemble du match: « Finir en étant mené 2-0 aurait été injuste. Nous avons eu de la ressource physique et surtout mentale, cela s’est vu lors de la dernière demi-heure lorsque nous avons dominé. Je pense que la victoire finale est méritée ». L’entraîneur grenat, qui n’a pas été reconduit pour l’année prochaine, reste toutefois sur ses gardes avant la deuxième manche, et prévient que les siens ne se déplaceront pas à Zurich dans le but de défendre ce petit but d’avance: « N’oublions pas qu’il reste le match retour, il va falloir aller au bout de ces 180 minutes. Nous allons nous déplacer là-bas en gardant en tête que nous voulons avoir la possession du ballon et leur mettre la pression. Ce n’est pas parce que nous avons gagné aujourd’hui qu’il faut arrêter de jouer notre football ». 

Désormais, Servette devra jouer avec la même intensité au match retour pour réussir à se qualifier. Dans le cas contraire, la qualification pourrait s’avérer difficile, car nul ne doute que Grasshopper vendra cher sa peau.

Azevedo a offert la victoire aux siens

 

SERVETTE FC – GRASSHOPPER-CLUB ZÜRICH  3-2 (0-1)
Stade de Balexert

Buts : 9′ Freitas 0-1, 52′ Bahtiyari 0-2, 78′ Dos Santos 1-2, 82′ Diallo 2-2, 95′ Azevedo 3-2

Servette (3-5-2): Omeragic – Vouilloz ©, Henchoz, Magnin – Monteiro, Holcbecher, Oliveira (61′ Camara), Azevedo, Wieland (67′ Gradaille) – Diallo, Regillo (61′ Dos Santos).
Entraîneur : Domingos Ribeiro

GC (4-3-3): Makripodis – Correia, Mesonero ©, Iodice, Özer – Scheidegger, Kalem, Kastrati (86′ Matkovic) – Uka (83′ Rastoder), Bahtiyari, Freitas (72′ Sahitaj).
Entraîneur : Goran Ivelj

Avertissements : Azevedo (Servette); Makripodis (GC)

 






Share.