3ème ligue, groupe 1 : 13ème journée

0

3e ligue – Groupe 1
1. FC Onex 13 10 1 2 31  : 11 31
2. US Meinier 13 8 2 3 28  : 17 26
3. FC Saint-Jean GE 13 8 1 4 24  : 16 25
4. Signal FC Bernex-Confignon II 13 7 2 4 30  : 19 23
5. FC Perly-Certoux II 13 6 2 5 33  : 23 20
6. FC Compesières 13 6 2 5 19  : 15 20
7. Racing Club GE II 13 6 2 5 31  : 33 20
8. Sport Genève Benfica 13 4 2 7 19  : 28 14
9. FC Donzelle 13 3 3 7 23  : 33 12
10. CS Italien GE II 13 3 2 7 16  : 28 11
11. FC Collex-Bossy II 13 2 3 7 19  : 27 9
12. Sporting Futebol Clube 13 2 2 9 20  : 43 8

 

Collex-Bossy II – Sporting 0-2

Disputée sur la pelouse bosselée du stade Marc Burdet, ce match importantissime dans l’optique du maintien a souri aux visiteurs. Plus volontaires et plus engagés que les locaux, les hommes de Martins n’ont pas trouvé la faille en première période malgré de nombreuses tentatives de Neves et du capitaine Salgado notamment. En face, rien ou presque rien à se mettre sous la dent. Les collésiens ne parviennent pas à prendre leur chance et repartent au vestiaire à la mi-temps avec un 0-0 inespéré. En tout début de seconde période, les lusitaniens vont faire la différence et prennent même le large en inscrivant deux buts dans le premier quart d’heure. Le score en restera là pour le plus grand bonheur des visiteurs qui reviennent à 1 point de leurs adversaires du jour.

Serge Cazorla, très déçu, déclarait après la rencontre: “La défaite est logique et méritée. En ce moment, nous ne sommes pas à notre affaire, tant mentalement que physiquement. Cela dit, il y a quand même un léger mieux par rapport à la semaine dernière.” Très mauvaise opération pour la deuxième garniture de Collex-Bossy.

Meinier – Donzelle 2-1

Après avoir concédé la défaite à Varembé la semaine dernière, les Meynites se devaient de réagir pour ne pas laisser filer le leader. Donzelle, quant à lui, espérait bien faire un résultat après une importante victoire la semaine dernière. Sur un terrain injouable, les deux formations ont peiné à pratiquer du football, comme le regrettait Christophe Durret, l’entraîneur local. Finalement, ce sont les hommes de Christian Lamers qui ont du s’avouer vaincu sur le score étriqué de 2 buts à 1, non sans avoir démérités. Un match nul aurait plus équitable et aurait permis à Donzelle de prendre un point important dans la lutte pour le maintien. A noter que les buts de l’US Meinier ont été inscrits par Di Mario et Chenevard.

Bernex II – Onex 1-2

Match au sommet en ce dimanche après-midi sur le coteau de Bernex. Onex leader depuis la première journée, se déplaçait chez son voisin bernésien, deuxième avant la rencontre. Renforcé notamment par Gil et Henriques de la première équipe, “Stekipe” démarre mieux la partie et se montre dangereux sur coup de pied arrêtés. Les onésiens répliquent eux aussi sur balles arrêtées et auraient pu ouvrir le score par Minh qui envoie son coup de tête juste au dessus de la cage bernésienne. Les deux formations se quittent à la mi-temps sans être parvenu à débloquer le tableau d’affichage. L’ouverture du score va tomber par David, joueur polonais arrivé au sein de l’équipe de Miroslaw Tlokinski cet hiver. Il profite d’une mésentente dans la défense onésienne pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Cette réussite aura le don de réveiller le leader. Timorée jusque là, la troupe de Patrick Hochstrasser prend le match en main et égalise sur penalty par Cissé. Les visiteurs vont alors pousser pour s’imposer dans cette rencontre. Ce sera chose faite dans les dernières minutes de la rencontre. L’inévitable Gremion catapulte au fond des filets un énième corner de S. Monbaron. Excellente opération pour Onex qui repousse leurs adversaires du jour à 8 points. Du côté de l’équipe locale, les chances de promotion s’amenuisent fortement avec cette contre-performance.

Racing II – Saint-Jean 0-3
Voir article Proxifoot

Sport Genève Benfica – CS Italien II 0-3

Les hommes d’Angelo Galati renouent avec la victoire à l’occasion de cette 13e journée face au Sport Genève Benfica, qui lui s’incline pour la seconde fois en deux rencontres. Encore une fois, le terrain n’était pas digne de ce nom, ce qui n’a pas empêché les visiteurs de prendre aisément la mesure de leurs adversaires. Bonne opération au classement pour le CS Italien qui passe au-dessus de la barre pour la première fois en 2009.

Perly II – Compesières 0-1

Au match aller, une rencontre pleine de rebondissements avait vu les perlysiens s’imposer 3 buts à deux. Cette fois-ci, ce sont les hommes de Laurent Bédat qui sont repartis avec les trois points. La première période est totalement à l’avantage des hommes d’Helder Silva. Ces derniers manquent à plusieurs reprises d’ouvrir la marque. Mais lorsque qu’ils font enfin preuve de réalisme, ce sont les défenseurs de Compesières qui suppléent leur gardien Pelleriti, arrivé cet hiver en provenance de Perly. En seconde période, la rencontre s’équilibre quelque peu avec notamment l’entrée de l’excellent Courivaux, de retour de blessure. Ce derby va finalement basculer à 15 minutes du terme. A la suite d’une touche rapidement jouée par l’expérimenté Stadelmann, Cheyrou se présente seul face au portier et se fait stopper irrégulièrement. Il donne un avantage décisif à son équipe et fête son anniversaire de la plus belle des manières.

Du côté d’Helder Silva, la frustration est grande: “Nous avons été dominateurs quasiment tout le match. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, encore une fois, ils ont réalisé un bon match. Il y a juste ce manque de finition qui nous fait défaut et qui nous coûte des points. Je regrette toutefois cette décision arbitrale qui a fait basculer la rencontre.”

Laurent Bédat était logiquement satisfait mais conscient qu’un match nul aurait été plus équitable: “Nous sommes passés à côté de notre première mi-temps, bien gênés par le dispositif de notre adversaire. Nous avons bien réagis en seconde période, avec les rentrées de Courivaux et Stadelmann qui ont été déterminantes. La réussite a cette fois été de notre côté, contrairement à la semaine dernière face à Bernex.”

 

Share.