3ème ligue : le bilan des promus

0

Il y quelques semaines, Champel a été sacré champion de 3ème ligue après avoir battu Meyrin II en finale. Les deux équipes évolueront en 2ème ligue la saison prochaine. Nous faisons le point avec les entraîneurs Alexandre Da Costa et Auro Duarte.

GROUPE 1

Il n’y a pas vraiment eu photo cette saison dans le groupe 1 de 3ème ligue. Meyrin II a dominé ce championnat du début à la fin avec pas moins de 19 victoires en 22 journées, totalisant ainsi 58 points, à une petite unité du record de 3ème ligue détenu par Choulex (2007), Interstar (2015) et Grand-Saconnex (2018).

Pour sa seconde année à la tête de l’équipe, Alexandre Da Costa, ancien joueur du club, a réussi son pari d’emmener la réserve meyrinoise en 2ème ligue, une catégorie qui permet d’avoir une meilleure synergie avec la première équipe. « Je ne veux pas passer pour un arrogant, mais j’y croyais dur comme fer à cette promotion. Plus les journées passaient, plus je me rendais compte qu’on avait largement le potentiel pour monter. Même après la défaite contre Chênois, on était sereins, on avait un calendrier favorable après. Le bilan de la saison est forcément positif, on mérite cette montée par rapport à ce tout ce qu’on s’est investis ».

Après une première année où la promotion n’a pas été au rendez-vous, cette saison a été la bonne pour Meyrin II. Le secret ? Des jeunes avec une année d’expérience en actifs dans les pattes, ainsi qu’une bonne entente avec la première équipe. Alex Da Costa confirme : « Travailler avec des jeunes a ses avantages et ses inconvénients. La majorité de nos joueurs avait déjà fait une saison en actifs, ce qui a compté énormément ».

Avec cet objectif désormais atteint, l’ambition en 2ème ligue sera moins axée sur les résultats et davantage dans la formation. Da Costa conclut : « On veut déjà se maintenir. Le but de cette équipe est de rapprocher les niveaux avec la première équipe, afin de préparer les joueurs à y jouer. Mais également de gagner en expérience et en maturité. C’est un objectif purement de formation maintenant, il n’y a plus l’obligation de résultat de monter absolument ».

Objectif accompli pour Meyrin II

GROUPE 2

« L’objectif sera de remonter au plus vite », nous disait Auro Duarte il y a un an quand il venait de s’engager au FC Champel, tout juste relégué en 3ème ligue. C’est désormais chose faite. Mais tout ne fut pas aisé, loin de là. Au début du second tour, l’équipe comptait en effet sept points de retard sur le leader, US Carouge. « A ce moment-là, j’ai dit aux joueurs de penser à Etoile Carouge, j’étais persuadé que sur la longueur, ce serait eux les rivaux », nous confie Auro Duarte. Le Brésilien avait vu juste : à deux journées de la fin, les Champelois ne dépendaient pas d’eux-mêmes puisqu’ils devaient s’imposer sur le terrain du leader suivant : Etoile Carouge II. Une victoire 0-1 à la Fontenette suivie d’une confirmation contre Meinier lors de la dernière journée (4-0) ont permis aux Champelois de retrouver l’élite cantonale. 

Contrairement à ses poursuivants qui ont dû compter sur leurs buteurs, Champel a moins dépendu des individualités. Pour preuve, 18 joueurs différents ont fait trembler les filets en championnat et les meilleurs buteurs de l’équipe, Croce et Belarbi, ne comptent « que » 12 buts. Au final, une année après les relégations de la première et de la deuxième équipe, Champel a rectifié le tir avec une double promotion. « Cela n’a pas été facile. C’était une saison avec plein de moments forts et de suspense. Nous étions trois équipes à jouer le haut du tableau. A mon avis, c’était le groupe le plus fort de 3ème ligue, avec les deux équipes qui venaient de tomber de 2ème ligue ainsi qu’Etoile Carouge II qui essaye de monter depuis plusieurs années. » 

Pour couronner le tout, les Champelois ont remporté la finale pour le titre de champion contre le promu de l’autre groupe, Meyrin II, sur le score de 4-3 au Stade de Frontenex. Ironie du destin, c’est exactement sur ce même terrain de Frontenex qu’Auro Duarte était champion de 2ème ligue il y a 10 ans avec le FC Geneva.

L’avenir en 2ème ligue passera par « l’intégration progressive de nos jeunes talents sans brûler les étapes, explique Duarte. Il faut continuer à s’appuyer sur des clubistes, ce sont des piliers ». Pour finir, en ce qui concerne le recrutement, le mentor brésilien ne veut pas recruter pour recruter : « Il faut qu’il soit fait dans l’optique de ce groupe qui vit très bien, je ne veux pas détruire la vie de ce groupe. Si un joueur veut intégrer mon équipe, il ne faut pas seulement qu’il ait le qualités footballistiques, il faudra d’abord considérer le côté humain ».

Champel, champion de 3ème ligue

 

Photos : jlap.ch et FC Champel







Share.