Daniel Villa : “Je suis convaincu du potentiel de mon équipe”

0

L’Entraîneur du mois: Daniel Villa vit sa première expérience à la tête d’une équipe senior. Agé de moins de 30 ans, il réussit un parcours sans faute avec le FC Veyrier-Sports.

Daniel Villa, peux-tu présenter ton parcours aux lecteurs de Proxifoot?

J’ai 29 ans et je pratique le football depuis l’âge de 7 ans. J’ai commencé au CS Chênois où j’ai fait tous mes juniors jusqu’en espoirs, je suis en suite parti joué au Grand-Lancy, club dans lequel j’ai pu évoluer deux saisons en 1ère ligue. Ensuite j’ai joué à Saint-Paul (2ème ligue), Puplinge (3ème ligue), APG (2ème ligue) puis finalement Veyrier en troisième ligue. J’ai dû arrêter de jouer suite à de nombreuses blessures au genou…

En tant qu’entraîneur j’ai commencé à m’occuper de jeunes il y a maintenant 10 ans environ. J’ai d’abord oeuvré au sein de la section junior de Chêne avec des juniors E et D pendant deux ans, puis l’école de football du FC Puplinge et ensuite UGS, où le projet de formation entrepris par Thierry Barnerat et David Joye m’a séduit. J’ y ai passé quatre ans, en m’occupant de juniors D et C… Dès mon arrêt de la compétition et le départ de mon prédécesseur (Alain Casalino), j’ai repris les rênes de la première équipe du Veyrier-Sports avec laquelle j’ai fêté une magnifique ascension en deuxième ligue.

Aujourd’hui, le FC Veyrier-Sports occupe une belle 4ème place, à seulement 2 points de la tête. Comment analyses-tu le premier tour de ton équipe?

Nous avons vécu un début de championnat difficile en termes de points puisque après 5 matches nous comptabilisions seulement 4 points. Cette phase d’acclimatation était logique lorsque l’on découvre une ligue supérieure, dans laquelle nos adversaires sont plus forts que l’année passée, mais surtout où les erreurs se paient plus vite qu’en 3ème ligue. J’ai également noté un manque d’agressivité (dans le bon sens du terme) de mes joueurs, nous avons parfois été trop gentils et cela nous a coûté des points. Par la suite et à force de travail, l’équipe s’est gentiment mise dans le rythme et on a pu remporter 5 victoires sur nos six derniers matches, ce qui nous permet de nous situer dans le haut du classement. Je qualifierai donc ce premier tour comme une réussite, mais je suis persuadé que nous pouvons encore faire mieux.

Penses-tu que Veyrier peut viser le titre? Est-ce que les objectifs de début de saison restent les mêmes?

Il est évident que l’objectif demeure le maintien en deuxième ligue, il serait bien de l’obtenir le plus rapidement possible afin de jouer les matches suivants libérés de toute “pression”. Je suis convaincu du potentiel de mon équipe, mais je ne pense pas qu’il faille penser au titre. Nous devons prendre match après match et nous ferons les comptes au mois de juin. Cela dit je pense objectivement que nous avons les moyens de jouer les outsiders et peut être venir chatouiller les réels prétendants au titre de champion genevois de deuxième ligue mais je le répète, notre objectif est d’assurer le maintien en 2ème ligue, bien évidemment le plus haut possible au classement.

Avez-vous enregistré des départs et des arrivées pour le deuxième tour ?

Quelques mouvements sont effectivement apparus, mais il s’agit plus d’absences que de départs. Stéphane Durand est à l’armée jusqu’à fin avril, Gaetan Allegra est à Bruxelles pour un stage dans le cadre de sa formation, également jusqu’à la fin du mois d’avril. Mathieu Wacker est absent pour les mêmes raisons que Gaetan, mais il sera de retour pour le début du championnat. En ce qui concerne les arrivées, plusieurs joueurs sont à l’essai et je prendrai des décisions définitives à la fin de cette semaine. J’aimerais idéalement compter sur deux, trois arrivées de qualité afin d’étoffer le groupe et d’instaurer une réelle concurrence à chaque poste, ceci dans le but d’être encore plus performant. Cela dit, je dispose déjà d’un groupe de qualité donc il s’agit de prendre les bonnes décisions afin de ne pas dénaturer l’âme de l’équipe, de garder notre bonne ambiance qui fait notre force.

Quel est ton pronostic pour ce championnat de 2ème ligue?

Il est difficile de donner un pronostic tant le championnat est serré, mais je vais jouer le jeu quitte à ne pas me faire que des amis (rires). Je pense que la lutte pour le titre sera acharnée jusqu’au bout mais je verrais bien Lancy finalement être sacré champion. C’est une équipe qui a subi passablement de changements en début de saison, mais qui devrait faire la différence sur la longueur. Elle dispose de fortes individualités capables de faire la différence à tout moment, raison pour laquelle je pense qu’ils seront champions. En ce qui concerne le bas du tableau, là aussi tout est possible. Cependant je pense que ça sera dur pour Choulex, bien que l’équipe se soit passablement renforcée et peut compter sur l’apport d’un entraîneur de qualité, le retard me semble vraiment important. Tout va dépendre de leur début de championnat, on sera assez vite fixé, mais tout est possible dans le foot alors on verra bien… Pour le deuxième relégué, j’espère juste que ça ne sera pas Veyrier, dur à donner un pronostic.

Quelles sont les forces et les faiblesses de cette surprenante équipe de Veyrier?

Je pense avant tout que nous possédons de grandes qualités de coeur, notre force est de ne jamais douter. L’ambiance d’équipe est bonne, il existe une réelle cohésion dans le groupe avec des joueurs prêts à se battre pour le copain, mais aussi pour le maillot. Cette notion d’unité, de solidarité, nous permet de renverser certaines situations défavorables, donc je dirai que notre qualité principale provient de ces valeurs que l’on défend fièrement. Je pense que notre solidité défensive est notre force, nous sommes une équipe bien en place, assez difficile à manier. Quand je parle de solidité défensive, je parle d’un ensemble, pas uniquement de notre défense. L’équipe est bien équilibrée et c’est vrai qu’en prenant peu de buts, on arrive souvent à faire la différence.

Nos faiblesses? Je laisse aux entraîneurs de la ligue de les trouver, pour ensuite les exploiter (rires). Je pense que l’on manque cruellement de réalisme devant les buts adverses, on ne marque pas assez. Là aussi tout le monde est concerné, pas uniquement nos attaquants, nous nous procurons beaucoup d’occasions mais nous n’en concrétisons malheureusement pas assez. Beaucoup d’autres points pourraient être relevés, mais je pense qu’il s’agit plus de points à améliorer plutôt que de réelles faiblesses.

Vous avez la deuxième meilleure défense de ce championnat de 2ème ligue. Une recette magique?

Pas vraiment à vrai dire! C’est vrai que j’accorde une réelle importance à l’organisation tactique, ce qui est la base dans le football moderne. J’attends de mes joueurs qu’ils soient bien placés sur le terrain et que nous défendions ensemble et de manière compacte. C’est vrai aussi que je dispose d’un bloc défensif fort, la qualité intrinsèque et l’intelligence de jeu des mes joueurs nous permet d’encaisser très peu de buts. Déjà l’année dernière nous avions eu la meilleure défense de la ligue, comme quoi, j’attache certainement plus d’importances aux tâches défensives maintenant que je suis entraîneur et plus joueur (rires).

Un dernier mot?

Je remercie toute l’équipe de Proxifoot pour ce merveilleux site et souhaite à chaque équipe une bonne préparation malgré le froid et la neige, je me réjouis de vous recroiser tous ce printemps aux bords des terrains.

 

Share.