« Nous aurons probablement une étiquette de favori »

0

À l’heure de la reprise en 1ère ligue, Meyrin a envie de se refaire après avoir manqué les finales l’an dernier. Joueur-phare de l’effectif, Alexandre Valente n’a pas de doute : il faudra compter sur l’équipe des Arbères.

La saison qui s’est conclue au printemps dernier n’est certainement pas un beau souvenir pour Meyrin, qui n’a pas réussi à se qualifier pour les finales de promotion pendant que le voisin carougeois était promu en Promotion League. Plus de deux mois après, les Meyrinois espèrent repartir du bon pied et rêvent d’imiter le chemin tracé par les Stelliens.

Des recrues expérimentées

Titulaire au sein de l’attaque jaune et noire l’an dernier aux côtés de Matt Moussilou et de Natanael Martins Cepa –39 buts à eux trois en championnat–, Alexandre Valente est prêt et confiant pour la saison à venir : « On a tous été très déçus d’échouer lors de la dernière journée l’an dernier. Cette année, les ambitions n’ont pas changé et sont peut-être encore plus grandes que l’année dernière : il va falloir atteindre notre objectif ».

Pour ce faire, Meyrin a renouvelé sa confiance en son entraîneur Jean-Philippe Lebeau et a également fait quelques transferts. « Nous avons dû faire avec certains départs de joueurs importants, notamment celui de Nosa Howard, notre défenseur droit titulaire qui a signé à l’OG. En revanche, on s’est très bien renforcés. Selon moi, il y a trois arrivées qui sont essentielles et qui vont faire beaucoup de bien au groupe : Ibrahim Tall –ex-joueur de Nantes, Sochaux, Lausanne-Sport et Le Mont, comptant 6 sélections avec l’équipe nationale du Sénégal, ndlr– qui va apporter de l’expérience et un leadership qu’il nous manquait. Ensuite, il y a Paul Pasquier qui a disputé une soixantaine de matchs en Promotion League et qui a une mentalité qui fera du bien à l’équipe. Enfin, il faut souligner l’arrivée de Fabrizio Zambrella, –plus de 100 matchs en Super League et en Serie B italienne, ndlr– au milieu de terrain« .

Les Meyrinois ont donc décidé de miser sur l’expérience en mettant sous contrat de nouveaux joueurs qui ont connu les échelons supérieurs, après Moussilou, Paçarizi, Diallo et Valente. « Avoir des joueurs expérimentés dans une équipe qui se situe entre le niveau amateur et semi-pro fait du bien au groupe, poursuit le numéro 11 meyrinois. C’est aussi quelque chose de positif pour les jeunes joueurs qui intègreront la première équipe cette saison. Les jeunes sont tous des travailleurs avec des bonnes mentalités, ils vont pouvoir apprendre et auront certainement eux aussi un rôle à jouer au cours de la saison ».

Valente et Moussilou feront-ils encore trembler les défenses de 1ère ligue ?

Un démarrage corsé

Le calendrier n’a pas été tendre avec les Meyrinois qui débuteront la saison avec deux déplacements à Martigny et Naters, suivis d’un troisième en Suisse alémanique du côté de Wetzikon pour le compte de la Coupe de Suisse. L’ailier portugais sait toutefois qu’il ne faut pas se contenter d’être performant à domicile lorsqu’on vise les finales : « C’est vrai que les Arbères est un stade qui nous réussit bien. Ceci dit, je pense que cette année il faut prendre un match à la fois, en essayant de tous les gagner, que ce soit à l’extérieur ou à domicile. Nous aurons probablement une étiquette de favori si on considère l’équipe qu’on avait l’année passée et qu’on y ajoute les nouvelles recrues. On n’est plus une petite équipe, nous devons imposer notre jeu à l’extérieur comme à domicile ». 

Les Jaune et Noir sont donc déterminés à faire de cette saison une réussite, mais devront se méfier de la concurrence. « Il va falloir surveiller Team Vaud et Martigny, qui ont tout deux disputé les finales. YB M21 est aussi une redoutable équipe sur laquelle il faudra compter, sans oublier Lancy qui, malgré les nombreux départs, sera un adversaire redoutable comme chaque année », précise Valente. Le défi est donc de taille pour atteindre les finales, comme le club l’avait fait en 2013 et en 2018.

Une carte à jouer en Coupe de Suisse?

Outre le championnat, la coupe de Suisse est aussi un challenge alléchant pour les Meyrinois, qui affronteront Wetzikon, pensionnaire de 2ème ligue lors du premier tour le samedi 17 août. Eliminé précocement contre Cham l’an passé, Meyrin aborde ce premier tour en tant que favori, et espère tenir son rang : « Face à une équipe d’une division inférieure, ça peut toujours être un match piège. Nous ne sous-estimerons pas l’adversaire. Nous avons la chance cette année d’avoir avec nous un joueur comme Fabrizio Zambrella qui a gagné la Coupe de Suisse lorsqu’il jouait à Sion. Nous espérons que son expérience sera aussi un facteur important pour nous permettre d’aller le plus loin possible ». 

Que ce soit en championnat ou en coupe de Suisse, Meyrin est ambitieux et semble prêt à aborder cette nouvelle saison. À présent, seul le terrain pourra donner raison à Valente et ses coéquipiers, qui devront être performants dès leurs premiers déplacements à Martigny et à Naters.

 

TRANSFERTS

Arrivées : Zambrella et Tall (Stade Nyonnais), Pasquier (reprise), Bleve et Salihi (Bernex), Lamers (Servette M21)
Départs : Howard et Dias Chaves (Olympique GE), Buchs (Veyrier), Alvaro (UGS)

 

Photos : Stéphane Eursels

 






Share.