Un Lancy combatif vient à bout d’un maladroit Vevey

0

Les Lancéens démarrent leur saison par une victoire à domicile. Réduits à 10 pendant une bonne demi-heure, les protégés du nouvel entraîneur Boudjellaba ont résisté et ont fait preuve de réalisme. L’équipe s’est notamment reposée sur les coups d’éclat du talentueux Negro et les parades de Dumont.

Première réussie pour Djamel Boudjellaba et le Lancy FC. À Marignac, les Lancéens sont sortis vainqueurs de leur premier duel de la saison en l’emportant 3-2. Opposés à une équipe de Vevey déterminée, les locaux ont fait preuve d’un réalisme sans faille pour s’imposer. Au contraire de leur adversaire.

Un début sur les chapeaux de roues

Dès le coup d’envoi, l’équipe veveysanne prend le jeu à son compte. Des centres à foison sont envoyés dans la surface adverse pour tenter de trouver la tête du grand Bunjaku. Mais le centre-avant des Vaudois ne parvient pas à cadrer une seule tentative. De son côté, Lancy opte pour une stratégie attentiste en ce début de match. Privé de son capitaine et milieu de terrain Haliti, le tacticien Boudjelaba mise sur un 4-4-1-1 avec dans l’axe du milieu la paire Ribeiro-Avdulahi. Ce dernier, arrivé cet été en provenance d’Etoile Carouge, n’est pas la seule recrue alignée d’entrée, puisque Giancarlo Negro est également de la partie. Transféré cet été en provenance de Team Vaud M21, le talentueux attaquant de 21 ans est placé en pointe, avec Torres en soutien.

En phase offensive, le 4-4-1-1 initial se transforme en 4-2-3-1, avec Kaya et Lachenal qui galopent sur leur côté respectif. Et c’est justement lors de sa première action offensive que Lancy ouvre la marque. Sur une percussion de Torres, sa tentative est mal renvoyée par la défense adverse. Le ballon retombe dans les pieds de Kaya qui ne se fait pas prier pour tromper le portier veveysan (5′ 1-0). 

Negro, déjà buteur pour son premier match officiel avec Lancy.

Piqués au vif, les Vaudois tentent de répondre dans la foulée. Mais encore une fois, ils pêchent dans le dernier geste. Les tentatives ne sont pas cadrées, et la domination reste stérile.

C’est d’ailleurs Lancy qui est tout proche de signer le 2-0, lorsque Negro, seul au cinq mètres, reprend un centre de Lachenal. Hélas pour les locaux, la reprise du numéro 9 s’envole au-dessus des cages de Zimmerman.  Ce n’est que partie remise. Trois-cents secondes plus tard, sur le même scénario, Negro trouve cette fois-ci les filets. L’attaquant ne pouvait pas mieux espérer pour son début sous ses nouvelles couleurs (15′ 2-0). Quand Lancy accélère, il fait mal. Un réalisme qui est la marque de fabrique du coach Boudjellaba, en somme.

La fatigue se fait ressentir, les esprits s’échauffent

Les Veveysans sont sonnés. Ils ont beau avoir le ballon, ils ont déjà deux longueurs de retard. Et l’addition aurait pu être encore plus salée si Lachenal s’était davantage appliqué sur sa tentative après un corner. Le 3-0 évité, Vevey réduit la marque sur l’action qui suit. Sur un long ballon, Bunjaku est envoyé droit au but. Les défenseurs de Lancy s’arrêtent et lèvent la main pour signaler le hors-jeu. Mais le jeu continue et le numéro 77 de Vevey peut tranquillement tromper Dumont, sorti désespérément (28′ 2-1). S’en suit une grosse contestation de la part des joueurs, du banc, et de tout le stade de Marignac.

Le dernier quart d’heure se joue au mental. Déjà. La fatigue commence à s’installer et les esprits s’échauffent. Mis à rude épreuve, les organismes sont touchés. Vevey effectue d’ailleurs son premier changement avant la pause.

Toutefois, la dernière émotion de ces premières 45 premières minutes est à mettre à l’actif des visiteurs. Gasic chipe le ballon au capitaine Barroso et envoie une nouvelle fois Bunjaku face au gardien. L’attaquant vaudois tente cette fois-ci de dribbler Dumont. Mais d’un geste maladroit, il pousse trop son ballon et s’excentre. Le tir qui suit est facilement repoussé par les défenseurs de Lancy, revenus in extremis.

Une minute de folie

La seconde période est la continuité de la première. Vevey a le ballon et Lancy bouche les espaces. C’est à la 56ème minute que le match bascule : suite à un duel perdu, le latéral Palermo perd son sang froid et assène un coup de pied à son homologue vaudois. Rouge direct.

Réduits à dix, les hommes de Boudjellaba redoublent d’efforts. Kaya descend d’un cran et Torres coulisse sur le côté. Désormais en 4-4-1, Lancy mise sur la contre-attaque et la vitesse de Negro. En face, Vevey pousse. Les tentatives arrivent à intervalles rapprochées. C’est surtout sur les coups de pied arrêtés que les Vaudois sont dangereux. Dumont doit en effet sortir le grand jeu à plusieurs reprises sur corner.

Bunjaku, auteur d’un doublé, aura fait trembler les Lancéens jusqu’au bout.

Mais encore une fois, ce sont les locaux qui vont venir punir le manque d’efficacité adverse. Negro part en contre-attaque. Seul, il mystifie les deux défenseurs en face de lui et parvient à devancer la sortie du gardien Zimmerman du bout du pied. Arrivé comme un boulet de canon, Lachenal marque le plus simple des buts. Une réussite et une passe décisive pour Negro. Intégration réussie. On se réjouit surtout de le voir évoluer avec l’expérimenté Karim Chentouf. Lancy vient en effet de recruter l’ancien nyonnais, passé brièvement par Stade Lausanne cet été, et qui a marqué la bagatelle de 22 buts l’an dernier en Promotion League.

En réussissant à signer le 3-1 en infériorité numérique, on se dit que Lancy a fait le plus dur. Que nenni. Sur le coup d’envoi, Vevey United parvient de nouveau à réduire la marque par Bunjaku. Nous voilà une nouvelle fois revenus au point de départ. Sauf qu’il ne reste plus qu’un gros quart d’heure à jouer.

Les visiteurs vont alors tenter le tout pour le tout. Objectif : accrocher au moins le point du nul. Mais le coach Boudjellaba pose le verrou. Il fait entrer l’imposant De Matos dans l’axe de la défense pour un généreux Lachenal. Lancy tient bon et peut exulter. Une victoire soufferte, mais précieuse.

« J’ai apprécié la combattivité et l’état d’esprit de mon équipe »

Une fois la rencontre terminée et les émotions retombées, Kamel Boudejellaba se montrait satisfait :  « Je suis globalement content de ce premier match, commente le nouvel entraîneur lancéen. Nous avons bien débuté le match avec deux buts rapides. Sur la fin de la première mi-temps et début de la deuxième, cela a été plus délicat. Nous avons concédé pas mal d’occasions. Le jeu est devenu ensuite plus haché. J’ai surtout apprécié la combativité et l’état d’esprit de mon équipe ».

Réduit à dix dès la 56ème minute et sous une chaleur assommante, le mentor des Rouges n’a toutefois effectué son premier changement que lors du dernier quart d’heure de jeu. Un choix justifié : « Malgré l’infériorité numérique, l’équipe était bien en place. De plus, les joueurs étaient déjà perturbés par ce carton rouge. Je ne voulais pas davantage les déstabiliser ».

Une victoire qui lance parfaitement la saison d’une équipe de Lancy ambitieuse. Il s’agira désormais d’enchaîner les bons résultats avec un premier déplacement la semaine prochaine à Berne pour y affronter la seconde garniture des Young Boys dimanche à 14h30. 

 

LANCY FC – FC VEVEY UNITED  3-2 (2-1)
Stade de Marignac

Buts : 5′ Kaya 1-0, 16′ Negro 2-0, 28′ Bunjaku 2-1, 72′ Lachenal 3-1, 73′ Bunjaku 3-2

Lancy  (4-4-1-1) : Dumont – Aïachi (87’ Luisoni), Gomes, Barroso ©, Palermo – Lachenal (81’ De Matos Ferreira), Ribeiro (73’ Poceiro), Avdulahi, Kaya (90’ Ouarghi) – Torres – Negro.
Entraîneur : Kamel Boudjellaba

Vevey (4-5-1) : Zimmermann – Reis, Kanté, Elefante, Fernandez (65′ Hajdini) – M’Sabeg (65′ Gabriele), Kari (42′ Ahamada), Gasic (82′ Tafaj), Ferreira, Protopapa – Bunjaku
Entraîneur : Christophe Caschili

Avertissements : Barroso, Ribeiro, Luisoni et Lachenal (Lancy) ; Ahamada (Vevey)
Expulsion : 58′ Palermo (Lancy)

 

Photo: Stéphane Eursels






Share.