Rien n’est joué dans ce groupe 2 de 3ème ligue !

0

A la fin du premier tour et même si deux clubs semblent détachés en tête ;  devant comme derrière rien n’est encore joué pour l’attribution finale des places.

Honneur au champion d’automne, le FC Grand-Lancy II. L’équipe de Farminio Isabella termine en tête ce premier tour grâce à une belle force de caractère. Les lancéens se sont plusieurs fois imposés par la plus petite des marges et ont parfois su rétablir des situations qui paraissaient irrémédiablement compromises. Comme par exemple le match contre Carouge II où ils étaient menés encore 2 à 1 à 5 minutes du terme. Les joueurs de Marignac montrent ainsi qu’ils ont l’âme d’un champion. A noter le parcours quasi-parfait des « bleu et blanc » qui ont aligné pas moins de 10 victoires en 11 matches.

Malheureusement pour Grand-Lancy II une surprenante équipe a réussi suivre ce rythme d’enfer : L’équipe d’UGS II. La jeune seconde garniture « violette » entraînée par Nihad Omeragic n’a cessé de surprendre dans sa capacité à gérer les matches. L’équipe de Frontenex est la seule formation invaincue de ce premier tour et ne pointe qu’à une petite longueur. Elle reste également la seule équipe à avoir pris des points au leader Grand-Lancy II. Un magnifique premier tour donc pour cette jeune et talentueuse équipe qui sera à coup sûr une des équipes à suivre lors du deuxième tour.

En troisième position on retrouve Etoile-Carouge II quelque peu distancé par les deux équipes de tête. La formation de l’entraîneur Agudo est, à n’en pas douter, celle qui produit le plus beau football de ce groupe. Les stelliens, sur leur terrain synthétique, ont infligé de réelles leçons de football à plusieurs de leurs adversaires. Cependant, la jeunesse du groupe lui a, à quelques reprises, coûté quelques points, notamment dans les matches contre les grosses équipes du groupe. En effet, la deuxième garniture carougeoise n’a fait le plein de points contre aucune des 4 autres équipes qui forment avec elle le haut du classement. Si cette équipe talentueuse veut empocher sa troisième montée en 3 ans il lui faudra assurément rectifier le tir dans le confrontations directes.

Le FC Aïre-le-Lignon termine, quant à lui, en 4e position. Ce classement n’est certainement pas celui escompté en début de saison par les hommes de Claudio Morelli. Le recrutement a été bon et l’équipe est expérimentée. Comme Carouge II cette équipe a pêché dans les confrontations directes. Une claque contre Grannd-Lancy II et une défaite imméritée face à UGS II ainsi qu’un match nul contre Carouge II ont ainsi porté la formation « orange » à 7 points du leader. Rien n’est définitif mais malheureusement pour eux la plupart des jokers ont déjà été épuisés si les joueurs du Lignon veulent prétendre à la première place synomyme d’ascension à l’échelon supérieur. Il faudra notamment réussir à concrétiser plus d’occasions dans les matches serrés pour se mettre à l’abri plus vite ou tout simplement remporter le match.

Le FC City d’Yves Trepp et Paulo Mendes arrive en 5e position. Le club du Bois-des-Frères pointe déjà à 10 longueurs du leader. Un effectif meurtri par les blessures et absences en tout genre n’a pas permis au duo Trepp-Mendes de pouvoir aligner souvent la même équipe, ce qui évidemment a donné lieu à un certain manque de stabilité défensive. L’arrivée de Maxime Sanou va certainement apporter un plus offensif à cette équipe. La formation doit également gagner en maturité pour réussir à négocier des avances au tableau d’affichage. Une expérience qui lui fait pour l’instant cruellement défaut et qui lui a valu de perdre plusieurs points qui lui tendaient les bras.

Le CD Cerceda a été l’auteur d’un départ canon. L’équipe qui végétait aux alentours de la zone de relégation depuis des années semblait en ce début de premier tour à même d’inquiéter les meilleurs. Malheureusement pour les hommes d’Enrique Gago, après le formidable départ qui les a vus engranger 12 points en 5 matches, les choses se sont quelque peu corsées. En effet, le club espagnol n’a par la suite inscrit que 2 points en 6 rencontres. Avec un total de 14 points les pensionnaires de Vessy devront retrouver les ingrédients qui leur ont permis de réussir leur beau début de championnat pour éviter de se sentir menacés par la barre de relégation. Pour ainsi en terminer avec de biens mauvaises habitudes.

Le FC Saint-Paul est évidemment la mauvaise surprise de ce premier tour. Certes, les nombreux départs de joueurs pour le club voisin de Meinier n’a pas épargné un effectif qui ne pouvait se permettre un tel exode. On espérait quand même voir l’équipe, habituée des podiums, tenir un meilleur rang à la fin du mois de novembre. L’équipe ne s’est pas remise de ces nombreux départs et l’entraîneur Eddy Baccino semble avoir de la peine à trouver la bonne solution. Son but est de travailler pour l’année prochaine ce qui paraît désormais plus sage. Cependant il ne faut pas oublier que l’équipe de la Californie se retrouve à une inquiétante 7e place, à seulement 6 longueurs du premier reléguable. Les « rouge et blanc » devront donc encore se battre avant de pouvoir travailler sereinement en vue de l’année prochaine.

L’autre déception de ce premier tour nous vient du FC Etoile-Laconnex. L’équipe entraînée par Jean-Noël Dumont a vu certains de ses éléments cadres partir et a peiné à inscrire ses premiers points dans ce championnat. Les « grenat » ne sont pas du tout à l’abri d’un retour des équipes qu’ils précèdent et le chemin pour le maintien est encore long.

Autre équipe à devoir lutter pour le maintien, le FC Kosova II. La réserve kosovare a alterné le bon et le très mauvais durant ce premier tour. L’équipe fut capable d’aller s’imposer à Saint-Paul ou d’arracher le point du match nul contre City dans les arrêts de jeu. Mais dans l’autre sens les hommes d’Ekrem Maksoti ont pris pas moins de 15 buts en deux matches contre Grand-Lancy II et Laconnex. Au final les « rouge et noir » devront également se battre contre la relégation toute la saison, car avec seulement 4 unités d’avance ils ne sont pas du tout à l’abri.

Le FC Satigny a fait la mauvaise opération de la 11e et dernière ronde de ce premier tour. Les hommes de Christophe Valley pouvaient se retrouver à 7 points de la barre en battant le FC Acacias-Ville. Au lieu de ça les « rouge et jaune » ont relancé un adversaire direct dans la course au maintien et vu Hermance revenir sur leurs pas. Christophe Valley a parfois eu de la peine à aligner une équipe compétitive. Le départ d’un bon nombre de joueurs qui ont suivi Patrick Hochstrasser à Onex n’a pas laissé l’effectif indemne. L’entraîneur peut désormais compter sur un contingent rassemblant des juniors A, des anciens de la première et quelques joueurs de la 2. Mais la mayonnaise devra rapidement prendre pour ne pas se retrouver à lutter pour le maintien jusqu’à l’ultime journée et le match retour contre Acacias-Ville.

11e du classement le FC Hermance a connu un début de championnat catastrophique. Les hommes d’Oscar Calloini n’ont en effet inscrit leurs premiers points que lors de la 8e journée dans le match de la peur contre Acacias-Ville. Une victoire miraculeuse contre le FC Saint-Paul lors de l’ultime journée du premier tour peut encore faire espérer à ce club fort sympathique que le maintien est possible. Mais il faudra pour cela recruter deux ou trois joueurs capables d’améliorer la qualité du groupe. Car le FC Hermance possède de loin la moins bonne défense du championnat avec un total de 54 buts concédés, soit presque 5 buts par match.

La lanterne rouge de ce groupe 2 de troisième ligue est le FC Acacias-Ville. Triste sort pour les joueurs de Gabriel Viseu qui a toujours cru en son groupe malgré les événements contraires. L’équipe a inscrit ses trois premiers points lors de la dernière journée contre le FC Satigny. La victoire fut totalement méritée et permet à l’équipe d’y croire encore. Cependant pour se maintenir les « bleu et blanc » devront remporter la plupart de leurs confrontations directes. En effet, avec 7 points de retard sur le premier non-reléguables les jokers semblent bientôt tous épuisés pour les protégés de Gabriel Viseu. L’équipe n’a que rarement été surclassée par ses adversaires. Il faut continuer d’y croire mais le chemin sera long et parsemé d’embûches pour atteindre la lumière du maintien.

Reprise des festivités le dimanche 15 mars 2009 avec des matches déjà capitaux pour le haut comme pour le bas du classement.

Share.