Perly II s’impose à dix contre onze

0

La seconde garniture du FC Perly-Certoux suit l’exemple de sa première équipe en remportant son deuxième succès en autant de matches, alors que le FC Compesières manque sa première sortie à domicile de la saison et n’a toujours pas marqué le moindre point.

Dans le cadre bucolique du stade Alfred-Comoli, le FC Compesières recevait la « deux » du FC Perly-Certoux pour ce second derby de la deuxième journée du groupe 1 de troisième ligue. Après avoir concédé la défaite sur le coteau de Bernex la semaine dernière, les hommes de Laurent Bédat se devaient de réagir. Les perlysiens, quant à eux, voulaient confirmer leur large victoire acquise face au CS Italien II.

Comme à Onex ce matin, les deux équipes mettaient un certain temps à donner du rythme au match et ne se créaient guère d’occasions pendant les 30 premières minutes. Les visiteurs auraient néanmoins pu ouvrir le score à la 8e minute lorsque l’attaquant Lezzi, seul dans les six mètres, faisait preuve de maladresse en ne cadrant pas un mauvais renvoi de Berton. Les seules incursions dangereuses des joueurs locaux étaient à chaque fois stoppées avec brio par le gardien Petulla jusque là très autoritaire dans ses seize mètres. En effet, à la 30e il ratait sa sortie mais Cheyrou n’en profitait pas pour ouvrir le score. Quelques instants plus tard, c’est l’ex-joueur de Rhexia-Vessy Marchand qui manquait le coche après avoir quelque peu manqué son contrôle.

A dix minutes du terme de cette première période, le jeune gardien Perlysien allait une nouvelle fois se mettre en évidence. Il déviait en corner un maginifque coup-franc de Cheyrou et, dans la continuité, se faisait expulser pour un geste d’humeur sur un joueur de Compesières. Un carton rouge quelque peu sévère, mais qui sanctionnait un geste qu’on ne doit pas voir sur un terrain de football. Sans gardien remplaçant, c’est le milieu de terrain Coco qui enfilait les gants pour le FC Perly-Certoux.

Alors qu’il n’avait pas encore toucher le ballon, il ne pouvait absolument rien faire sur un but d’anthologie du capitaine de Compesières Raphaël Brunner. Le défenseur central ouvrait la marque d’une magistrale demi-volée de plus de 30m juste avant la mi-temps. Les visiteurs réagissaient immédiatement et se procuraient un penalty généreusement accordé. Da Silva ne se faisait pas prier et égalisait en prenant à contre-pieds Berton.

En début de seconde période, les deux équipes cherchaient à prendre l’avantage, Compesières ajustant le poteau sur corner alors que B. Nkidiaka ne cadrait pas sa tête après une belle élévation. Souvent en danger sur coup de pied arrêtés, les visiteurs allaient encaisser un deuxième but à la 55ème minute. Correia, étrangement seul, donnait l’avantage aux siens d’une splendie reprise de volée acrobatique. Un avantage qui n’allait une nouvelle fois pas durer pour les locaux. Quatre minutes plus tard, le jeune Palma se débarassait de deux défenseurs adverses et adressait un centre parfait au second poteau pour Da Silva qui inscrivait facilement son second but de la journée. Dans la continuité, Palma donnait un nouveau ballon de but à Gentile, fraîchement rentré, qui manquait son duel face au gardien. Les joueurs locaux, sans doute abattus par l’égalisation soudaine de leur adversaire, allaient boire le calice jusqu’à la lie. A la 67e, Palma dégoûtait une nouvelle fois les défenseurs, et adressait un nouveau centre dévié malencontreusement par un défenseur dans ses propres filets.

Le score n’allait plus évoluer malgré des tentatives de Quintana bien sauvées par Coco (85e, 91e) et un joli coup-franc de Cheyrou qui trouvait l’angle du but. A la fin du match, l’entraîneur de Compesières Laurent Bédat était très déçu: « A 11 contre 10 pendant plus d’une mi-temps, on ne doit pas perdre ce match. Comme cela peut arriver dans ce genre de situations, l’équipe en supériorité numérique se laisse un peu aller et fait moins d’efforts. Je regrette un peu ce manque de solidarité, d’homogénéité. Dans les derbys, ce sont les qualités de coeur qui font la différence. » Une analyse partagée par son homologue Perlysien Helder Silva: « Je suis très content du résultat mais surtout de l’état d’esprit de mes joueurs, c’est un véritable groupe qui se construit. A la mi-temps, je leur ai demandé de gagner le match pour David Petulla, de se battre pour lui, visiblement le message est bien passé. »

Un beau derby en ce dimanche après-midi permet donc aux Perlysiens de faire le plein de points et de recevoir dimanche prochain le FC Onex pour le match au sommet de ce groupe. Les joueurs de Compesières, quant à eux, devront réagir rapidement en s’imposant au Bois de la Bâtie face au CS Italien II.

 

FC COMPESIÈRES – FC PERLY-CERTOUX II  2-3 (1-1)
Stade Alfred Comoli, 120 spectateurs.

Buts: 44′ R. Brunner 1-0, 45′ Da Silva (P) 1-1, 56′ Correia 2-1, 60′ Da Silva 2-2, 67′ Autogoal 2-3

Compesières: Berton; Gaud, R. Brunner (C), P. Brunner; Vadillo Cortes (72′ Quintana), Lardi, Correia, Salsi (60′ Ferreira); Marchand, Stadelmann, Cheyrou.
Entraîneur: Laurent Bédat

Perly II: Petulla; Frossard, B. Nkidiaka, Azevedo, Decurtins (C); Magnin (80e Dello Buono); Palma, Coco, Da Silva, Rodrigues (68′ Nefil); Lezzi (60′ Gentile).
Entraîneur: Helder Silva

 

 

Share.