Lancy-Sports atomise CS Italien

0

Un FC Lancy-Sports réaliste et appliqué s’offre le derby du Petit-Lancy.

Une minute après le coup d’envoi la première faute était commise et Ismajli transformait le premier coup de pied arrêté du match en but. On ne pouvait imaginer pire scénario pour l’équipe d’Alain Casalino qui ne s’en remettra jamais.

En effet, les trente premières minutes du match étaient plutôt équilibrées, le synthétique détrempé obligeait les défenses à être très vigilantes. Cela  permettait un jeu fluide et rapide. Trop rapide parfois pour la défense du CS Italien. Après une action de Mazamey qui butait deux fois de suite sur Page c’est une belle balle en profondeur qui transperçait la défense italienne pour permettre à Minambres de se retrouver seul en position idéale. Ce dernier ne manquait pas l’occasion et concluait d’un joli tir croisé. Gomes était déjà trompé pour la deuxième fois.

Mais les visiteurs continuaient et cherchaient à produire du jeu en essayant de trouver la solution au sol, à la 20ème minute Pinheiro tentait une frappe bien cadrée mais trop prévisible pour surprendre Page. Ensuite, c’est un mauvais renvoi de la défense lancéenne qui aurait pu permettre au CS Italien de réduire le score mais les italiens ne profitaient pas de l’aubaine.

Le match était plaisant à voir, les deux équipes produisant du beau football, mais l’équipe lancéenne était assurément plus en confiance. Les attaques des « jaune et noir » étaient plus appuyées et c’est sur une balle hasardeuse que la défense centrale italienne se voyait brûler la politesse par Puopolo déterminé qui passait entre Cangialosi et Salerno pour conclure à bout portant. Dans les minutes qui suivaient Cangialosi sauvait sur sa ligne un lob astucieux de Minambres, évitant à son équipe de sombrer encore plus.

3 à 0 à la mi-temps cela pouvait paraître sévère pour le CS Italien. Mais le mérite en revenait aux lancéens qui ont su se montrer réalistes et déterminés sur chacune de leurs incursions offensives.

A la reprise de la deuxième mi-temps le CS Italien était une nouvelle fois cueilli à froid, sur une perte de balle dans leur camp ils voyaient Calleja bien lancé en profondeur, tromper Gomes de tout son sang-froid.

Le plus dur était fait, Lancy se permettait alors de dérouler tranquillement, offrant aux spectateurs un jeu au sol rapide et efficace. Les espaces se faisaient de plus en plus grands chez les « azzurris » et les redoublements de passes lancéennes faisaient de plus en plus mal à une défense peu disciplinée. Ismajli, dans un grand soir, combinait encore bien avec Puopolo mais Gomes était là pour empêcher le score de s’alourdir encore.

A la 70ème minute ce même Puopolo anticipait bien une belle déviation de la tête de Calleja, précieux dans ce domaine, et prenait de vitesse toute la défense pour tromper une nouvelle fois Gomes. Cinq minutes plus tard le gardien des bleus était encore mis à contribution sur une belle demi-volée de Brimil qu’il parvenait à détourner sur le poteau.

Dominique Coelho

La soirée était belle pour les hommes de Dominique Coelho et les nouveaux entrés participaient également à la fête, Wohlschlag lancait bien Derrer qui d’un joli contrôle éliminait Salerno pour conclure du pied gauche dans les petits filets opposés. Ensuite, Izquierdo d’un coup-franc bien botté aurait pu permettre à Ribeiro de réduire le score mais ce dernier ne trouvait pas le cadre de Page. La dernière action du match était à mettre à l’actif de Contenta, également rentré quelques temps auparavant, qui profitait d’un bel enchaînement à deux touches de balles pour ajuster…le poteau des cages de Gomes.

6 à 0 score final, un score lourd pour Alain Casalino qui regrettait « les trois goals de Lancy-Sports durant les tente première minutes alors que son équipe faisait jeu égal avec son adversaire. » Il se consolait, notamment, en pensant «  qu’il lui manque 7 joueurs importants dans l’équipe. » En effet, outre Pedretti, Albuquerque et le gardien Alvarez, le mentor des hommes du Bois-de-la-Bâtie a profité des départs de Steffen et Manso de Veyrier-Spports pour les faire signer. Ses anciens joueurs le rejoignent ainsi et lui permettront certainement d’offrir un meilleur visage à cette équipe. Car comme il le soulignait avec le sourire : « Il y a beaucoup de pain sur la planche ! »

L’entraîneur lancéen Coelho, quant à lui, se félicitait de cette victoire. Lui qui avait demandé « un match référence » à ses joueurs, a été servi. Il mettait en avant le plaisir de voir ses « attaquants se mettre en confiance » et son « équipe de rendre une copie parfaite. » A n’en pas douter cette équipe jouera les premiers rôles cette saison. Elle vient de mettre la barre très haut pour ses concurrents directs.

 

FC LANCY-SPORTS – CS ITALIEN  6-0 (3-0)
Stade de Florimont : 60 spectateurs environ

Arbitres : Aldo Gaddi (central), Victor Amadasun et Daniel Locci

Buts : 1’ Ismajli 1-0, 13’ Minambres 2-0, 35’ Puopolo 3-0, 47’ Calleja 4-0, 70’ Puopolo 5-0, 80’ Derrer 6-0

Lancy : Page ; Da Silva, Garbani, Taeye, Bernard ; Minambres (60’ Wohlschlag), Bernaz (78’ Derrer), Brimil, Ismajli ; Puopolo, Calleja (73’ Contenta).
Entraîneur : Dominique Coelho

CS Italien : Gomes ; Ribeiro, Salerno, Cangialosi (46’ Correia), Bassols ; Cappello, Alvarez (70’ Del Monte), Maggialetti, Izquierdo, Pinheiro ; Mazamay (55’ Ribon)
Entraîneur : Alain Casalino

 

 

Share.