Courageux, l’OG peut s’en mordre les doigts

0

Menés de deux unités à la pause, les Olympiens ont rattrapé leur retard face à Team Vaud M-21 avant de subir le but du KO dans le temps additionnel (2-3).

En pleine tourmente au niveau administratif, l’Olympique de Genève était appelé à se focaliser sur l’aspect purement sportif ce dimanche. Après avoir fait ses débuts chez l’autre néo-promu Terre Sainte (0-0), le club de Varembé recevait dimanche après-midi un finaliste de la saison passée: Team Vaud M21. Tout juste une semaine après sa nomination comme entraîneur de la première équipe, Kristian Cvijetic s’apprêtait lui à faire ses débuts sur le banc olympien. Pour l’occasion, le onze choisi était pratiquement le même que celui aligné à Terre Sainte, exception faite pour Ajdini, remplacé par Blerim Arifi au milieu.

Deux inattentions qui coûtent cher

Dès le début de match, les locaux ne se cachent pas et viennent chercher haut leur adversaire. Pas le temps toutefois d’apprécier ce pressing que la défense de l’OG, plus passive que jamais, se fait avoir dans la profondeur. Strohbach –défenseur central prêté à Team Vaud par Servette– envoie une transversale qui troue la ligne défensive olympienne avant de terminer dans les pieds de Baddy Dega, qui fusille Eyer après le premier rebond du ballon (2′, 0-1). Cette réussite d’entrée de l’ancien Carougeois formé à Meyrin ne démoralise toutefois pas les joueurs de Cvijetic, qui confirment les bonnes choses vues lors des premiers instants de la rencontre en récupérant plusieurs ballons dans les trente derniers mètres vaudois.

Naturellement, les occasions commencent à arriver pour l’OG. Le très jeune gardien Falk s’illustre à de multiples reprises: d’abord en détournant en corner le coup de tête de Bajrami (13′), puis en contrant les tirs de Mboso (20′ et 37′). Malchanceux, l’ailier arrivé en provenance de Chênois attrape aussi le poteau en première mi-temps. Team Vaud subit, mais est capable de faire mal à tout moment grâce notamment à la qualité technique de ses joueurs et à la vitesse de ses attaquants. Plusieurs fois, le trio offensif formé par Schmidt, Almada et Lukembila s’illustre. C’est cependant une nouvelle fois le milieu de terrain Baddy Dega qui marque, cette fois en reprenant un corner de Rochat de la tête (42′, 0-2). À l’heure du thé, le score est sévère pour une équipe d’OG qui a mis en difficulté plus d’une fois son vis-à-vis, mais qui paye cher sa passivité défensive.

Baddy Dega, pressé ici par Mboso, s’est offert un doublé.

Des risques payants

Avec deux buts à remonter à mi-chemin parcouru, le nouvel entraîneur Cvijetic ne fait pas les choses à moitié: « Aujourd’hui, je ne connaissais pas encore tous les joueurs et je me suis donc appuyé sur mes assistants qui sont là depuis un moment pour tenter quelques modifications afin qu’on puisse davantage aller de l’avant », justifie ce dernier. Dès la reprise, les frères Arifi sont remplacés par Barbosa et Howard. L’OG joue alors en 4-2-4, avec des latéraux particulièrement offensifs. Dès lors, l’assaut au but lausannois commence. Marques est le plus dangereux des siens et est stoppé par Falk deux fois de suite au retour des vestiaires. Ce n’est toutefois que partie remise, puisque le numéro 7 de l’OG, servi à l’entrée des seize mètres par Howard, réussit à merveille sa reprise de volée (57′, 1-2). Alors que la demi-heure de jeu pointe le bout de son nez, le match est complètement ouvert.

Comme juste qu’il soit, l’Olympique de Genève redouble d’intensité après la réduction de l’écart. Corners, frappes de loin, contre-attaques, centres: les locaux essayent par tous les moyens de recoller au score mais la tâche n’est pas simple car Team Vaud est solide et la fatigue se fait ressentir dans les rangs des Genevois. Non-parvenus lors de cette deuxième période, les visiteurs ont davantage d’espaces en fin de match car l’équipe de Varembé se jette vers l’avant. Toutefois, les risques pris par OG au niveau tactique vont s’avérer payants, pour le bonheur de Kristian Cvijetic. L’égalisation est quelque peu chanceuse, avec Marques qui pousse le cuir au fond d’une talonnade après un  cafouillage, mais est clairement méritée (82′ 2-2).

Les locaux ont alors une dizaine de minutes pour compléter leur remontée. Les jeux semblent être faits lorsque Barbosa centre au second poteau pour le meilleur buteur olympien de la saison dernière, Behar Bajrami. Pourtant, ce dernier ne parvient pas de justesse à se jeter sur le ballon pour le pousser au fond. Malgré cette occasion finale manquée, cela resterait un bon point de pris pour les locaux, et pourtant… Alors que l’arbitre a pratiquement déjà son sifflet en bouche, Lukembila se retrouve seul dans la surface face à Eyer. Sans difficultés particulières, l’ailier numéro 11 glisse un pointu et fait trembler les filets, en offrant ainsi les trois points à son équipe. À la recherche du but de la victoire jusqu’à la fin, l’OG a été trop gourmand et aurait mieux fait de repasser à un système moins offensif. Quoi qu’il en soit, la défaite est cruelle pour les joueurs de Cvijetic qui ont montré du coeur et du jeu.

Le doublé de Marques n’a pas été suffisant

Une réaction prometteuse

Auteur d’un doublé pour la deuxième apparition en 1ère ligue de sa carrière, Marques affichait un visage déçu au vu du score final: « On va essayer de rester positif et d’apprendre de ces erreurs qui ont permis à Team Vaud de vite se mettre en position avantageuse. L’important maintenant sera de retourner au travail dès demain, sans se laisser abattre par ce but à la dernière minute. Pour la plupart de l’effectif, dont moi, être à ce niveau-là est quelque chose de nouveau et la réaction affichée en deuxième mi-temps est satisfaisante ». 

N’ayant dirigé pas plus de deux entraînements depuis son arrivée, Kristian Cvijetic se montrait lui plutôt confiant pour la suite: « J’ai déjà pu voir certains points à améliorer. Aujourd’hui c’est une défaite, certes, mais si nous réussissons à jouer régulièrement comme nous l’avons fait en deuxième mi-temps, nous verrons de belles choses. On est en train de construire, le dénouement est décevant pour les joueurs, certes, mais demain ce match sera oublié et on préparera déjà la suite. On est tous confiants pour ce nouveau départ ».

              Première sur le banc frustrante pour Cvijetic.

Laisser l’extra-sportif de côté

Concernant les récents chamboulements advenus au sein du staff de la première équipe, l’ailier de l’OG n’a pas été tant surpris que ça, et affirme que le groupe est déterminé à repartir de plus belle sous les ordres d’un nouvel entraîneur: « C’est vrai qu’il y a eu beaucoup de changements ces derniers temps, mais on était déjà un peu préparés à tout ça. On avait entendu ces histoires de diplômes, on nous a dit qu’une solution avait été trouvée mais on on avait compris que la situation était loin d’être résolue. Maintenant, nous sommes là et nous ne devons pas nous laisser influencer par l’extra-sportif. Cette touche de professionnalisme venue de l’extérieur nous fera probablement du bien. Nous, les joueurs, sommes bien entourés et il faudra à présent le prouver en continuant de répondre présents sur le terrain ».

Cvijetic affirme lui qu’il n’était au départ pas destiné à prendre les rennes de la Une, mais désire désormais s’investir à 100% dans son nouveau poste et laisser de côté tout ce qui se dit autour de l’OG: « On avait discuté pour que je prenne éventuellement en charge le côté direction technique chez les juniors. Après, il y a eu un autre besoin qui est apparu au club. On m’a proposé ce challenge et j’ai accepté, en affirmant que j’étais prêt à collaborer avec les membres du staff déjà en place, mais selon mes conditions. J’ai de ce fait amené Oscar Acosta, mon assistant venu de l’extérieur. À présent, il faut travailler sans penser à tout ce qui se passe autour de nous. Je regarde le présent et le futur. Le match d’aujourd’hui fait quant à lui déjà partie du passé, mais nous sera utile pour construire notre futur ».

Le message est clair, l’équipe n’a pas l’intention de se laisser abattre malgré la révolution qui a eu lieu en interne. Le match de Coupe de Suisse de dimanche face au FC Schoenberg, pensionnaire de 2ème ligue, sera l’occasion de se relancer pour le club de Varembé. En attendant, l’OG –comme Terre Sainte et Chênois– ne compte qu’un point au classement et devance uniquement Azzurri, prochain adversaire en championnat.

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC – TEAM VAUD M-21  2-3 (0-2)
Stade de Varembé, terrain synthétique

Buts: 2′  Baddy Dega 0-1, 42′ Baddy Dega 0-2, 57′ Marques 1-2, 82′ Marques 2-2, 94′ Lukembila 2-3

OG (4-3-3): Eyer – Abouna Ndzana, Kuduzovic  (54′ Bytyqi), Nascimento, Ferrillo – Pais, M. Arifi © (46′ Barbosa), B. Arifi (46′ Howard) – Marques, Bajrami, Mboso.
Entraîneur: Kristian Cvijetic

Tem Vaud (4-3-3): Falk – Ouattara © (83′ Liardet), Strohbach, Machado, Da Sa (73′ Cueni) – Bares, Baddy Dega, Rochat (93′ Moraga) – Schmidt (65′ Hysenaj), Almada, Lukembila.
Entraîneur: Ilija Borenovic

Avertissements: M. Arifi, Abouna Ndzana, Marques, Howard, Pais (OG); Ouattara, Almada (Team Vaud)

 

Photos : Stéphane Eursels

 






Share.