Perly sur sa lancée

0

C’est une belle surprise que de voir cette équipe de Perly en tête du classement après deux journées ! Qui aurait parié sa chemise sur un début de championnat aussi prometteur, tant les changements à l’intersaison ont été nombreux (nouveau comité, nouvel entraîneur, 18 nouveaux joueurs). Un score de 0-3 à la mi-temps du match n’aurait pas été volé.

Les conditions étaient idéales hier en fin d’après-midi à Vidy pour ce match de la 2ème journée du groupe 1 de 2ème ligue inter. Dès le début de la partie, on a senti les Stadistes empruntés, incapables d’imprimer un rythme digne des ambitions affichées (on pense ici notamment aux nombreuses arrivées de joueurs évoluant au niveau supérieur la saison passée).

Après une première occasion repoussée par le portier vaudois à la 7ème minute sur une lourde frappe de Pais, c’est finalement logiquement que Perly ouvre la marque à la 14ème sur un coup franc de Borcard dévié de la tête par Falcy dans les buts de l’expérimenté Jeanmonod.

La triste performance d’ensemble des Stadistes, dépassé par le milieu de terrain adverse, toujours mieux placé et plus précis dans le jeu de transition, aurait même pu leur coûter cher ! Un score plus large à la mi-temps aurait même été logique au vu des deux occasions énormes que s’est créé Perly, soit à la 19ème lorsque Falcy échouait seul face au gardien vaudois et à la 35ème sur un très beau centre du talentueux Borcard (qu’on devrait retrouver au niveau supérieur très rapidement), c’est l’inévitable Falcy qui voyait sa frappe heurter le montant droit du portier lausannois.

Du côté du Stade-Lausanne, seule une belle frappe de N’Diaye sur coup franc dans les arrêts de jeu de la première mi-temps a permis aux spectateurs présents de constater que Gras, le portier à la carrure imposante de Perly, ne participait pas à la sieste vaudoise !

Comme on pouvait s’en douter les Stadistes tentaient de se reprendre dès l’entame de la seconde période, ils se créaient même une occasion à la 52ème suite à un tir un peu désaxé de Tebib (fraîchement débarqué des M-21 du Young Boys), un des seul vaudois à avoir sorti son match hier.

Mais, soyons honnêtes, la maîtrise du match était Perlysienne ! L’équipe entraînée par Gabor Pavoni (l’homme qui a réussi 3 ascensions en 4 ans avec le FC Plan-les-Ouates) a fait preuve d’une belle maturité et a su être dangereuse en contre.

Puis vint ce qui devait arriver, à la 76ème sur un corner mal dégagé par les Vaudois, c’est Yenni, qui venait d’entrer, qui doublait la marque d’une frappe déviée. La joie de Perly pendant et après le match faisait plaisir à voir. Elle résume plutôt bien ce qu’est le football avant tout, un sport d’équipe !

Aujourd’hui au stade Antonio Samaranch, il y avait une équipe, une et une seule, et elle a gagné fort logiquement un match qui n’a pas atteint des sommets, la faute à un Stade-Lausanne qui devra rapidement réagir si elle ne veut pas revoir ses ambitions à la baisse.

Connaissant les « gaillards », la fête a dû être belle dans la cité du bout du lac de… Genève !

 

Pour Proxifoot, Jean Le Petit.

 

FC STADE-LAUSANNE OUCHY – FC PERLY-CERTOUX 0-2 (0-1)
Stade Juan Antonio Samaranch, 100 spectateurs.

Buts :  14′ Falcy 0-1, 77′ Yenni 0-2

Stade-Lausanne : Jeanmonod; Mora, Cessy, Lacroix, Laba Luleye; Tebib, Ruchat ©, Pereira (77′ Nelson), Ferrari (53′ Mendo’o); Guei (64′ Ures), N’Diaye.
Entraîneur : Patrick Isabella

Perly : Gras; Xavier, Wandfluh, Ruckstuhl, La Spina (44′ Vieira); Del Rosso; Martinez (75′ Yenni), Teixeira, Borcard, Falcy (65′ Cissé); Pais.
Entraîneur : Gabor Pavoni

Avertissements : N’Diaye, Mora, Martinez, Vieira, Nelson, Lacroix.

Share.