UGS II et Carouge II dos-à-dos dans un match complètement fou

0

Après avoir mené par deux buts d’écart, UGS II s’est finalement fait rejoindre sur le fil par une formation carougeoise qui a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. Le club de Frontenex termine ce premier tour invaincu, mais donne désormais la possibilité à Grand Lancy II de passer devant au classement et de ravir le titre honorifique de champion d’automne.

Match de bonne qualité en ce vendredi soir sur le terrain synthétique de la Fontenette, dommage que cette partie n’ait pas pu se disputer sur le terrain principal. Deux équipes au style rigoureusement opposé se sont affrontées dans un duel important en vue de la promotion en deuxième ligue.

Le début de match est entièrement à l’avantage des joueurs locaux. Fidèles à leurs habitudes, les hommes d’Agudo attaquent le match tambour battant en posant le ballon au sol et en mettant en place un jeu maîtrisé et alimenté par de nombreuses passes courtes. Le ballon circule bien et la bonne utilisation de la largeur gène considérablement leur adversaire. L’appui quasi constant des latéraux en phase offensive met la formation ugéiste en difficulté et Carouge s’installe gentiment dans le camp adverse.

C’est logiquement que le capitaine Varela ouvre le score pour ses couleurs (22ème) suite à un coup franc carougeois mal dégagé par la défense violette (en blanc lors de cette rencontre). A noter la mauvaise entente et le manque de communication entre deux défenseurs ugéistes qui se télescopent et donnent la possibilité à Varela de battre le malheureux Panighetti (29ème).

Carouge II continue d’attaquer et le jeu déployé sur les ailes permet de mettre en évidence les milieux de couloirs. C’est à la 27ème minute de jeu que la seconde garniture carougeoise va se procurer une belle opportunité par l’intermédiaire de son milieu droit Pappalardo. Ce dernier fixe la défense adverse, rentre intérieur et décroche une frappe lointaine que le gardien Panighetti peine à stopper. Le dernier rempart ugéiste se mettra encore en évidence deux minutes plus tard en effectuant un bel arrêt suite à un coup franc du gaucher Varela (29ème).

Il faut attendre la 35ème minute pour voir les visiteurs sortir de leur moitié de terrain, et c’est par les pieds du meneur de jeu Lambarki que la révolte ugéiste prend forme. Ce joueur né en 1989, appartenant à l’effectif de la première équipe et ayant effectué toutes ses classes juniors au Servette, démontre une réelle maîtrise dans ses prises de balle et un sens développé du dribble. Ses qualités mises au service du collectif permettent à UGS de jouer plus haut et de se montrer plus conquérant à l’assaut des buts carougeois.

C’est à la 38ème minute que le net regain de forme d’UGS va se concrétiser par une action dangereuse. Suite à un bon travail côté droit du percutant Ibrahim, suivi d’un centre tendu devant le but, Croce parvient à mettre sa tête et battre le gardien Revilloud (38ème).

Les deux équipes se quittent sur ce score de parité, mais à la vue du spectacle présenté on se réjouit de voir la seconde période de cette opposition de style entre une équipe carougeoise maître du ballon et une équipe d’UGS bien en place avec dans ses rangs de fortes individualités, capables de faire basculer le match à tout moment.

Dès le début de la deuxième mi-temps, les protégés du duo Omeragic-Soilihi prennent le dessus sur leur adversaire du jour et jouent de manière très intelligente : un bloc défensif aussi compact que discipliné, qui s’affole rarement et coulisse joliment. Tactiquement, c’est propre. Cette équipe n’a pas souvent le ballon, mais sa capacité à se projeter très vite vers l’avant dès que son adversaire le perd est redoutable.

Cette tactique va payer coup sur coup et va permettre au jeune Croce de réaliser un doublé. Suite à un bon travail de récupération du milieu de terrain d’UGS, Samaké lance Ibrahim en profondeur, ce dernier sous les conseils de son entraîneur centre fort devant le but et Croce, bien placé, donne l’avantage à son équipe (60ème).

Carouge est désormais acculé, en difficulté et pris à la gorge par la vitesse d’exécution des « violet ». Cette domination territoriale va donner l’opportunité au capitaine Amigo de mettre sur orbite Samaké, par un centre de première intention, que le malien va bien négocier en marquant d’une magnifique volée (64ème).

UGS a maintenant deux buts d’écart et semble avoir pris l’ascendant psychologique sur cette rencontre. Les hommes d’Agudo, eux, semblent ébranlés par ce double ko.

C’était sans compter sur la formidable abnégation des jeunes stelliens, qui vont se remettre à jouer et utiliser les espaces laissés par leur adversaire. En effet, UGS semble à l’abri et recule trop, ce qui permet à Carouge de se montrer à nouveau dangereux avec une frappe de Canedo (78ème).

C’est à la 79ème que l’arbitre va permettre à Carouge de revenir dans le match grâce à un penalty sifflé suite à une faute de main du défenseur central Luisoni. Gressent se charge de la transformation et redonne espoir à son équipe. Carouge recommence à y croire et UGS doute, fin de match à suspense en prévision…

L’égalisation va survenir  à la 84ème minute de la tête de Da Roxa, qui a su exploiter un bon coup franc d’un de ses coéquipiers, mais également une mauvaise sortie du gardien Panighetti, 3-3. Stupeur et dur retour à la réalité pour UGS.

Alors que tout le monde croyait en rester là, Akonga n’en entendait pas ainsi et décrochait une superbe frappe du gauche qui allait se loger dans la lucarne du but adverse (85ème) et donnait à nouveau l’avantage aux visiteurs.

Score final ? Et bien non ! Suite à une autre main ugéiste, l’arbitre siffle un deuxième penalty pour Carouge que le même Gressent va transformer (86ème). Décision litigieuse, en tout cas contestée par les joueurs d’UGS et surtout par son entraîneur Nihad Omeragic. La rencontre se termine donc sur ce score fou de 4-4.

UGS finit ce premier tour avec un total de 29 points en 11 matches et demeure la seule équipe invaincue de troisième ligue. Ce match nul lui permet de laisser Carouge II à six longueurs, mais donne l’occasion à Grand Lancy II de revenir dans la course au titre.

Carouge II comptabilise un total de 23 points et garde contact avec la tête du championnat. Les stelliens devront donc remporter leurs confrontations directes au printemps s’ils veulent conquérir une troisième promotion d’affilée.

 

ETOILE-CAROUGE FC II – UGS FC II  4-4 (1-1)
Stade de la Fontenette (terrain synthétique), environ 50 spectateurs.

Arbitre : Lourenco Dimantino

Buts : 22’ Varela 1-0, 39’ Croce 1-1, 62’ Croce 1-2, 65’ Samaké 1-3, 79’ Gressent (P) 2-3, 85’ Da Roxa 3-3, 86’ Akonga 3-4, 88’ Gressent (P) 4-4

Carouge II (4-4-2) : Revilloud ; Renna (45’ Santos), Da Roxa, Varela (C), Farinha ; Pappalardo, Martinez (65’ Parente), Pais, Baumgartner (75’ Montano) ; Gressent, Canedo.
Entraîneur : Eduardo Agudo

UGS II (4-4-1-1) : Panighetti ; Amigo (C), Luisoni, Miliotto, Bauer ; Croce (74’ Meangapo), Samaké, Akonga, Ibrahim ; Lambarki (80’ Noutcheya) ; Ecuyer (57’ Simoes Chaves).
Entraîneurs : Nihad Omeragic et Jean Yves Soilihi

 

 

Share.