Que de regrets pour l’OG

0

Dominateur durant la grande majorité de la rencontre, le club de Varembé quitte finalement la Coupe de Suisse après un but encaissé dans les arrêts de jeu face à Bavois (1-2).

Des regrets, beaucoup de regrets… L’Olympique de Genève se demandera longtemps comment il a pu laisser filer cette qualification historique pour les 1/8 de finale de la Coupe de Suisse. Il l’a longtemps tenue en main grâce à une performance de haute volée mais deux exploits individuels en toute fin de match sont venus anéantir les efforts consentis par les joueurs de Kristian Cvijetic. Une élimination frustrante, mais qui servira sans aucun doute d’apprentissage pour la suite à ce « jeune » club.  

Une partition presque parfaite

Pour OG, l’occasion était belle ce samedi après-midi de se qualifier pour le troisième tour de la Coupe nationale. Même s’il est vrai que Bavois évolue une ligue au-dessus, cette différence ne s’est jamais ressentie sur le terrain, tant les Olympiens ont maitrisé leur sujet. Ce sont eux qui ont imposé leur rythme dès le coup d’envoi. Dans leurs petits souliers, les visiteurs n’ont inquiété qu’une seul fois Grujicic en première période, sur une tentative de Savic à bout portant.

Il a cependant manqué de la justesse technique et du sang froid dans les 30 derniers mètres pour que les locaux ne réussissent à prendre l’avantage avant la pause. La meilleure opportunité est venue d’une tête du défenseur Nascimento sur un corner botté de la droite. Le ballon a terminé sa course juste au-dessus de la transversale des buts d’Enrico. 

La domination des Genevois fut encore plus marquante en début de seconde période. Et c’est en toute logique qu’ils sont parvenus à ouvrir la marque à l’heure de jeu. Profitant d’une grossière bévue de l’ancien sédunois Bühler, Blerim Arifi a parfaitement ouvert son pied pour envoyer le ballon au fond des filets (59′, 1-0). Une réussite récompensant la première heure de grande qualité proposée par les hommes de Kristian Cvijetic. « Nous avons fait un superbe match, expliquait le dernier rempart Grujicic après la rencontre. Malheureusement, nous n’avons pas su nous mettre à l’abri… ».

La joie du buteur B. Arifi, accompagné de Marques.

Une question d’expérience

Après avoir mal négocié plusieurs balles de contre, ce qui devait arriver, arriva. Pas dangereux jusque-là, mais toujours dans le match avec ce score étriqué, Bavois a fait preuve d’une efficacité chirurgicale pour égaliser sur un but venu de nulle part. En position excentrée, le nouvel entrant De Veiga a certainement réussi l’un des plus beaux buts de sa carrière : sa reprise de volée en première intention a filé tout droit dans la lucarne de Grujicic (79′, 1-1). 

« C’est ça l’expérience du haut niveau, s’exclamait Grujicic. Ils ont trois occasions, ils en mettent deux. Ils ont cette expérience qui nous manque encore ». Cette fameuse troisième occasion a donc donné le but de la victoire aux Vaudois. Demiri a crucifié OG dans les arrêts de jeu alors que les deux équipes se dirigeaient tout droit vers les prolongations. Le 10 des Rouges a décoché une frappe limpide synonyme de qualification pour le tour suivant (91′, 1-2).

Grujicic, décisif en première période devant Savic. 

La frustration était évidente chez les locaux comme l’expliquait leur gardien : « C’est vraiment frustrant de perdre de la sorte après avoir réussi une telle performance. Nous les avons parfaitement bloqués. C’est dur pour les joueurs qui ont tout donné, ça me fait de la peine. Il y avait une magnifique ambiance aujourd’hui à Varembé et dans l’ensemble, je pense que nous méritions de passer. Cette qualification aurait fait beaucoup de bien au club ». Sachant que Bavois affrontera le petit poucet de la compétition au prochain tour (FC Béroche-Gorgier, 2ème ligue, qui a éliminé Lancy), la frustration doit être encore plus forte. 

Arrivé cet été en provenance d’Interstar, Grujicic avouait que les choses se mettent gentiment en place : « Il y a eu pas mal de soucis extra-sportifs comme vous le savez, donc je pense que ça va prendre du temps. On entend beaucoup de rumeurs, ce n’est pas facile. Nous ne savons pas trop ce qu’il se passe en haut, nous avons très peu d’informations. Nous devons nous concentrer sur le jeu avant tout et travailler. Nous avons une très bonne base et il faut être fort dans la tête pour aller de l’avant. Le projet est intéressant, nous avons un bon groupe donc je pense que tout va rapidement rentrer dans l’ordre ».

OG tentera de passer à autre chose dès mercredi en championnat avec un déplacement du côté de Chaux-de-Fonds. 

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC – FC BAVOIS  1-2 (0-0)
Stade de Varembé, terrain synthétique

Buts : 61′ B. Arifi 1-0, 79′ Da Silva 1-1, 91′ Demiri 1-2.

OG (4-3-3) : Grujicic – Howard ©, Bytyqi, Nascimento, Abouna – M. Arifi, Pais, B. Arifi – Barbosa (69′ Passi), Marques, Bajrami. 
Entraîneur : Kristian Cvijetic

Bavois (4-3-3) : Enrico – Ndebele, Zali, Bühler ©, Cuénoud – Boillat, Demiri, Lo Vacco – Alvarez, Savic (65′ Da Veiga), Da Silva.
Entraîneur: Uka Bekim

Avertissements : Bytyqi et Bajrami (OG) ; Ndebele (Bavois)

 

Photos : Ian Vaney

 






Share.