Racing et son armada offensive prennent la tête du classement

0

Dans un match engagé et au rythme soutenu, Racing a battu Grand-Lancy au stade de Marignac. Désormais leader de 2ème ligue inter, Racing a fait valoir son potentiel offensif et dispose d’un buteur hors pair, Hyseni, auteur d’un doublé. Les deux équipes terminent la rencontre à dix.

C’était le match à ne pas rater. Un derby genevois opposant le 1er du classement, Grand-Lancy, à son poursuivant Racing. Un petit point séparait les deux équipes avant le match, l’enjeu était donc de taille et c’est Racing qui a réalisé la bonne affaire en s’imposant 2 à 1, prenant ainsi la première place du classement.

Dès l’entame de la rencontre, Racing se montre plus percutant que son adversaire. Alors que le match est tendu et que les duels frôlent les limites de l’acceptable, le premier coup dur arrive pour Grand-Lancy : Bojan Dimic, capitaine et meneur de jeu, se blesse et doit céder sa place après à peine 20 minutes de jeu.

Deux minutes plus tard, Hyseni ouvre la marque sur corner pour les visiteurs.  Menés 1-0 à domicile et sans leur capitaine, les lancéens vont tout de même réagir et obtenir un pénalty que Arifi transformera à la 35ème minute.

 

Les deux équipes rentrent donc au vestiaire sur ce score de 1 à 1.

En seconde période, Racing  maintient la pression sur son adversaire et se montre dangereux à plusieurs reprises. A la 54ème minute, l’ancien servettien Chedly sert bien Sebattin Yoksuzolgu mais son tir croisé passe à côté des buts de Fontaine.

A la 69ème, Hyseni – encore lui – va marquer de la tête et donner l’avantage aux siens. Dans le silence de Marignac, seuls les cris de joie des joueurs de Racing se font entendre.

La fin de match va être confuse. A la 79ème minute, Hyseni va trop vite pour Mesquita qui commet la faute de dernier défenseur. A la surprise générale, l’arbitre ne sort qu’un carton jaune. Dix minutes plus tard, Hyseni se crée encore une grosse occasion, mais Glavas sauve miraculeusement et sur le contre, Al Lagmichy commet une faute qui lui vaut un second carton jaune synonyme d’expulsion.

Tandis qu’on se dirige vers le coup de sifflet final et que Grand-Lancy ne parvient toujours pas à déstabiliser son adversaire, Kuzmanovic reçoit lui aussi son deuxième carton jaune de la soirée pour un tacle trop appuyé.

La rencontre se termine sur le score de 2 à 1 pour les visiteurs. Dans ce match au rythme élevé et aux nombreux duels, le score semble logique tant Racing a montré des qualités offensives supérieures à son adversaire.

A la fin de la rencontre, Robert De Almeida, capitaine suppléent de Grand-Lancy, analysait la situation de manière très objective : « On n’a pas fait un bon match, on a manqué d’agressivité et on a été en-dessous de nos performances habituelles. Notre force est de jouer au ballon, mais ce soir on ne l’a pas fait. Maintenant Racing est devant, mais le championnat est encore long et on va continuer à travailler. »

Du côté de Racing, le Président Chagna ne cachait pas sa satisfaction : « On a dominé notre adversaire à tous les niveaux ce soir. C’était un match entre deux bonnes équipes, mais on a été meilleurs. La montée en première ligue est notre ambition, c’est logique et nous ne le cachons pas. »

 

FC GRAND-LANCY – RACING CLUB GE  1-2 (1-1)
Stade de Marignac, 250 spectateurs

Buts : 25′ Hyseni 0-1, 33′ Arifi (P), 69′ Hyseni 1-2

Grand-Lancy : Fontaine ; Jeannet, Glavas, Mesquita, Perret (Ferreras) ; Yohannes, Bernard (Mazolo), Dimic (Dupraz), Arifi ; De Almeida, Kuzmanovic.
Entraîneur : Bruno Codeas

Racing : Lefevre ; Boudjema, Al Laghmich, Aghedo, Bonina ; Innouch (Alidra), Zmama, S. Yoksuzoglu, Chedly ; A. Yoksuzoglu, Hyseni.
Entraîneur : Paul Garbani

Avertissements : Hyseni, Jeannet, A. Yoksuzoglu, Innouch, Al Lagmichy, Mesquita, Mazolo, Kuzmanovic.
Expulsions : 88′ Al Laghmich (Racing), 90′ Kuzmanovic (Grand-Lancy)

Share.