Collex au forceps !

0

Face à une équipe qui avait cruellement besoin de points, le FC Collex-Bossy gagne un match viril.

Venir au Bois-de-la Bâtie le dimanche après-midi voir jouer le CS Italien, c’est la garantie de croiser des spectateurs passionnés et des joueurs fiers de leurs couleurs. Alors quoi de plus normal lorsque les résultats peinent à venir (1 point en 3 matchs, aucun but marqué en 270 minutes) que cette passion devienne plus « électrique ».

Dès les premières minutes de la partie, les duels musclés et les décisions contestées (il faut dire que Mr Francesco Grandinetti qui officiait au sifflet ne se fit pas uniquement remarquer par sa belle « crinière ») ont vite fait d’exciter les 22 acteurs.

A la 10ème minute suite à une déviation d’Audergon, le collésien Aydogdu se retrouve face au gardien mais perd son duel. On retrouve le remuant attaquant du FC Collex-Bossy  pour une frappe à la 20ème, une tête trop croisée à la 28ème et une tête puissante à la 31ème bien arrêtée par le portier azzuri. Les efforts et la débauche d’énergie du jeune attaquant allaient payer à la 32ème lorsque le défenseur du CS Italien Cangialosi arrête le ballon de la main dans les 16 mètres.

Le charismatique Golay, qui pour l’occasion égrenait son nouveau look de jeune premier (sa splendide barbe ayant disparu après 5 ans de bons et loyaux services), transforme le penalty, c’est 1-0 pour Collex.

Bien qu’indiscutable la décision de l’arbitre ne calme pas les joueurs du bouillonnant Alain Casalino qui,en cherchant le défi physique, trouvent un adversaire à leur taille. Dans la bataille du rond central les joueurs du FC Collex-Bossy, emmenés par Monnard (quel débauche d’énergie pour mettre sous pression l’adversaire), gagnent bons nombres des duels aériens notamment.

Hormis une frappe à la demi-heure de jeu, suite à une mauvaise relance de la défense collésienne, bien captée par Derouazi, le CS Italien n’a pas été dangereux dans cette première mi-temps et le score est plutôt logique.

A la reprise, la tension semble être descendue d’un cran et à la 53ème c’est le latéral de poche du FC Collex-Bossy,  Morales, qui fait étalage de sa vitesse en déboulant sur le coté droit et adressant un splendide centre en retrait que reprend Matteucci, mais qui se voit repousser par Mig. Alvarez, « il portiere » du CS.

Au 2/3 tiers du match, on ne voit pas comment les azzuris peuvent refaire leur retard, la défense du FC Collex-Bossy n’ayant jamais été prise à défaut jusque là.

Et pourtant, coup sur coup à la 60ème suite à un très beau une-deux entre Ribon et Mazamay ponctué d’une frappe qui frôle le montant gauche de Derouazi puis à la 62ème suite à une action un peu confuse, Ribon se retrouve seul face au gardien collésien (qui en sortant rapidement gêna l’attaquant du CS) mais voit son tir passer, on ne sait encore trop comment, à côté des buts … le CS venait d’avoir ses deux plus belles chances de but !

Un premier carton jaune à la 69ème puis un deuxième à la 75ème pour deux gestes à faire pâlir de jalousie les scénaristes de Karaté Kid I, II, III, IV et V et c’est l’expulsion pour Morales qui laisse donc ses coéquipiers à 10 pour préserver ce goal d’avance.

On ne peut s’empêcher de condamner ces gestes, ce d’autant que ce joueur à la relance propre et à la technique sans faille nous avait régalé jusqu’alors par son jeu tout en vivacité, dommage donc !

A 11 contre 10 le CS arrive en toute fin de match à se créer quelques situations chaudes devant les buts mais l’occasion la plus dangereuse en cette fin de partie fût collésienne, à la 80ème une faute indiscutable dans les 16 mètres a le poids d’un penalty (et c’est dans ce genre de situation que l’on se demande pourquoi l’arbitre assistant situé à 15 mètres de l’action ne prend pas ses responsabilités en signalant cette faute !!!).

On ose espérer que l’inspecteur arbitral aura noté, entre autre, dans son rapport que Mr Francesco Grandinetti aura rajouté, on ne sait trop pourquoi, 7 minutes de temps additionnels à cette partie qui valu surtout par son engagement.

Bravo aux collésiens pour leurs solidité défensive et leur débauche d’énergie qui, le froid et la grisaille aidant, nous firent, l’espace de 97 minutes, penser que nous assistions à une partie de 2ème ligue … écossaise !

 

CS ITALIEN – FC COLLEX-BOSSY 0-1 (0-1)
Stade du Bois-de-la-Bâtie 80 spectateurs

Arbitres : Francesco Grandinetti; Jakup Berdynaj et Antonio Fazio

But : 32′ Golay (P) 0-1

CS Italien : Mig. Alvarez; Salerno, Cangialosi (46′ Correia), Ribeiro, Bassols; Maggialetti, Man. Alvarez; Mazamay, D. Izquierdo, Varela (70′ Da Silva); Ribon.
Entraîneur : Alain Casalino

Collex : Derouazi; Morales, Di Stefano, Golay, Pombo; Monnard, El Hadji (77 Wurth); S. Izquierdo, Matteucci, Audergon (83′ Lutzelschwab); Aydogdu (88′ Menga).
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Expulsion: 75′ Morales (Collex)

 

Pour Proxifoot, Jean le petit

Share.