City dans les cinq dernières minutes

0

Après avoir ouvert la marque à la 78e minute, Etoile-Laconnex s’est finalement incliné dans les derniers instants de la rencontre face au FC City. La troupe d’Yves Trepp a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout.

C’est sous un temps maussade et grisâtre que les deux formations s’affrontent au stade des Libellules devant une cinquantaine de courageux supporters. Pour cette dernière rencontre du premier tour, il est primordial pour les deux équipes de passer la trêve hivernale sur une note positive afin de rester en course pour atteindre leurs objectifs respectifs. L’équipe hôte, privée de nombreux titulaires pour cause de blessures et suspensions, est obligée d’évoluer en 4-5-1 laissant Costantino seul à l’attaque. Etoile-Laconnex, également touché par des absences aligne une formation évoluant en 4-4-2.

Après un premier quart d’heure d’observation, l’équipe locale prend l’ascendant sur le jeu, notamment par l’apport de ses deux ailiers Soares et Gallina qui, à deux reprises, s’illustrent par des frappes mettant en exercice le gardien de Laconnex. Le F.C. City joue mieux balle au sol, la vivacité et la technique de ses joueurs offensifs mettent en difficulté la défense laconnésienne. Cela n’empêchant pas les joueurs de regagner les vestiaires sur un score nul et vierge.

L’état du terrain n’aidant pas les joueurs à s’illustrer par leurs qualités individuelles ou collectives, le match se poursuit après le thé sur une note peu animée. Les deux équipes se créent de part et d’autres quelques belles phases de jeu sans pour autant être dangereuses. Du côté de Laconnex, l’entrée de Ducret anime le secteur offensif du club visiteur.

C’est à un quart d’heure de la fin que le match s’emballe totalement. A la 76’ minute, suite à un bon travail de Sarrazin et un décalage subtil de Ducret, Breguet se présente seul devant le gardien Cruz qui, par un arrêt en deux temps écarte le danger. Dans la foulée, c’est une magnifique frappe de 30 mètres d’Oeuvray qui oblige le portier de City à dévier le ballon en corner. C’est précisément sur ce corner que Mandallaz ouvre la marque de la tête pour Etoile-Laconnex.

A ce moment du match, Laconnex pense avoir fait le plus dur, mais c’est sans compter sur la détermination de leur adversaire du jour. City refait surface suite à un changement tactique (3-4-3) qui se solde par une égalisation. En effet, à la 86’ minute, sur un coup franc très travaillé de Costantino, Gallina, étonnement seul, égalise de la tête, mettant la balle hors de portée de Guenoz. Deux minutes plus tard, le F.C City, bien décidé à s’imposer, prend l’avantage sur une ultime action suite à l’impulsion donnée par Gallina, qui par la même occasion s’offre un doublé.

Dommage que ces deux équipes se soient montrées déterminées et présentes seulement dans les dernières minutes du match laissant ainsi des supporters sous leurs parapluies, mais sur leur faim.

Yves Trepp s’est montré satisfait du résultat et a estimé que bien que son équipe ait manqué d’agressivité et de présence dans les duels aériens, la victoire est méritée. Du côté de Laconnex, Jean-Noël Dumont regrette la défaite et estime que ses joueurs ont été solides mais malheureusement trop naïfs dans les derniers instant du jeu.

 

 

FC CITY – FC ETOILE-LACONNEX  2-1 (0-0)
Stade des Libellules, env. 50 spectateurs

Buts : 78′ Mandallaz 0-1, 86′ Gallina 1-1, 89′ Gallina 2-1

City : Cruz, Morgado, Gonzalez, Serin (65′ Pose), Stifani (85′ Fekih), Kiamouche, Gallina, Soares, Ruggeri (60′ Dougoud), Bernardino, Costantino.
Entraîneur : Yves Trepp

Laconnex : Guenoz, Morel, Mandallaz, Hüberman, Fleury, Monnerat (Ducret), Sarrazin, Hüberman, Oevray, Bréguet, Derendiger.
Entraîneur : Jean-Noël Dumont

Avertissement : Sarrazin

 

Pour Proxifoot, JRD.

 

Share.